Changer d'édition

Viviani déclassé, Gaviria vainqueur de la troisième étape du Giro
Sport 2 min. 13.05.2019 Cet article est archivé

Viviani déclassé, Gaviria vainqueur de la troisième étape du Giro

Elia Viviani (au centre, Deceuninck-Quick-Step) franchit la ligne le premier à Ortebello, mais c'est bien le Colombien Fernando Gaviria (à g., UAE) qui sera déclaré vainqueur par les commissaires

Viviani déclassé, Gaviria vainqueur de la troisième étape du Giro

Elia Viviani (au centre, Deceuninck-Quick-Step) franchit la ligne le premier à Ortebello, mais c'est bien le Colombien Fernando Gaviria (à g., UAE) qui sera déclaré vainqueur par les commissaires
Photo: AFP
Sport 2 min. 13.05.2019 Cet article est archivé

Viviani déclassé, Gaviria vainqueur de la troisième étape du Giro

L'Italien Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step), champion d'Italie, a perdu sur tapis vert sa victoire dans la troisième étape du Giro, après un écart dans le sprint. Les commissaires ont déclaré vainqueur le Colombien Fernando Gaviria, deuxième sur la ligne, lundi, à Orbetello.

(AFP). - Les commissaires ont sanctionné Viviani pour un net écart dans le sprint, sur sa gauche, qui a contraint l'un de ses rivaux (Matteo Moschetti, de l'équipe Trek-Segafredo) à couper son effort.

Gaviria, qui a fait son sprint à la droite de Viviani, a bénéficié de cette décision. Il a été déclaré vainqueur devant le Français Arnaud Démare et l'Allemand Pascal Ackermann, qui ont franchi la ligne dans cet ordre.

Le Colombien de l'équipe UAE Emirates, qui est âgé de 24 ans, compte désormais cinq succès d'étape dans le Giro auquel il participe pour la deuxième fois. Lors de ses débuts en 2017, il s'était imposé à quatre reprises.

Cette lutte entre sprinteurs n'a rien changé au classement général: le Slovène Primoz Roglic (Jumbo) a conservé sans encombre le maillot rose de leader après cette étape de 220 kilomètres que le peloton a parcourue groupé pour l'essentiel jusqu'au final marqué par plusieurs chutes.

Un seul coureur, le Japonais Sho Hatsuyama, a osé tenter une échappée en début d'étape, sans provoquer de réaction du peloton. Mais il a été rejoint... 144 kilomètres plus loin.

Dans le final, le long du bord de mer, le peloton a été morcelé après plusieurs chutes. Le Britannique Tao Geoghegan Hart (Team INEOS), parmi les perdants, a franchi la ligne avec du retard. L'Equatorien Richard Carapaz (Movistar) a lui aussi perdu du temps, un peu moins d'une cinquantaine de secondes.

Poisson-pilote sous la flamme rouge du sprinteur attitré - et finalement déchu... - de sa formation Deceuninck-Quick-Step, Elia Viviani, Bob Jungels, qui roulait aux avant-postes à dessein, histoire de prévenir tout risque de chute dans le sprint massif, a fini 22e, dans le peloton. Pour sa part, Ben Gastauer (AG2R-La Mondiale) s'est classé 131e au terme de cette troisième étape, à 2'28". Au classement général, Jungels occupe la onzième place à 46 secondes de Roglic, tandis que Gastauer pointe au 114e rang, à 5'07".

Mardi, la quatrième étape, l'une des plus longues de l'épreuve (223 km), relie Orbetello à Frascati, au sud de Rome. Le parcours, qualifié d'ondulé, contourne la capitale de l'Italie par l'est se conclut par une montée en pente limitée (4-5 % en moyenne) sur les deux derniers kilomètres.


Sur le même sujet

Ulissi s'impose, Porte nouveau leader, Majerus se distingue
L'Italien Diego Ulissi (Emirats) a remporté ce mercredi la cinquième étape du Tour de Suisse à Loèche-les-Bains où l'Australien Richie Porte (BMC) s'est emparé du maillot jaune. Christine Majerus a enfilé un maillot distinctif en Angleterre.
Christine Majerus a enfilé le maillot de meilleure grimpeuse.
Tour de Catalogne: le grand numéro de De Gendt, Jungels dixième
Le Belge Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) s'est imposé en solitaire au bout de la troisième étape du 98e Tour de Catalogne, disputée ce mercredi sur 153 km entre Sant Cugat des Valles et Camprodon, et chipe au passage le maillot de leader à l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar). Bob Jungels (Quick-Step Floors) a fini dixième de l'étape, à 20 secondes.