Changer d'édition

Virton touche le pactole grâce à Renaud Emond
Sport 2 min. 08.01.2020

Virton touche le pactole grâce à Renaud Emond

Le transfert de Renaud Emond du Standard vers Nantes s'élèverait à quelque 4 millions d'euros

Virton touche le pactole grâce à Renaud Emond

Le transfert de Renaud Emond du Standard vers Nantes s'élèverait à quelque 4 millions d'euros
Source: Standard Liège
Sport 2 min. 08.01.2020

Virton touche le pactole grâce à Renaud Emond

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
En fonction des indemnités de formation, le club gaumais s'apprête à recevoir une manne de 150.000 à 200.000 euros suite au transfert de son ancien attaquant du Standard vers le FC Nantes.

Il n'y a pas à dire, en football, la formation, cela a du bon. L'Excelsior Virton, club de Division 1B belge cher à un certain Flavio Becca, s'apprête à en tirer un profit financier. Formé à la pouponnière du club gaumais, l'attaquant du Standard de Liège Renaud Emond (28 ans) est en passe de rejoindre le FC Nantes (Ligue 1) pour un montant évalué à 4 millions d'euros. En vertu d'un règlement de la FIFA, le club formateur a droit à recevoir des indemnités sur tout transfert international, s'élevant jusqu'à 5% du montant. Soit en l'occurrence une manne de 150.000 à 200.000 euros directement dans les caisses de Virton.

Aujourd'hui estimé selon certaines sources entre 5 et 7 millions d'euros, le budget du club phare de la province de Luxembourg a considérablement crû suite au passage au niveau professionnel (Division 1B) et à la reprise par Flavio Becca l'année dernière. Il n'empêche que cette arrivée d'argent frais apporte encore un peu de beurre dans les épinards du club où se produisent les internationaux luxembourgeois Moris, Malget, Turpel et Joachim à quelques heures de la reprise du championnat.

Après Meunier en 2016 et Castagne en 2017

Fils de Philippe Emond, ancien président de l'Excelsior de 2011 à 2016, Renaud Emond a fait toutes ses classes à Virton, intégrant l'équipe première en 2010, à l'âge de 18 ans. Après un passage à Waasland-Beveren (2013-2015), l'attaquant vient de disputer quatre saisons et demie sous les couleurs du Standard de Liège. Ce mercredi, celui qui a inscrit 43 buts en 136 matches de Jupiler Pro League passe la traditionnelle visite médicale en vue de son passage à Nantes.  

Ce n’est pas la première fois que Virton récolte le fruit de son travail de fond. Comme le rappellent nos confrères de La Meuse, le club du Faubourg d'Arival avait déjà touché «la coquette somme de 500.000 euros lorsque le Diable Rouge Thomas Meunier avait quitté Bruges pour le PSG en 2016», puis encore «60.000 euros quand Timothy Castagne, un autre Diable Rouge, a rejoint l’Atalanta Bergame en provenance de Genk.» Au total, «le club a donc récolté près de 750.000 euros ces dernières années grâce à ses pépites.»


Sur le même sujet

Virton puni dans le temps additionnel
L'Excelsior Virton ne méritait pas d'être battu dans les arrêts de jeu pour son entrée en matière en Division 1B. Les Gaumais ont fait jeu égal avec OHL mais Henry a crucifié Moris d'un tir croisé.
Les Virtonais méritaient un point, mais ont craqué en fin de match.
L'Excelsior Virton passe à la vitesse supérieure
Tout s'est accéléré ces dernières semaines à l'Excelsior Virton avec une promotion en Division 1B et une imposante campagne de transferts. Flavio Becca a convaincu Dino Toppmöller de relever le défi. Plusieurs Dudelangeois ont suivi.
Clément Couturier a tourné le dos à Dudelange pour rejoindre Dino Toppmöller à Virton. Un défi XXL.