Changer d'édition

Vers une quinzaine d'athlètes luxembourgeois à Londres
Sport 5 min. 14.03.2012

Vers une quinzaine d'athlètes luxembourgeois à Londres

Jeff Henckels, premier qualifié

Vers une quinzaine d'athlètes luxembourgeois à Londres

Jeff Henckels, premier qualifié
Photo: Paul Ernster
Sport 5 min. 14.03.2012

Vers une quinzaine d'athlètes luxembourgeois à Londres

A un peu plus de neuf mois des jeux olympiques de Londres, le Comité Olympique et Sportif Luxembourgeois a dressé un état des lieux des athlètes qualifiés ou susceptibles de l'être dans les prochaines semaines. Si actuellement, six Luxembourgeois sont certains de faire partie de l'aventure anglaise, la délégation pourrait compter en tout une quinzaine de sportifs.

A un peu plus de neuf mois des jeux olympiques de Londres, le Comité Olympique et Sportif Luxembourgeois a dressé un état des lieux des athlètes qualifiés ou susceptibles de l'être dans les prochaines semaines. Si actuellement, six Luxembourgeois sont certains d'être à Londres en 2012, la délégation pourrait compter une quinzaine de sportifs.

L'écheveau n'est pas facile à démêler. Entre critères alambiqués et dates ultimes de qualifications très rapprochées du début des Jeux, la marge de manœuvre est certaine. Voici l'état des lieux.

LES CERTAINS

• JEFF HENCKELS. - Premier de cordée, l'archer du GT Strassen a rempli le critère de qualification en atteignant les quarts de finale du Championnat du monde à l'arc recurve en juillet à Turin. Ce sera la deuxième participation de Jeff Henckels à des jeux Olympiques après ceux d'Athènes en 2004.

• NI XIA LIAN. - Quarante-quatrième au classement mondial "référence" pour la qualification directe pour Londres, Ni Xia Lian a composté son billet pour ses troisièmes jeux Olympiques après ceux de Sydney en 2000 et ceux de Pékin il y a quatre ans. Les vingt-huit meilleures mondiales à la mi-mai se qualifiaient ainsi directement avec, bien sûr, la règle des quotas qui imposaient deux joueuses par nation. La forte présence asiatique dans les hautes sphères du classement mondial propulsait ainsi l'Ettelbruckoise au 25e rang.

• ANDY et FRÄNK SCHLECK. - Neuvième nation mondiale dans un classement UCI qui ne devrait pas permettre à la France de doubler le Luxembourg à l'issue du Tour de Lombardie, le Grand-Duché disposera d'un quota de cinq places pour Londres 2012. Encore faut-il que les coureurs sélectionnés disposent de points du WorldTour. Seuls les frères Schleck en ont récolté durant la saison. Ils devraient donc être seuls dans la capitale anglaise. A moins que l'un des trois autres professionnels (voir plus loin) ne les accompagne.

• NATHALIE LAMBORELLE ET CHRISTINE MAJERUS. - Le Luxembourg est treizième au classement UCI. Un rang qui lui permet de sélectionner trois coureuses pour Londres. Christine Majerus et Nathalie Lamborelle, les deux meilleures Luxembourgeoises, seront de la partie. Le COSL décidera dans les prochains mois si oui ou non une troisième fille les accompagne.

LES PROBABLES

• GILLES MULLER. - La saison pleine livrée par le premier joueur luxembourgeois l'a propulsé dans les cinquante meilleurs mondiaux. A Wimbledon, le tableau accueillera 64 joueurs retenus selon le classement mondial du 11 juin 2012. Une nation ne pourra compter que trois joueurs. Il faudrait donc un sacré concours de circonstances pour que "Mulles" ne foule pas le gazon qu'il aime tant.

• LIZ MAY. - Si la meilleure triathlète est à la recherche du temps perdu, elle semble sur la bonne pente pour retrouver une place plus en adéquation avec son niveau. Cinquante-cinq athlètes seront au départ du somptueux parcours dessiné autour de Hyde Park. Liz May pointe actuellement à la quarantième place du classement mondial. Si les pépins physiques ne viennent plus la perturber, elle devrait être de la partie après son échec à Pékin il y a quatre ans.

• MARIE MULLER. - Quatorze filles par catégorie, mais une seule athlète par pays. Marie Muller, actuellement seizième mondiale, devrait profiter de la présence de deux Japonaises, deux Espagnoles et deux Françaises devant elle au ranking pour se présenter devant le tatami olympique quatre ans après sa présence en Chine. Réponse définitive le 1er mai 2012.

• CAROLE CALMES. - La tireuse à dix mètres ne réussira probablement pas le critère fixé par le CIO (397 points), mais son bon comportement ces derniers mois (35e avec 394 points à Benning et 395 points aux qualifications aux JPEE au Liechtenstein) devrait inciter le COSL à demander une wild card au CIO.

• LAURENT CARNOL ET RAPHAEL STACCHIOTTI. Neuf cents nageurs seront admis à Londres. Seront qualifiés les nageurs qui auront réalisé le temps de qualification olympique (anciennement Norme A). Pour l'instant, les deux fleurons de la natation grand-ducale ont décroché le temps de sélection olympique (anciennement Norme B) et dépendent donc de la redistribution des places. Mais l'Euro-Meet en janvier prochain notamment pourrait permettre de composter ces si précieux sésames. La date-limite de qualification est le 3 juillet 2012. Si ce n'est pas le cas, le CIO dispose tout de même d'une wild-card à attribuer. Une récompense qui pourrait éventuellement revenir à Sarah Rolko si Carnol et Stacchiotti se qualifient directement.

LES POSSIBLES

• LAURENT DIDIER, JEMPY DRUCKER et BEN GASTAUER. - Si les règlements prêtent le flanc à beaucoup d'interprétations, celle de Heinz Thews, directeur technique du COSL, laisse à penser que trois ou quatre coureurs pourraient prendre le départ de la course en ligne. Didier, Drucker et Gastauer sont candidats. "En revanche, les coureurs qui ont décroché des points sur le circuit européen comme Christian Poos et Pascal Triebel n'entreront pas en ligne de compte", tranche Thews. Contacté hier, Ed Buchette, le secrétaire général de la FSCL, était beaucoup moins catégorique. "A mon avis, ils ne seront que deux: les frères Schleck."

• MANDY MINELLA. - La joueuse eschoise a montré ces dernières semaines qu'elle pouvait prétendre flirter avec le Top 100 mondial. Avec un quota de trois joueuses par nation et avec un classement mondial arrêté le 11 juin prochain, on peut imaginer Minella parmi les 64 heureuses élues. Encore faut-il confirmer dans la première partie de saison prochaine.

• SASCHA PALGEN. - Solide à Tokyo (31e), le meilleur gymnaste luxembourgeois a décroché le droit de participer au "test" olympique en janvier à Londres. Seule occasion pour les athlètes qui ne se sont pas qualifiés au Japon pour décrocher leur billet olympique. Palgen en est capable, mais il devra totaliser 85 points. Pourvu que les pépins physiques l'épargnent prochainement.

• SARAH ROLKO. - Si Laurent Carnol et Raphaël Stacchiotti se qualifient directement pour Londres, la nageuse pourrait bénéficier de la wild card attribuée par le CIO au COSL.