Changer d'édition

Vendredi en BGL Ligue: Differdange sans forcer
Sport 3 min. 12.08.2016

Vendredi en BGL Ligue: Differdange sans forcer

Dwayn Holter (FCD03, en rouge) devance l'intervention du capitaine du Progrès, Ismaël Bouzid

Vendredi en BGL Ligue: Differdange sans forcer

Dwayn Holter (FCD03, en rouge) devance l'intervention du capitaine du Progrès, Ismaël Bouzid
Photo: Fernand Konnen
Sport 3 min. 12.08.2016

Vendredi en BGL Ligue: Differdange sans forcer

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Differdange reste le maître de la commune après sa victoire 2-0 sur son voisin du Progrès, ce vendredi soir pour le compte de la 2e journée de BGL Ligue. Un succès logique devant des visiteurs peu inspirés.

(ER) - Differdange reste le maître de la commune après sa victoire 2-0 sur son voisin du Progrès, ce vendredi soir pour le compte de la 2e journée de BGL Ligue. Un succès logique devant des visiteurs peu inspirés. 

Le match

Du public et des conditions de jeu excellentes, tout était réuni pour vivre un joli derby. Si Fabien Tissot avait choisi de jouer la carte de la continuité par rapport à la semaine dernière, Pascal Carzaniga entamait les débats avec le trio Bettmer-Holter-Caron. L'équipe locale prenait le jeu à son compte et trouvait la faille après seulement 13 minutes, une reprise de la tête de Vandebroeck était repoussée par Flauss et Er Rafik ne se privait pour pousser le cuir dans le but (1-0).

Une entame de match idéale pour les Differdangeois qui gardaient la mainmise sur les débats alors que les Niederkornois se contentaient de quelques éclaircies. Le match prenait sa tournure définitive à la 38e minute. Bettmer était arrêté fautivement par Ramdedovic à 20 mètres des buts, la frappe de Caron était déviée, Flauss pris à contre-pied (2-0).

Le Progès se retrouvait au pied du mur mais au cours du second acte, les Jaune et Noir ne donnaient jamais l'impression de vouloir revenir. Ce sont même les Differdangeois qui se montraient les plus menaçants via Yéyé (65e, tête non cadrée) ou encore Bettmer (68e frappe hors cadre après un joli solo). Au cours des dernières minutes, la famille Thill via deux frappes d'Olivier (82e et 86e) et un centre tir de Sébastien obligeaient Schaab à rester vigilant (90e). Le gardien differdangeois était encore à la parade sur une reprise de volée de Laurent. Trop peu et trop tard pour contester la victoire des locaux.

Omar Er Rafik pour le 1-0. Un but qui a lancé les Differdangeois sur les bons rails.
Omar Er Rafik pour le 1-0. Un but qui a lancé les Differdangeois sur les bons rails.
Photo: Fernand Konnen

La note: 12/20.

Un derby disputé dans un bon esprit mais ce duel a manqué d'enthousiasme. La faute à une équipe du Progrès qui n'a pas eu les ressources nécessaires pour se rebeller après l'ouverture du score de Differdange.

Le fait du match.

La blessure de Caron à la 52e minute. Buteur et omniprésent depuis le début du match, l'attaquant differdangeois a pesé sur la défense visiteuse mais en évitant une sortie de Flauss, le n°11 Differdangeois s'est blessé aux adducteurs, fort heureusement sans conséquence pour ses couleurs.

Gauthier Caron (en rouge), buteur avant de sortir sur... blessure, à la lutte avec Tony Mastrangelo (Progrès)
Gauthier Caron (en rouge), buteur avant de sortir sur... blessure, à la lutte avec Tony Mastrangelo (Progrès)
Photo: Fernand Konnen

Les hommes du match.

Franzoni pour son travail sur le flanc droit, Bettmer pour son coup de patte, Holter pour sa présence physique, Yéyé pour sa vivacité ou encore Er Rafik pour son sens du but. Le collectif differdangeois a fait preuve de solidité face au Progrès et de réalisme en première mi-temps. Par la suite, les locaux ont géré les débats à leur guise.

Ils ont dit


Differdange 03 - Progrès 2-0

Parc des Sports, pelouse en excellent état, arbitrage de M.Kopriwa assisté de MM. Moura et Cardoni, 1.512 spectateurs. Mi-temps: 2-0.

Evolution du score: 1-0 Er Rafik (13e), 2-0 Caron (38e).

Cartons jaunes: Caron (48e, antijeu), Jänisch (63e), Rodigues (66e, tacle sur Laurent) à Differdange; Ramdedovic (36e, tacle sur Bettmer), Ferino (44e pied en avant sur Er Rafik), Bouzid (57e tacle fautif sur Bettmer) au Progrès.

Corners: 7 (5+2) pour Differdange; 5 (2+3) pour le Progrès.

DIFFERDANGE 03: Schaab; Jänisch (cap), Siebenaler, Vandenbroeck, Franzoni, Holter, Fleurival, Bettmer (73e Ribeiro), Caron (55e Rodrigues), Yéyé, Er Rafik (87e Lascak).

Joueurs non utilisés: Weber, Meligner.

Entraîneur: Pascal Carzaniga.

PROGRES: Flauss; Bouzid (cap), Ferino, Dog, Mastrangelo, Garos, Ramdedovic (59e O. Thill), Lafon (67e De Sousa), Cassan (55e Poinsignon), S. Thill, Laurent.

Joueurs non utilisés: Rouillon, Fiorani, Lehnen.

Entraîneur: Fabien Tissot.


Sur le même sujet

Reprise de la BGL Ligue: Er Rafik propulse Differdange en tête
C'est la reprise! Après deux mois d'hibernation, la BGL Ligue faisait son retour au Jos Haupert et Differdange a pris le dessus sur son voisin du Progrès (1-2) grâce à un doublé d'Er Rafik. Le FCD03 prend donc provisoirement seul les commandes du championnat avant les rencontres de ce dimanche.
Omar Er Rafik est sorti de sa boîte tel un beau diable pour martyriser le Progrès.
Football: Yéyé fait swinguer Differdange
Pour la quatrième fois consécutivement le FC Differdange 03 est venu s'imposer sur la pelouse du Progrès, ce vendredi soir en ouverture de la 9e journée de BGL Ligue. Le derby de la Cité du Fer est tombé dans l'escarcelle des hommes de Marc Thomé grâce à un exploit individuel.
Almeida devant Ferino. Le FCD03 parviendra à ses fins mais le Progrès aurait mérité le partage des points.
Football: Opportuniste, Differdange fait chuter le Progrès
En s'imposant face au leader sur le score de 3-1, le FC Differdange 03 est revenu à un point de son voisin qui a perdu, ce dimanche au cours de la sixième journée de championnat, son brevet d'invincibilité. Zimmer avait pourtant ouvert le score dès la troisième minute, mais l'opportunisme de Er Rafik, Ribeiro et Caron a fait la différence pour les Rouges.
Le coup franc indirect de Caron transperce le mur niederkornois: 3-1 pour Differdange.