Changer d'édition

Van der Poel gagne in extremis l'Amstel Gold Race
Mathieu van der Poel (à gauche) remporte la course devant Simon Clarke.

Van der Poel gagne in extremis l'Amstel Gold Race

Foto: dpa
Mathieu van der Poel (à gauche) remporte la course devant Simon Clarke.
Sport 2 min. 21.04.2019

Van der Poel gagne in extremis l'Amstel Gold Race

Le champion des Pays-Bas Mathieu van der Poel (Corendon) a gagné in extremis dimanche la 54e édition de l'Amstel Gold Race, la seule classique cycliste néerlandaise, après un final renversant.

(AFP) - Le champion des Pays-Bas Mathieu van der Poel (Corendon) a renversé le final de l'Amstel Gold Race, dimanche, à Valkenburg, pour remporter la seule classique néerlandaise. A 24 ans, van der Poel, qui est le petit-fils de Raymond Poulidor, a privé du succès le Danois Jakob Fuglsang et le Français Julian Alaphilippe, longtemps seuls en tête.

Au palmarès, le Néerlandais, champion du monde de cyclo-cross, a succédé à son père Adri, vainqueur en 1990. Fuglsang et Alaphilippe qui s'apprêtaient à se disputer la victoire, ont vu d'abord revenir à 900 mètres de la ligne le Polonais Michal Kwiatkowski. Quelques instants plus tard, c'est tout un groupe qui a effectué la jonction.

Aux 300 mètres, van der Poel a entamé un impressionnant déboulé qui a tout emporté. L'Australien Simon Clarke n'a pu que rester dans sa roue pour s'adjuger la deuxième place. «J'ai du mal à comprendre encore ce qui s'est passé», a réagi le vainqueur du jour, qui est resté pendant quelques instants au sol après son effort total.

Une première attaque avant de rentrer dans le rang  

Dans l'euphorie du public, qui attendait un succès d'un coureur néerlandais depuis 2001, il a tenté d'expliquer: «Il me restait encore de la force dans les jambes. On a roulé à bloc dans le groupe. J'espérais que, devant, ils (Alaphilippe et Fuglsang) se regardent. Mais c'est seulement à 300 mètres de la ligne que je me suis rendu compte que c'était possible de gagner».

Le peloton près de Maastricht.
Le peloton près de Maastricht.
Foto: AFP

Dans la course, longue de 265 kilomètres, le champion des Pays-Bas avait ouvert les hostilités, à 43 kilomètres de l'arrivée, derrière une échappée matinale qui était condamnée. Mais c'est Alaphilippe qui a porté quelques minutes plus tard l'attaque décisive. Le Français s'est détaché dans l'Eyserbosweg, à 37 kilomètres de l'arrivée, suivi seulement par Fuglsang.

Les contre-attaquants (Kwiatkowski et Trentin) ont stabilisé l'écart à une vingtaine de secondes mais sans pouvoir revenir sur le duo de tête. L'écart a toutefois diminué à l'approche de l'arrivée, jusqu'à ce final déroutant, surtout pour Alaphilippe, présumé le plus rapide au sprint dans l'échappée.

Van der Poel a signé son deuxième succès au niveau WorldTour après sa victoire dans A Travers la Flandre le 3 avril. En un mois, le prodige néerlandais a gagné cinq courses, à chaque fois de superbe manière.

Le classement: 1. Mathieu van der Poel (NED/Corendon), les 265 km en 6h28'18'' (moyenne: 41,056 km/h), 2. Simon Clarke (AUS/EF1) m.t., 3. Jakob Fuglsang (DEN/AST) m.t.,  4. Julian Alaphilippe (FRA/DEC) m.t., 5. Maximilian Schachmann (GER/BOR) m.t., 6. Bjorg Lambrecht (BEL/LOT) m.t., 7. Alessandro De Marchi (ITA/CCC) m.t., 8. Valentin Madouas (FRA/FDJ) m.t., 9. Romain Bardet (FRA/ALM) m.t., 10. Matteo Trentin (ITA/MIT) m.t.


Sur le même sujet

Jungels-Van der Poel: des rookies aux dents longues
A l'instar de Mathieu Van der Poel et Alejandro Valverde, Bob Jungels s'apprête à découvrir ce dimanche l'ambiance de folie du Tour des Flandres. Coup de projecteur sur cinq néophytes ambitieux avant la 103e édition du Ronde van Vlaanderen.
Bob Jungels (L/Deceuninck) - Dwars Door Vlaanderen - Men Elite - Foto: Serge Waldbillig
De Bech à Mamer, focus sur la saison sur route
Le GP François Faber (juniors et masters) et le GP OST-Manufaktur (élites et Espoirs), organisés par l'ACC Contern, lancent la saison sur route au pays. Ces deux épreuves se dérouleront ce dimanche à Bech.
La saison sur route au Luxembourg se déroulera du 24 mars au 1er septembre.