Changer d'édition

US Open: Del Potro ramène Federer sur terre
Sport 3 min. 07.09.2017

US Open: Del Potro ramène Federer sur terre

L'Argentin Juan Martin del Potro (à dr.)  a dominé le Suisse Roger Federer en quatre manches

US Open: Del Potro ramène Federer sur terre

L'Argentin Juan Martin del Potro (à dr.) a dominé le Suisse Roger Federer en quatre manches
Photo: AFP
Sport 3 min. 07.09.2017

US Open: Del Potro ramène Federer sur terre

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
L'Argentin Juan Martin del Potro a brisé le rêve du Suisse Roger Federer de remporter un troisième titre du Grand Chelem en 2017 et de redevenir n°1 mondial en le battant 7-5, 3-6, 7-6 (8), 6-4 en quarts de finale de l'US Open, mercredi.

(AFP). - L'Argentin Juan Martin del Potro a brisé le rêve du Suisse Roger Federer de remporter un troisième titre du Grand Chelem en 2017 et de redevenir n°1 mondial en le battant 7-5, 3-6, 7-6 (8), 6-4 en quarts de finale de l'US Open, mercredi.

Del Potro, 28e mondial, sera opposé en demi-finales vendredi à l'Espagnol Rafael Nadal qui est de son côté assuré de conserver la première place mondiale qui aurait pu revenir, en cas de titre, à Federer.

L'Argentin a signé sa sixième victoire en 22 confrontations avec Federer et a confirmé que l'US Open était son tournoi de prédilection. Il avait déjà battu le Suisse lors de leur précédent duel à New York, en finale de l'édition 2009, pour remporter ce qui reste son seul titre du Grand Chelem.

«J'ai réussi mon meilleur match du tournoi, je crois que je mérite cette victoire», a souligné Del Potro, passé tout près de l'abandon au tour précédent contre l'Autrichien Dominic Thiem, avant de s'imposer en cinq sets.

Federer, 36 ans, était en quête de son vingtième titre du Grand Chelem après avoir remporté l'Open d'Australie en janvier et Wimbledon en juillet alors qu'il avait manqué la seconde partie de la saison 2016 sur blessure au dos et à un genou.

Mais il n'a jamais réussi à prendre la mesure de Del Potro, très efficace au service. Il a surtout laissé passer une chance de mener deux manches à une, en gaspillant quatre balles de set dans le jeu décisif du troisième set.

Roger Federer ne redeviendra pas n°1 mondial
Roger Federer ne redeviendra pas n°1 mondial
Photo: AFP

Quant au n°1 mondial, l'Espagnol Rafael Nadal, il s'est facilement qualifié pour les demi-finales en dominant le Russe Andrey Rublev, 53e au classement ATP, 6-1, 6-2, 6-2. Nadal, 31 ans, n'avait plus atteint le dernier carré de l'US Open depuis 2013, date de son deuxième titre dans le tournoi new-yorkais.

Pour sa première participation à un quart de finale en Grand Chelem, Rublev, 19 ans, est passé complètement à côté de son sujet. Il n'a jamais approché le niveau qui lui avait permis de battre aux tours précédents le Bulgare Grigor Dimitrov (n°9) et le Belge David Goffin (n°14).

Un dernier carré féminin 100% américain et un paradoxe

Pour la première fois depuis 1981, il y aura jeudi quatre Américaines en demi-finales de l'US Open, un carton plein réalisé en l'absence de l'incontestée reine du tennis US, Serena Williams. Le tennis féminin américain redécouvre sa gloire passée.

L'aînée des soeurs Williams, Venus, doyenne des engagées à 37 ans, va affronter Sloane Stephens (24 ans) jeudi en demi-finales, tandis que CoCo Vandeweghe (25 ans), tombeuse en quarts de finale de la N°1 mondiale Karolina Pliskova, sera opposée à Madison Keys (22 ans).

Il faut remonter à 1981 pour trouver trace du dernier carré 100% américain à l'US Open et à 1985 pour voir quatre demi-finalistes américaines dans un tournoi du Grand Chelem (Wimbledon).

Un quatuor américain en demi-finale du tableau féminin: CoCo Vandeweghe, Venus Williams, Sloane Stephens et Madison Keys (de gauche à droite et de haut en bas)
Un quatuor américain en demi-finale du tableau féminin: CoCo Vandeweghe, Venus Williams, Sloane Stephens et Madison Keys (de gauche à droite et de haut en bas)
Photo: AFP

«Combien de fois on m'a parlé de l'état horrible du tennis aux Etats-Unis, ce carton plein fait du bien», s'est félicitée Keys, la dernière à avoir composté son billet pour les demi-finales en dominant l'Estonienne Kaia Kanepi (6-3, 6-3). «Les gens vont pouvoir se rendre compte qu'il y a beaucoup de jeunes qui montent, il y a beaucoup de bonnes choses à venir pour le tennis américain», a souri la 16e mondiale.

Vandeweghe, Californienne au tempérament de feu dompté depuis quelques semaines par son nouvel entraîneur, l'Australien Pat Cash, a expliqué ce retour au premier plan par l'exemple donné par les «anciennes»: «On regardait les résultats de Lindsay (Davenport, entraîneur de Keys, NDLR), Jennifer (Capriati), Serena et Venus (Williams), ce sont toujours des exemples pour ma génération et celles qui viennent après», a-t-elle rappelé.

En attendant le retour de Serena Williams, programmé pour l'Open d'Australie en janvier, le tennis américain va marquer les esprits: l'US Open reviendra soit à Venus, qui deviendra de fait la doyenne des joueuses sacrées en Grand Chelem, ou à une Américaine ne portant pas le patronyme des Williams, une première depuis Davenport en 1998.

 


Sur le même sujet

US Open: Del Potro retrouve la lumière
Malade et au bord de la défaite après avoir sèchement perdu les deux premiers sets, l'Argentin Juan Martin del Potro a réussi à renverser l'Autrichien Dominic Thiem au terme d'un 8e de finale de l'US Open spectaculaire et épique, lundi.
NEW YORK, NY - SEPTEMBER 04: Juan Martin del Potro of Argentina celebrates after defeating Dominic Thiem of Austria in their fourth round Men's Singles match on Day Eight of the 2017 US Open at the USTA Billie Jean King National Tennis Center on September 4, 2017 in the Flushing neighborhood of the Queens borough of New York City.   Matthew Stockman/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
US Open: Nishikori ramène Murray sur terre
Andy Murray, vainqueur tour à tour à Wimbledon et du titre olympique à Rio, est tombé face au Kei Nishikori 1-6, 6-4, 4-6, 6-1, 7-5, en quarts de finale de l'US Open, mercredi. En demi-finale, le Japonais affrontera le Suisse Stan Wawrinka.
Kei Nishikori a mis fin au formidable été d'Andy Murray. Le Japonais s'est qualifié pour le dernier carré de Flushing Meadows.