Changer d'édition

Uruguay - Portugal et Espagne - Russie en huitièmes de finale
Sport 4 min. 25.06.2018 Cet article est archivé

Uruguay - Portugal et Espagne - Russie en huitièmes de finale

Ricardo Quaresma dans son geste préféré, l'extérieur du droit. Le ballon va finir sa course dans les filets iraniens.

Uruguay - Portugal et Espagne - Russie en huitièmes de finale

Ricardo Quaresma dans son geste préféré, l'extérieur du droit. Le ballon va finir sa course dans les filets iraniens.
Photo: AFP
Sport 4 min. 25.06.2018 Cet article est archivé

Uruguay - Portugal et Espagne - Russie en huitièmes de finale

Les deux premiers matches des huitièmes de finale sont connus: l'Uruguay, premier du groupe A, rencontrera le Portugal, et l'Espagne, première du groupe B, jouera contre la Russie.

(AFP). - Les deux premiers matches des huitièmes de finale sont connus: l'Uruguay, premier du groupe A, rencontrera le Portugal, deuxième du groupe B, et l'Espagne, première du groupe B, jouera contre la Russie, deuxième du groupe A.

Les rencontres seront disputées le 30 juin, à Sotchi, et le 1er juillet, au stade Loujniki de Moscou.

C'est un scénario doublement heureux: l'Espagne, qui a obtenu in extremis le nul face au Maroc (2-2) lundi à Kaliningrad, a arraché sa qualification et terminé en plus en tête de sa poule, pour affronter la Russie en huitièmes de finale du Mondial 2018.

Merci Iago Aspas, l'assistance vidéo... et l'Iran! La Roja a passé une bonne partie de sa soirée derrière le Portugal leader virtuel jusqu'à l'égalisation, dans le temps additionnel, des Iraniens face aux champions d'Europe en titre (1-1).

Dans le même temps, le but d'Aspas, à la 90e+1 et validé par la VAR, lui a donné le point pour passer en tête sur le fil. Conséquence majeure, l'Espagne évite l'Uruguay, premier du groupe A, pour affronter la Russie, un adversaire plus abordable, dimanche à Moscou.

Mais pour espérer rejoindre au moins le dernier carré, il lui faudra sensiblement élever son niveau de jeu. Déjà en souffrance pour battre l'Iran (1-0) mercredi dernier, les champions du monde 2010 ont failli cette fois-ci se faire surprendre par le Maroc, qui sauve toutefois son honneur avec ce nul au goût amer.

Car si Isco (19e) avait réussi à répondre à l'ouverture du score de Khalid Boutaïb (14e), l'entrant Youssef En-Nesyri pensait avoir sanctionné la trop grande passivité de la défense espagnole (81e). Mais Iago Aspas a finalement vu son but en toute fin match être validé par l'assistance vidéo (90e+1).

La raison de ce faux-pas ? Une attaque assez imprécise mais surtout une charnière Ramos-Piqué trop maladroite. Premier signe annonciateur d'une soirée difficile pour les deux défenseurs, un tacle dangereux non sifflé de Piqué sur Boutaïb qui aurait pu valoir un carton rouge. Attention, contre le pays hôte, la moindre faute ne pardonnera pas.

Khalid Boutaib et les Lions de l'Atlas ont donné du fil à retordre à la Roja.
Khalid Boutaib et les Lions de l'Atlas ont donné du fil à retordre à la Roja.
Photo: AFP

Le Portugal frustré mais qualifié face à l'Iran

Pas brillant mais qualifié: le Portugal de Cristiano Ronaldo affrontera l'Uruguay. Les Portugais étaient leaders de leur groupe jusqu'au temps additionnel, avant que l'Espagne n'égalise en parallèle face au Maroc (2-2) et que Karim Ansarifard ne transforme son penalty (90+3), accordé après recours à l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) pour une main dans la surface du défenseur Cedric Soares.

Le Portugal, avec cinq points, finit derrière l'Espagne dans son groupe B, car la Roja a marqué un but de plus et termine donc avec une meilleure attaque (6 buts contre 5).

Dommage pour les champions d'Europe en titre, qui auront bien plus fort à faire face à l'Uruguay de Diego Godin, Luis Suarez et Edinson Cavani, que contre la Russie. Cristiano Ronaldo, qui a manqué un penalty (53e) comme son grand rival argentin Lionel Messi quelques jours plus tôt contre l'Islande (1-1), risque d'avoir des regrets.

Pour la première fois lors de ce Mondial d'ailleurs, ce n'est pas le Madrilène qui a marqué le but portugais. C'est le fantasque Ricardo Quaresma, titulaire pour la première fois en trois matches, qui a mis son équipe sur les rails d'une frappe somptueuse (45e).

Face à l'Iran, la Selecçao n'était pas venu pour envoyer du jeu et, effectivement, le match n'a pas été des plus spectaculaires. D'autant qu'il a été interrompu à trois reprises par des recours à la VAR, sur les deux penalties ainsi que sur un geste d'humeur de CR7  au duel avec Morteza Pouraliganji, sanctionné d'un carton jaune (83e).

 Jusqu'à son penalty dans le temps additionnel, la «Team Melli», qui avait causé beaucoup de difficultés à l'Espagne avant de s'incliner 0-1 sur un but un peu chanceux, a peiné à exister.

Mais la sélection iranienne et son sélectionneur, le Portugais Carlos Queiroz, peuvent se satisfaire d'avoir fait mieux que résister dans un groupe comportant les deux derniers champions d'Europe et un entraîneur double vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations, le Français Hervé Renard. Ils ont même été tout proches d'arracher leur qualification dans les dernières secondes, mais la frappe de Mehdi Taremi (90+5) a frôlé le montant!

Quant aux Portugais, ils doivent se préparer à une rude bataille contre l'Uruguay, samedi 30 juin à Sotchi. Une bataille de défenses solides et de stars offensives prêtes à marquer à tout moment.

Le programme des huitièmes de finale

Samedi 30 juin

(16h00) - 1er Groupe C - 2e groupe D à Kazan

(20h00) - Uruguay - Portugal à Sotchi

Dimanche 1er juillet

(16h00): Espagne - Russie à Moscou

(20h00): 1er groupe D - 2e groupe C

Lundi 2 juillet

(16h00): 1er groupe E - 2e groupe F

(20h00): 1er groupe G - 2e groupe H

Mardi 3 juillet

(16h00): 1er groupe F - 2e groupe E

(20h00): 1er groupe H - 2e groupe G


Sur le même sujet

Un triplé du quintuple Ballon d'or a mené le Portugal vers une victoire catégorique (6-0) face à la Lituanie en qualifications de l'Euro 2020 jeudi à Faro, qui n'a toutefois pas encore permis aux champions en titre de valider leur billet.
Cristiano Ronaldo, le pouce levé pour un triplé
Le Français Antoine Griezmann a inscrit vendredi son premier but dans le jeu lors du quart de finale du Mondial-2018 contre l'Uruguay, portant son total à trois réalisations, encore loin toutefois de l'Anglais Harry Kane, en tête de la course pour le Soulier d'Or.
dpatopbilder - 06.07.2018, Russland, Nischni Nowgorod: Fußball: WM, Finalrunde, Viertelfinale: Uruguay - Frankreich im Nischni Nowgorod Stadion. Antoine Griezmann aus Frankreich bedankt sich nach Spielende bei den Fans. Foto: Christian Charisius/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La dernière journée du groupe A à la Coupe du monde russe a salué la nette victoire de l'Uruguay trois buts à zéro face à la Russie, alors que les deux pays étaient d'ores et déjà qualifiés pour les huitièmes de finale, et le succès à la dernière seconde de l'Arabie saoudite sur l'Egypte (2-1).
Uruguay's forward Luis Suarez reacts during the Russia 2018 World Cup Group A football match between Uruguay and Russia at the Samara Arena in Samara on June 25, 2018. / AFP PHOTO / EMMANUEL DUNAND / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - NO MOBILE PUSH ALERTS/DOWNLOADS
Place à la dernière journée de la phase de groupe du Mondial 2018, où les qualifications s'arrachent et les places de premier se disputent: ce sera le cas pour l'Espagne d'Isco et le Portugal de Cristiano Ronaldo, qui joueront à distance leur ticket pour les huitièmes.
Joao Moutinho et ses partenaires doivent composter leur billet pour les huitièmes de finale.
Buteur dès la 4e minute, Cristiano Ronaldo a comme contre l'Espagne porté le Portugal face au Maroc (1-0), mercredi à Moscou. Le champion d'Europe 2016 entrevoit les huitièmes de finale, que les Marocains, premier pays éliminé du Mondial 2018, ne disputeront pas. Dans l'autre duel du jour, la Roja a battu l'Iran (1-0).
Spain's forward Diego Costa celebrates his goal during the Russia 2018 World Cup Group B football match between Iran and Spain at the Kazan Arena in Kazan on June 20, 2018. / AFP PHOTO / Roman Kruchinin / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - NO MOBILE PUSH ALERTS/DOWNLOADS
Le duel entre le Portugal et l'Espagne a été spectaculaire à souhait mais il n'y a eu aucun vainqueur (3-3) dans ce match au sommet. Dans l'autre rencontre du groupe B, le Maroc s'est incliné dans les arrêts de jeu sur un but contre son camp d'Aziz Bouhaddouz, face à l'Iran, victorieux (1-0).
Portugal's forward Cristiano Ronaldo celebrates his third goal during the Russia 2018 World Cup Group B football match between Portugal and Spain at the Fisht Stadium in Sochi on June 15, 2018. / AFP PHOTO / Odd ANDERSEN / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - NO MOBILE PUSH ALERTS/DOWNLOADS