Changer d'édition

Une défaite et des coups pour les débuts à domicile de LeBron James
Duel de géants entre Chris Paul et LeBron James. Le dernier mot entre les deux amis reviendra à la star des Rockets.

Une défaite et des coups pour les débuts à domicile de LeBron James

Photo: AFP
Duel de géants entre Chris Paul et LeBron James. Le dernier mot entre les deux amis reviendra à la star des Rockets.
Sport 1 4 min. 21.10.2018

Une défaite et des coups pour les débuts à domicile de LeBron James

Le roi LeBron James a fait ses débuts devant ses nouveaux sujets samedi au Staples Center de Los Angeles, mais la soirée de gala a viré au cauchemar pour les Lakers avec une défaite (115-124) et une violente bagarre générale.

 (AFP) - Le roi LeBron James a fait ses débuts devant ses nouveaux sujets samedi au Staples Center de Los Angeles, mais la soirée de gala a viré au cauchemar pour les Lakers avec une défaite (124-115) et une violente bagarre générale.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Il y a bien longtemps que les supporteurs des Lakers n'avaient abordé une nouvelle saison avec autant d'impatience et d'ambition.

Survoltés, ils ont tenu à le faire savoir à King James et à le remercier de leur avoir redonné espoir après cinq dernières saisons souvent calamiteuses, en quittant Cleveland en juillet pour la Californie.               

 Son entrée sur le terrain après un show très hollywoodien, son premier panier après moins de deux minutes de jeu, son premier dunk, ont fait se lever les spectateurs.                

Devant un parterre de célébrités, King James et ses jeunes coéquipiers ont longtemps fait trembler les Houston Rockets de James Harden et Chris Paul, candidats déclarés au titre de champion NBA.                

Mais alors qu'ils étaient revenus à un point des Rockets (108-109) à un peu plus de quatre minutes de la fin du temps réglementaire, les Lakers ont craqué lorsque le jeune Brandon Ingram a bousculé sans ménagement Harden qui venait de faire faute sur lui. 

«Je ne suis pas déçu»

 Son geste d'humeur a déclenché des altercations, notamment entre Rajon Rondo et Chris Paul qui en sont venus aux mains lorsque le meneur de Houston a accusé son adversaire de lui avoir craché au visage.

Pendant que des vigiles et les entraîneurs tentaient de séparer les joueurs des deux équipes, Ingram a asséné dans la mêlée un coup de poing au visage de Paul que James, son grand ami, voulait calmer.

Après des longues discussions dans une ambiance électrique, Ingram et Rondo pour les Lakers, Paul pour Houston, ont été exclus et devraient écoper de suspensions sévères dès ce dimanche.

Lorsque la rencontre a repris, les Lakers ont perdu pied et encaissé 16 points, dont huit inscrits par Harden, meilleur marqueur de la rencontre avec ses 36 points.

«C'est une victoire importante, c'est la première de la saison, il fallait réagir après notre défaite à domicile» contre La Nouvelle Orléans (112-131), a insisté Harden qui n'a pas voulu évoquer la bagarre générale.

 James a lui fini la rencontre avec 24 points et une réussite au tir en berne (9 sur 22). Il a concédé sa deuxième défaite en autant de matchs disputés sous le maillot des Lakers. «Je n'ai pas vu ce qu'il s'est passé», a-t-il balayé.

«Je ne suis pas déçu du tout après cette défaite, on a tout donné, mais on doit encore travailler dur», a insisté le triple champion NBA.

Dans les autres rencontres de la journée, Toronto a enchaîné une troisième victoire consécutive en s'imposant à Washington 117 à 113. 

31 points de Fournier

Les Raptors, pourtant sans Kawhi Leonard, ménagé pour ce deuxième match en moins de 24 heures, se sont appuyés sur Kyle Lowry, 28 points, dont 13 durant le quatrième quart-temps, et douze passes décisives.

Le pivot serbe de Denver Nikola Jokic a frôlé lui la perfection: il a marqué 35 points, dont 23 avant la pause, avec onze tirs réussis sur onze tentés lors de la victoire des Nuggets face aux Phoenix Suns (119-91).

 Il est devenu le deuxième joueur dans l'histoire de la NBA à réussir un triple double (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) avec plus de 30 points (35 pts, 12 rbds, 11 passes), sans rater un seul tir, après le légendaire Wilt Chamberlain, en 1966 et 1967.

Du côté des Français, Tony Parker a été laissé au repos, ce qui n'a pas empêché sa nouvelle équipe Charlotte de s'imposer 113 à 112 à Miami avec 8 points en 42 minutes de Nicolas Batum.

Frank Ntilikina (5 pts) s'est incliné de justesse à domicile avec les New York Knicks face à Boston (101-103), tandis qu'Evan Fournier a marqué 31 points qui n'ont pas permis à Orlando de s'imposer à Philadelphie (116-115).

Les résultats de samedi

Miami - Charlotte 112 - 113

LA Lakers - Houston 115 - 124

Dallas - Minnesota 140 - 136

New York - Boston 101 - 103

Philadelphie - Orlando 116 - 115                

Portland - San Antonio 121 - 108                

Denver - Phoenix 119 - 91                

Chicago - Detroit 116 - 118                

Indiana - Brooklyn 132 - 112                

Washington - Toronto 113 - 117


Sur le même sujet

Les Lakers contrarient Oklahoma City
Les Los Angeles Lakers sont toujours privés de LeBron James et ont dévissé au classement, mais la jeune garde californienne prend confiance et a accroché jeudi à son tableau de chasse Oklahoma City dans sa salle (138-128 a.p.).
Buddy Hield et les Sacramento Kings ont été largement dominés par Kemba Walker et les Charlotte Hornets.
Victoire capitale pour les Lakers
Les Lakers ont tremblé jusqu'au bout samedi face à Portland, mais ils ont fini par remporter une victoire décisive (114-110) sur le parquet d'un concurrent direct dans la course aux play-offs.
Avec LeBron James, les Lakers ont mis fin à une série de seize défaites consécutives face à Portland.