Changer d'édition

Un vestiaire rempli de souvenirs
Sport 4 min. 06.04.2022
Football

Un vestiaire rempli de souvenirs

Gilles Bettmer (au ballon) veut se qualifier pour le prochain tour avec Käerjéng.
Football

Un vestiaire rempli de souvenirs

Gilles Bettmer (au ballon) veut se qualifier pour le prochain tour avec Käerjéng.
Foto: Stéphane Guillaume
Sport 4 min. 06.04.2022
Football

Un vestiaire rempli de souvenirs

Christophe NADIN
Christophe NADIN
La Coupe de Luxembourg oppose mercredi soir les équipes de Weiler et de Käerjéng. Les deux clubs comptent parmi eux des joueurs avec une certaine expérience.

L’heure n’est pas forcément à la nostalgie à Weiler-la-Tour. On resserre les mailles d’un filet qui s’est distendu depuis quelques semaines. L’objectif est de sauver ce qui peut encore l’être. Car la pêche de fin de saison ne sera pas celle espérée il y a quelques mois. 

«Il n’y a pas le feu, mais il faut y penser», disent certains en évitant de prononcer le mot maintien. La nette victoire face à l’Union Mertert-Wasserbillig ce week-end (4-0) en Promotion d'Honneur a ramené un peu de sérénité dans la maison du dernier vainqueur de la Coupe FLF. Le prédateur s’est en effet mué en proie au gré des intempéries et de l’écume qui érode une équipe. 

Henrique da Silva, le capitaine de Weiler-la-Tour, se remémore avec plaisir la finale de 2018, où le Racing avait battu Hostert aux tirs au but.
Henrique da Silva, le capitaine de Weiler-la-Tour, se remémore avec plaisir la finale de 2018, où le Racing avait battu Hostert aux tirs au but.
Photo: Stéphane Guillaume

Des départs à la trêve, des reculs pour des raisons privées et des blessures ont transformé les féroces Yellow Boys en jeunes bleus à qui il faut réapprendre à gagner. 

C’était un vrai match d’équipe solidaire. On avait une volonté de gagner incroyable.

Henrique da Silva

Vainqueur à neuf contre onze 

Pêle-mêle, on citera les envols hivernaux d’Issa Gakou en Suisse pour des raisons professionnelles, de Pascal Hurth en Allemagne, de Jonathan Furst à Junglinster et surtout de Oguzhan Kaylesiz, l’attaquant belgo-turc auteur de 12 buts lors de la première partie de saison, en Turquie. 


Pit Hess et Käerjéng dans le rouge avant d'aborder une cinquième journée qui doit servir de déclic au club fusionné.
L'UN Käerjéng, le prédateur devenu proie
Comment le club fusionné est passé d'outsider à la montée en BGL Ligue à candidat au maintien en quelques semaines. David Zenner livre les clefs d'un début de saison compliqué.

Le gardien allemand Marlon Beckinger était parti depuis plusieurs mois, ouvrant un chantier qui a vu défiler trois portiers au cours du premier tour. L’infirmerie a connu son lot de visites avec les frères Dervisevic qui se sont croisés. 

L’expérimenté Aldin se retrouvant sur la touche pour de longs mois en raison de ligaments déchirés. Tout ça fait beaucoup pour un club où l’on continue toutefois à se chambrer dans le vestiaire. Chacun convoque ses souvenirs pour évoquer la finale de la Coupe de Luxembourg 2018 qui opposait le Racing à Hostert. Ils sont tout de même cinq à l’avoir jouée. Dans le camp des vainqueurs, Henrique da Silva s’en souvient avec gourmandise. 

Andrea Fiorani est l'entraîneur du FC Yellow Boys Weiler-la-Tour.
Andrea Fiorani est l'entraîneur du FC Yellow Boys Weiler-la-Tour.
Photo: Stéphane Guillaume

«C’était un vrai match d’équipe solidaire. On avait une volonté de gagner incroyable. Pourtant, ce jour-là, on était moins fort que l’USH», se rappelle l'ancien défenseur du Racing. Une piqûre de rappel s’impose. Réduit à neuf à dix minutes de la fin, le club de la capitale alors entraîné par Patrick Grettnich avait fait barrage aux assauts désordonnés de l’US Hostert pour s’imposer aux tirs au but (4-3) après un match nul vierge au terme des 120 minutes. 

«Avec Pape (M’Boup) on s’est dit qu’on devait fermer la boutique et que Romain (Ruffier) ferait le boulot ensuite.» 

Les Verts du Gréngewald sont effondrés sur la pelouse du Stade Josy Barthel. Inconsolables. Parmi eux, Juncai Wang, Aldin et Din Dervisevic et Admir Desevic qui partagent tous le vestiaire de Weiler avec leur capitaine Henrique. 

Je reconnais qu’ils ont bien défendu mais on aurait dû marquer en première période.

Admir Desevic

 «Je tombe souvent sur cette photo qui montre un tacle non sifflé par l’arbitre. C’est toujours l’occasion de discussions avec Henrique», explique Admir Desevic. «Je reconnais qu’ils ont bien défendu mais on aurait dû marquer en première période. Bien sûr que j’ai des regrets. Et je sais que si j’en rejoue une, je la gagnerai.» 

Käerjéng apparaît plus fragile 

Le chemin est encore long. Il s’est ouvert par une victoire étriquée contre Schengen (4-3), s’est poursuivi par un succès tout aussi ténu contre Hostert (1-0) en 1/16e de finale et se prolonge par un duel a priori équilibré contre Käerjéng mercredi à 20h. 

Le leader de la Promotion d’Honneur est venu s’imposer (4-2) il y a dix jours sur le synthétique de Weiler après avoir été mené à deux reprises et ils sont peu nombreux à dire que c’était mérité. «Ce sera du 50/50», dit Henrique. «Ils étaient costauds à l’aller, mais beaucoup moins au retour. Ça m’a étonné.» 

Gilles Bettmer (Käerjéng) a déjà remporté la Coupe de Luxembourg avec Differdange.
Gilles Bettmer (Käerjéng) a déjà remporté la Coupe de Luxembourg avec Differdange.
Foto: Stéphane Guillaume

Une impression partagée par les spectateurs présents lors de la dernière sortie de l’UNK face à Canach en championnat. Une victoire (1-0) dans les arrêts de jeu absolument pas méritée est venue renforcer une pole position qui semblait de plus en plus menacée. C’est peut-être la chance de Weiler de voir l’esprit de son adversaire davantage tourné vers l’accession à la BGL Ligue. 

Quoi qu’il en soit, les deux vestiaires auront l’occasion d’évoquer d’autres souvenirs de finales de Coupe de Luxembourg car à Käerjéng aussi, ils sont nombreux à avoir soulevé le trophée. Joe Frising avec Dudelange, Gilles Bettmer et Michel Kettenmeyer avec Differdange. Guillaume Mura, lui, retrouvera ses anciens partenaires de l’US Hostert. Il reste à savoir qui conjurera le sort.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Comment le club fusionné est passé d'outsider à la montée en BGL Ligue à candidat au maintien en quelques semaines. David Zenner livre les clefs d'un début de saison compliqué.
Pit Hess et Käerjéng dans le rouge avant d'aborder une cinquième journée qui doit servir de déclic au club fusionné.