Changer d'édition

Un Swift à réaction, belle performance de Mertert-Wasserbillig
Sport 31 6 min. 14.10.2018 Cet article est archivé

Un Swift à réaction, belle performance de Mertert-Wasserbillig

La joie des Hespérangeoises.

Un Swift à réaction, belle performance de Mertert-Wasserbillig

La joie des Hespérangeoises.
Photo: Vincent Lescaut
Sport 31 6 min. 14.10.2018 Cet article est archivé

Un Swift à réaction, belle performance de Mertert-Wasserbillig

Mené deux fois, le Swift a dû réagir pour se débarrasser d’une surprenante équipe de Bertrange. La seule surprise est à mettre à l’actif de l’Union Mertert-Wasserbillig qui a éliminé Diekirch. L’ENT Wormeldange/Munsbach/CSG a empilé les buts.

Par Gérôme Henrionnet


Le FC Wiltz, 9e en Ligue 3 a complètement explosé à domicile face à l’ENT Wormeldange/Munsbach/CSG 3e de Ligue 1, sur le score de 26-0. Ce résultat digne de la «Champions Cup» de rugby a été accompli grâce à un octuplé de Sophie Maurer, un quintuplé de Marta Estevez, trois triplés réalisés par Isabel Albert, Tanja Fent et Noémie Raths, un doublé de Helen Reiser et un but de Caroline Trouet.


Défaite cruelle pour Rosport


Il ne s’en est fallu de rien pour voir Rosport réaliser une performance face à un cador. Dans un match équilibré, c’est Amy Thompson pour le Progrès qui ouvrait la marque (0-1, 55e). Les dames de Steve Senisi pensaient avoir fait le plus dur mais c’était sans compter sur l’abnégation de Rosport, qui grâce à un but de Laetitia Marques, égalisait (1-1, 63e). On se dirigeait vers une séance de tirs au but, quand, dans les arrêts de jeu, Juliana Andrade au grand désespoir de Carlo Calmes qualifiait Niederkorn (1-2, 92e). 


Les dames de Bettembourg se sont qualifiées sans avoir eu besoin de chausser leurs crampons. En effet, à la veille du match, Wincrange avait fait savoir que son équipe ne se déplacerait pas pour jouer le tour préliminaire de coupe. L'entraîneur nordiste, Claudine Miller, justifie cette décision. «L'objectif est le maintien. Suite au match de mercredi qui était très intensif, j'ai quelques joueuses blessées. Je ne veux pas prendre de risques avec elles donc je préfère faire l’impasse sur le match de coupe.»

L'ENT Itzig/CeBra assure


«Un vrai match de coupe!» Voilà les termes de Fernando Silva, l'entraîneur de l'ENT Itzig/CeBra. Le Fola a joué sans complexe et déterminé. La pression était sans conteste sur les pensionnaires de Ligue 1. Sans se procurer pléthore d'occasions, l'ENT Itzig/CeBra parvenait à prendre l’avantage par Lisa Noesen (0-1, 33e). En deuxième période le Fola jouait son va-tout et finissait même le match avec quatre attaquantes mais en vain. C’est même l’ENT Itzig/CeBra qui scellait en fin de rencontre le score grâce à Kelly Henriques (0-2, 87e).  Après sa défaite en championnat de mercredi, Ell avait besoin de se rassurer. Chose faite en scorant quatre fois face à l’ENT Hosingen/Norden lors de chaque période. Les buteuses pour Ell sont Lydia da Silva Rosa, Jill de Bruyne par deux fois, Joyce Zinelli, Andreia Faria dos Santos par deux fois, Vania Nogueira et Sandra Alves.

Bertrange sans complexe


Il n'y a pas eu de round d'observation en ce début de match à Bertrange face au Swift, l'équipe locale se positionnait d’entrée assez haut. Sur un mauvais dégagement de la gardienne visiteuse, Svenja Reiser reprenait le ballon pour ouvrir la marque (1-0, 13e). Mellisa Thill et ses coéquipières n’ont pas le temps de cogiter puisque par l’intermédiaire de Noelia Alonso, elles remettent les pendules à l’heure sur leur première occasion (1-1, 16e). 

Le match était rythmé et engagé, et suite à une faute de main de la gardienne du Swift, Mélanie Koltes, Svenja Reiser poussait la balle au fond des filets pour s’offrir un doublé (2-1, 26e). L’avantage sera de très courte durée car sur l’engagement, Hespérange parvenait encore une fois à égaliser sur une frappe plein axe de Morgane Stibling (2-2, 27e). Alors que les deux équipes avaient jusqu’alors fait jeu égal, Stibling Morgane trompait à la surprise générale, Ingrid Archer sur un centre/tir (2-3, 32e). 

Remis dans le bon sens les pensionnaires de ligue 2 faisaient le break avant la pause grâce à une nouvelle fois à Noelia Alonso (2-4, 40e). A la reprise, le match avait perdu de son intensité et les occasions se faisaient rares. Bertrange montrait des mouvements beaucoup plus intéressants que son adversaire mais se faisait piéger en fin de rencontre sur une frappe lobée de Marine Schmitz (2-5, 70e).

Un bon bol d’air pour Schifflange et Larochette

Bons derniers en championnat avec aucune victoire au compteur, Schifflange et Larochette ont su profiter de ce petit interlude de coupe pour enfin gagner, et par conséquent se qualifier, et cela au dépend de l’ENT Uelzechtdall (0-4) et de l’ENT Kaerjeng/Rodange (0-6).

Le seul exploit de la soirée est à mettre à l’actif de l’Union Mertert-Wasserbillig. Leader en ligue 3, l’Union Mertert-Wasserbillig a fait chuter sur le score de 2 à 0, Diekirch, leader en ligue 2.

Dans les autres matches, Mamer s’est aisément qualifié en battant Vianden 0- 5, l’ENT Aspelt/Remich/Bous a éliminé Pfaffenthal-Weimerskirch sur le score 1-2 et l’ENT Pratzerthal/Grevels s’est imposé à Pétange (1-4). Pour finir, Bissen et et l’ENT Differdange/Luna continuent l’aventure en s’imposant respectivement contre Merl-Belair (1-2) et Rumelange (2-5)

VESTIAIRES

Daniele Loverre (entraîneur Bertrange): «Je suis très fier de mes joueuses, je trouve qu’elles se sont bien battues face à une équipe de haut tableau de ligue 2. En deuxième mi-temps nous avons plongé physiquement mais le principal c’est qu’elles ont bien respecté les consignes et c’est de bon augure pour les prochains matches de championnat.»

Daniele Loverre veut s'appuyer sur ce match de coupe pour continuer de performer en championnat.
Daniele Loverre veut s'appuyer sur ce match de coupe pour continuer de performer en championnat.
Photo: Vincent Lescaut

Noelia Alonso (Swift Hesperange): «Nous sommes très heureuses de la victoire car collectivement nous avons bien joué. L’aventure de la coupe se poursuit et nous allons tout faire pour aller en finale.»

Nicolas Bevilacqua (ENT Wormeldange/Munsbach/CSG): «Mes joueuses ont fait leur match en restant concentrées du début à la fin. J’ai profité de ce match pour faire tourner mon effectif, je n’ai malheureusement pas eu la chance d’être exempt ou de profiter d’un forfait. Tous mes respects et un grand applaudissement à Wiltz qui a joué 90 minutes sans baisser les bras.»

Les résultats

FC Wiltz 71  - ENT Wormeldange/Munsbach/CSG 0-26

Sporting Bertrange - Swift Hesperange 2-5

Red Star Merl-Belair - Atert Bissen 1-2

Union Mertert-Wasserbillig - Young Boys Diekirch 2-0

ENT Rosport/USBC/Christnach - Progrès Niederkorn 1-2

Union Titus Pétange - ENT Pratzerthal/Grevels 1-4

FC Red Black Egalité 07 Pfaffenthal-Weimerskirch - ENT Aspelt/Remich/Bous 1-2

Orania Vianden - FC Mamer 32 0-5

ENT Uelzechtdall - FC Schifflange 95 0-4

US Rumelange - ENT Differdange/Luna 2-5

SC Bettembourg - AS Wincrange 3-0 fft

CS Fola - ENT Itzig/CeBra 0-2

ENT Kaerjeng/Rodange - AS Rupensia Lusitanos Larochette 0-6

ENT Hosingen/Norden - SC Ell 0-8

L'AFFICHE

Un déplacement périlleux s’annonce pour le Racing. Après avoir reçu lors de la dernière journée Bettembourg, les joueuses de la capitale iront affronter le Progrès de Niederkorn pour la 5e journée de Ligue 1.


Sur le même sujet

Bettembourg facile vainqueur à Mamer sur le score de 4-0 maintient son avance sur le Racing. Dans le choc de la 17e journée, Junglinster en l’emportant à domicile 1-0 a repris la troisième place à Niederkorn, son adversaire du soir.
Noémi Tiberi (en blanc) et la Jeunesse Junglinster ont écarté le Progrès de Julia Battisti.
Dans le choc de la quatrième journée, Bettembourg a signé une quatrième victoire en autant de rencontres mais a surtout pris seul la tête du championnat. La défaite du Racing permet à Wormeldange, à Junglinster et à Niederkorn de revenir à la hauteur du club de la capitale.
Victorieuses de l'Entente Rosport, Tamara Cardoso et Junglinster sont revenus à la hauteur du Racing.
Wincrange/Troisvierges et Larochette sont les derniers représentants de ligue 2 qui accompagneront six autres équipes de ligue 1 en quart de finale de la Coupe de Luxembourg.
Melissa Texeira (FCS) au sandwich entre Julie de Smet (g.) et Xenia Mathgen (d.)
Foto: Serge Daleiden