Changer d'édition

Un premier succès à St-Symphorien: Le FC Metz reprend vie face à Strasbourg
Les Messins à la fête. Le club grenat finit l'année sur un 7 sur 9.

Un premier succès à St-Symphorien: Le FC Metz reprend vie face à Strasbourg

Photo: AFP
Les Messins à la fête. Le club grenat finit l'année sur un 7 sur 9.
Sport 4 min. 20.12.2017

Un premier succès à St-Symphorien: Le FC Metz reprend vie face à Strasbourg

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Au terme d’une rencontre disputée et enjouée, le FC Metz a très logiquement dominé Strasbourg (3-0). Dossevi, Cohade, Mollet et Rivière ont fait des misères aux Alsaciens et le verrou a fini par exploser. Un succès fou juste avant Noël pour le public de Saint-Symphorien, qui le mérite.

Au terme d’une rencontre disputée et enjouée, le FC Metz a très logiquement dominé Strasbourg (3-0). Dossevi, Cohade, Mollet et Rivière ont fait des misères aux Alsaciens et le verrou a fini par exploser. Un succès fou juste avant Noël pour le public de Saint-Symphorien, qui le mérite. 

Par Hervé Kuc

Le match et sa note

Une première période cinq étoiles du FC Metz mais à l'arrivée, aucun but inscrit : 15 tirs, mais seulement 4 de cadrés. Les Messins ont pourtant tremblé lorsque le Strasbourgeois Da Costa a frappé du gauche sur le poteau du but gardé par Kawashima (3e). Ensuite, les Mosellans ont pris les commandes de la rencontre, mais ni Dossevi d'une frappe enroulée (8e), ni les têtes de Rivière (12e et 29e), l'essai de Roux (28e) ou la superbe reprise de volée de Cohade (40e) n'ont permis aux hommes de Frédéric Hantz de prendre les devants du derby.

Mathieu Dossevi a donné le tournis à la défense strasbourgeoise.
Mathieu Dossevi a donné le tournis à la défense strasbourgeoise.
Photo: AFP

Mais les Messins ont également évité le pire (43e) sur un arrêt réflexe de Kawashima. Une rencontre rythmée, jouée dans un bon esprit et qui va basculer du côté du FC Metz lorsque Dossevi va servir Mollet, dont la reprise du droit va trouver le petit filet opposé (1-0, 62e). Une explosion de joie de tout Saint-Symphorien qui va à nouveau vibrer lorsque Roux, servi par Diagne, va propulser le ballon de rage dans les filets alsaciens (2-0, 70e).

Un succès qui va prendre une ampleur insoupçonnée sur une offrande de Dossevi et une talonnade-mollet réussie par le gladiateur Rivière (3-0, 83e). Un succès acquis avec assurance, envie et une grande détermination. Le FC Metz a décroché sa première victoire à domicile en ce 20 décembre 2017. Dommage que le championnat effectue sa pause hivernale à ce moment. Un 16/20 qui permet aux Messins d’y croire après avoir entrevu le pire. Le 13 janvier 2018 à Dijon puis le 17 devant Saint-Etienne, les Messins devront en faire de même. Joyeux Noël.

Les joueurs et leur note

Kawashima (7/10) a été sauvé par son poteau (3e), a réalisé un arrêt réflexe salutaire du pied (43e) et une partition solide. En défense, Rivierez (6,5) a perdu un ballon trop facilement (11e), puis il s’est très bien repris pour se montrer solide et saignant. Selimovic (7) a joué comme un vieux briscard, intervenant avec sûreté (26 et 51e) et affichant un calme surprenant. Il a gagné sa place de titulaire. Niakhaté (7) a fait valoir ses qualités physiques, son esprit de "guerrier" et un mental d’acier. Assou-Ekotto (4) a multiplié les relances approximatives et s'est fait surprendre par Bahoken (27e) : il a cédé sa place à Palmieri (46e), qui a récolté un avertissement (52e).

Au milieu, Diagne (7,5) s’est comporté comme un roc. Il a agrémenté sa production pleine en poussant le cuir pour Roux, qui a inscrit le deuxième but. Mollet (8) a joué avec justesse et clairvoyance, il a délivré sa formation en réussissant une merveille de reprise de volée (1-0). Cohade (8) s'est montré très actif au cours du premier acte et sa reprise de volée du droit (40e) aurait mérité de finir au fond du but strasbourgeois. Il a remis ça au cours du second épisode et a servi Rivière pour la dernière réalisation mosellane. Il s’est comporté en grand capitaine.

Nolan Roux a doublé l'avance des Messins à la 70e minute.
Nolan Roux a doublé l'avance des Messins à la 70e minute.
Photo: AFP

Dossevi (8,5) a affiché de bien meilleures dispositions que lors de ses dernières apparitions. Il aurait pu marquer (8e) et a offert de nombreux centres de très grande qualité à ses partenaires, dont celui pour Mollet (1-0, 62e). Une très belle production. Roux (7) s’est offert une ouverture en diagonale de grande classe (15e), il a frappé en pleine surface (28e) puis a été justement récompensé de ses jolis efforts. En attaque, Rivière (7,5) a démontré un jeu de tête exceptionnel (12 et 24e), mais c’est du pied qu’il a trouvé le chemin du but adverse. Il pèse sacrément sur les défenses adverses.

Le classement

Le FC Metz (20e, 11 points) n’avance pas d’un rang, bien évidemment, mais il vient d’engranger 7 unités au cours de ses trois dernières parties (Rennes, Montpellier et Strasbourg). Si la route sera longue et la pente forcément raide, le jeu développé depuis trois rencontres en Ligue 1 peut lui permettre de croire à un extraordinaire miracle. L’esprit de Noël.

Metz - Strasbourg 3-0

Stade Saint-Symphorien, temps maussade, bonne pelouse, arbitrage de M. Turpin, 16.874 spectateurs. Mi-temps : 0-0.

Evolution du score : 1-0 Mollet (62e), 2-0 Roux (70e), 3-0 Rivière (83e).

Cartons jaunes : Palmieri (52e), Niakhaté (54e), Mollet (62e), Rivierez (76e) à Metz ; Lala (63e) à Strasbourg.

METZ : Kawashima ; Rivierez, Selimovic, Diagne, Niakhaté, Assou-Ekotto (46e Palmieri) ; Mollet (82e Poblete), Cohade (cap.), Dossevi, Roux ; Rivière (90e Niane).

Joueurs non entrés en jeu : Beunardeau ; Basin, Philipps, Goudiaby.

STRASBOURG : Bonnefoi ; Lala, Mangane (cap.), Koné, Martinez ; Aholou, Martin, Lienard (64e Goncalves) ; Bahoken, Terrier (67e Saadi), Da Costa (78e Blayac).

Joueurs non entrés en jeu : Oukidja ; Salmier, Sacko, Grimm.


Sur le même sujet

Le FC Metz revient frustré de Strasbourg
Déterminée, bien organisée, joueuse, la formation messine a pourtant une nouvelle fois été rattrapée dans les dernières minutes et cette fois par Strasbourg (2-2). Un match électrique et un nouveau partage des points qui ne profite pas au FC Metz.
Iván Balliu (Metz) contre Benjamin Corgnet (Strasbourg, à gauche).
Ce mercredi en Ligue 1: Le FC Metz tombe sans gloire face à l'OM
Beaucoup trop limité dans son jeu, le FC Metz a une nouvelle fois failli sur son terrain et Marseille est venu ramasser un succès tranquille (3-0). La répétition des camouflets subis par l'équipe mosellane commence à faire très mauvais genre. Samedi, c'est à Nice que le radeau grenat est attendu.
Metz's Spanish defender Ivan Balliu (L) fights for the ball with Olympique Marseille's Brazilian midfielder Luiz Gustavo during the French Ligue 1 football match between Metz (FCM) and Marseille (OM) at the Saint-Symphorien stadium in Longeville-les-Metz, eastern France on November 29, 2017. / AFP PHOTO / PATRICK HERTZOG
Ligue 1: Hein évite le pire au FC Metz face à Guingamp
Auteur d’une très bonne entame de partie (1-0), la formation messine a baissé la tête face à Guingamp avant de réussir à revenir à sa hauteur (2-2). Gauthier Hein a trouvé la faille dans le temps additionnel et les Messins empochent un point qui va leur faire du bien. L’essentiel est préservé.
Souriants après le but d'ouverture, les Messins ont ensuite grimacé avant que Gauthier Hein ne les décrispe en fin de match.