Changer d'édition

Un point de pris, deux de perdus
Sport 8 min. 07.06.2019

Un point de pris, deux de perdus

On joue la 21e minute de Lituanie - Luxembourg: Gerson Rodrigues ouvre la marque du pied droit

Un point de pris, deux de perdus

On joue la 21e minute de Lituanie - Luxembourg: Gerson Rodrigues ouvre la marque du pied droit
Photo: Gediminas Zygelis
Sport 8 min. 07.06.2019

Un point de pris, deux de perdus

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
En supériorité numérique durant plus d'une mi-temps, la sélection luxembourgeoise a dû se contenter d'un match nul (1-1) logique, vendredi à Vilnius contre la Lituanie dans le groupe B des éliminatoires de l'Euro 2020.

A Vilnius,

Le match et sa note

La minute de silence observée suite au décès de l'ancien président de l'UEFA, Lennart Johansson, à peine écoulée, les deux équipes entrent de plain-pied dans la rencontre, sans le moindre round d'observation, avec un coup franc dangereux, mais galvaudé par Novikovas suite à une faute de Selimovic sur Cernych juste devant son rectangle (3e) et déjà un carton jaune adressé à Mikoliunas (5e).

Luc Holtz a reconduit le système en 4-1-4-1 éprouvé contre Madagascar en amical, avec le quatre arrière annoncé Jans-Gerson-Selimovic-Carlson et un milieu articulé de droite à gauche V. Thill-Barreiro-O. Thill-Rodrigues. Christopher Martins remplit le rôle de pare-chocs devant la défense et le Dudelangeois Dave Turpel est confirmé au poste d'attaquant.

Si l'envoi de Vincent Thill s'envole loin au-dessus de la cage de Bartkus (8e), c'est bien l'équipe balte qui se montre la plus incisive dans le quart d'heure initial par l'entremise de Cernych un poil trop court pour reprendre un ballon de la tête au petit rectangle (11e), de Golubickas, qui bute sur Moris (12e) et surtout de Novikovas, dont le puissant envoi cadré oblige Moris à une magnifique détente (15e).

Les Roud Léiwen font le gros dos, gèrent parfaitement leur temps faible, puis, sur une sortie de camp, Olivier Thill sert Rodrigues à l'entrée du rectangle: l'attaquant de Jubilo Iwata se retourne et trompe Bartkus d'un tir du pied droit à ras de pelouse synthétique (21e). C'est 0-1... contre le cours du jeu.

Dave Turpel à la poursuite de Nerijus Valskis
Dave Turpel à la poursuite de Nerijus Valskis
Photo: Gediminas Zygelis


La Lituanie à dix contre onze pendant plus d'une mi-temps

La Lituanie repart à l'offensive et, de la tête, Slivka passe tout près de l'égalisation (25e) mais se heurte à un Moris des grands soirs. Par son activité inlassable, ses accélérations balle au pied et ses centres incessants, le pur gaucher Novikovas crée bien des tourments à Dirk Carlson sur son flanc gauche, et ce qui devait arriver se produit à la 27e minute: le futur joueur du SC Karlsruhe reçoit un carton jaune... synonyme de suspension pour le match de lundi à Lviv contre l'Ukraine. A charge de Luc Holtz de trouver la meilleure formule de remplacement.

Chaud comme la braise, Rodrigues alerte une nouvelle fois Bartkus, qui ne peut que repousser difficilement sa frappe (36e). M. Farkas ne se fait pas que des amis dans le LFF Stadionas en fin de première mi-temps, d'abord en brandissant un carton jaune pour simulation sous le nez de Golubickas après un geste suspect de Gerson dans son rectangle (39e), puis en sortant Mikoliunas du match pour un second carton jaune, il est vrai amplement mérité suite à une intervention très dangereuse les deux pieds en avant sur Barreiro (42e). L'équipe de Valdas Urbonas disputera toute la seconde période en infériorité numérique.

Décidément impérial, Anthony Moris rattrape dès la reprise une perte de balle coupable de Selimovic en s'interposant avec beaucoup d'à-propos devant Cernych (46e). Rebelote une petite dizaine de minutes plus tard sur une nouvelle tentative de l'attaquant du Dinamo Moscou, qui a le don de réveiller les ardeurs du public local (54e).

Tandis que les cartons jaunes pleuvent côté lituanien, Kevin Malget remplace Carlson poste pour poste à l'heure de jeu, histoire d'éviter au latéral gauche de prendre un second jaune, et Turpel cède sa place à Stefano Bensi un peu plus tard (67e). Le Luxembourg gère son avantage en bon père de famille et commet l'erreur de ne pas enfoncer le clou à onze contre dix.

Et comme les locaux y croient plus que jamais, l'entrant Laukzemis met dans le vent à la fois Malget et Selimovic sur une passe astucieuse dans le rectangle à l'adresse d'Arvydas Novikovas, qui trompe Moris sans rémission d'un terrible envoi croisé du pied gauche (1-1, 74e). Ca chauffe devant le but de Moris, les Jaune et Vert, portés par leur public, poussent de plus en plus: la reprise de la tête de Laukzemis frôle le cadre luxembourgeois (78e), tout comme le coup franc de Novikovas (81e).

Les corners se multiplient pour les Baltes (9 en seconde mi-temps!), l'ambiance devient incandescente sur le terrain, les Lituaniens sont survoltés et la tension ainsi que le suspense sont à leur comble. Il y a bel et bien du K.-O. dans l'air. Il ne viendra pas...

Alors qu'il avait tout en main pour quitter Vilnius avec les trois points en poche, le Luxembourg, à onze contre dix pendant plus d'une mi-temps et même à onze contre... neuf dans le temps additionnel, repart finalement avec un nul logique. Les hommes de Luc Holtz restent accrochés à la deuxième place du groupe B avec quatre points, derrière l'intransigeante Ukraine (7 pts), qui a étrillé la Serbie (5-0) à Lviv. Impressionnant! Et dire que les Roud Léiwen défient justement cette Ukraine-là ce Lundi de Pentecôte (20h45), toujours à Lviv. Voilà qui promet bien du plaisir...

La note: 13/20. Beaucoup d'intensité, une pluie de cartons jaunes, deux jaune-rouge côté lituanien, le débat a souvent été mouvementé, voir houleux, à défaut d'atteindre des sommets de qualité technique sur une pelouse synthétique favorisant pourtant la fluidité du jeu.

Vincent Thill excelle dans sa protection de balle devant le Lituanien Paulius Golubickas
Vincent Thill excelle dans sa protection de balle devant le Lituanien Paulius Golubickas
Photo: Gediminas Zygelis

Le fait du match

Quelque peu éclipsé par le carton jaune-rouge de Mikoliunas et surtout par le résultat final des débats, l'avertissement reçu par Dirk Carlson à la 27e minute est lourd de conséquence. Le futur ex-joueur des Grasshopper a récolté un carton jaune par match dans cette campagne de l'Euro 2020. C'est trop. On a vite senti que Novikovas et lui n'allaient pas se lâcher dans leur couloir tout au long du match. Nerveux, Carlson a craqué juste avant la demi-heure en adressant un coup de coude au gaucher balte. Il manquera le match de lundi à Lviv contre l'Ukraine. Une défection dommageable à un poste sensible en sélection où Luc Holtz avait enfin trouvé la stabilité nécessaire.

L'homme du match: Gerson Rodrigues

Extrêmement affecté suite au décès inopiné de sa maman le mois dernier, l'attaquant de Jubilo Iwata transforme sa tristesse en rage de vaincre sur le terrain. Il incarne la catharsis du footballeur! Dès le départ, sur chacune de ses touches de balle veloutées, on l'a senti motivé à l'extrême, généreux dans toutes ses entreprises et désireux de marquer en la mémoire de sa chère disparue. Il en a été justement récompensé à la 21e minute, certes un peu contre le cours du jeu à ce moment de la partie. Déjà buteur à l'aller, Gerson Rodrigues a remis le couvert ce vendredi à Vilnius pour sa seconde réalisation en 17 sélections chez les Roud Léiwen. La Lituanie lui va si bien...

Laurent Jans est battu dans son duel aérien avec Fiodor Cernych. Lars Gerson observe.
Laurent Jans est battu dans son duel aérien avec Fiodor Cernych. Lars Gerson observe.
Photo: Gediminas Zygelis

Luc Holtz: «Un match nul logique»

Luc Holtz: «Le match nul est logique. En première mi-temps, ils nous ont mis une grosse pression, et puis, sur une phase de transition, on a ouvert la marque. J'ai dit à la mi-temps à mes hommes que ce match n'était pas terminé. Les Lituaniens ont ensuite joué leur va-tout, avec un coeur gros comme ça, et il faut saluer leurs mérites. Il y a aussi eu, selon moi, trois, quatre attentats, et il n'est pas illogique qu'à la fin, ils terminent à neuf. Sur le plan de l'agressivité, ils nous ont dominés. A ce moment-là, on est aussi devenus nerveux, et la suite logique est que l'on a pris ce but égalisateur. Sur la fin, la partie aurait pu tourner des deux côtés. On n'est satisfaits qu'à moitié, et le fait de ne pas être satisfaits à 100% prouve aussi qu'on a fait un pas en avant.»

Luc Holtz à propos du remplacement de Dirk Carlson par Kevin Malget à l'heure de jeu: «Dirk avait pris un carton jaune, et je craignais que dans le contexte du match il n'en prenne un second et que l'on se retrouve à dix. Comme il sera suspendu lundi, je voulais aussi donner du temps de jeu à Kevin dans cette position d'arrière-gauche dans l'optique du match de lundi en Ukraine.»

Lituanie - Luxembourg 1-1

LFF Stadionas, pelouse synthétique généreusement arrosée avant le match, temps doux, température estivale, 3.263 spectateurs payants, arbitrage d'Ádám Farkas, assisté de György Ring et Balázs Szert (Hongrie). Mi-temps: 0-1.

Evolution du score: 0-1 Rodrigues (21e), 1-1 Novikovas (74e).

Corners: 13 (4+9) pour la Lituanie; 2 (1+1) pour le Luxembourg.

Cartons jaunes: Mikoliunas (5e, arrête fautivement Carlson en pleine course et se permet le luxe de rouspéter), Novikovas (29e, fauche Martins par derrière), Golubickas (39e, simulation sur une intervention douteuse de Gerson dans le rectangle luxembourgeois), Vorobjovas (57e, accroche de manière vicieuse Vincent Thill) et Klimavicius (85e, échauffourée avec Malget) à la Lituanie; Carlson (27e, laisse traîner son coude dans le visage de Novikovas), O. Thill (76e, coup de coude à la gorge d'Andriuskevicius) et Malget (85e, échauffourée avec Klimavicius) au Luxembourg.

Carton jaune-rouge: Mikoliunas (42e, découpe littéralement Barreiro en deux au centre du jeu) et Vorobjovas (90+3, faute sur Rodrigues) à la Lituanie.

LITUANIE (4-2-3-1): Bartkus; Mikoliunas, Klimavicius, Palionis, Andriuskevicius; Vorobjovas, Golubickas, Slivka,; Novikovas (52e Simkus), Cernych (cap.) (89e Kazlauskas), Valskis (55e Laukzemis).

Remplaçants non utilisés: Svedkauskas, Adamonis; Jankauskas, Chvedukas, Kazlauskas, Girdvainis, Marazas, Slavickas, Petravicius, Baravykas.

Sélectionneur: Valdas Urbonas.

LUXEMBOURG (4-1-4-1): Moris, Jans (cap.), Gerson, Selimovic, Carlson (61e Malget); Martins; V. Thill, Barreiro, O. Thill (80e Sinani), Rodrigues; Turpel (67e Bensi).

Remplaçants non utilisés: Schon, Kips; M. Martins, Mahmutovic, Jänisch, Skenderovic, Da Mota, K. Holtz.

Sélectionneur: Luc Holtz.

Le point du groupe B

1. Ukraine 7 points (3 matches)

2. Luxembourg 4 (3)

3. Portugal 2 (2)

4. Serbie 1 (2)

5. Lituanie 1 (2)

Matches déjà joués

Luxembourg - Lituanie 2-1

Portugal - Serbie 0-0

Luxembourg - Ukraine 1-2

Portugal - Serbie 1-1

Lituanie - Luxembourg 1-1

Ukraine - Serbie 5-0

Au programme ce lundi 

Lundi 10 juin à 20h45

Serbie - Lituanie à Belgrade

Ukraine - Luxembourg à Lviv