Changer d'édition

«Un niveau de performance historique»
Sport 1 5 min. 10.10.2019

«Un niveau de performance historique»

Luc Holtz se félicite de la bonne tenue de sa sélection depuis le début de l'année.

«Un niveau de performance historique»

Luc Holtz se félicite de la bonne tenue de sa sélection depuis le début de l'année.
Photo: AFP
Sport 1 5 min. 10.10.2019

«Un niveau de performance historique»

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
La sélection nationale a pris ses quartiers au Portugal pour y défier la Selecção vendredi. En préface à cette sixième sortie des éliminatoires de l’Euro 2020, Luc Holtz revient sur la probante première partie de campagne des Roud Léiwen.

Luc, quel est le sentiment dominant après les cinq premiers matches de cette campagne de qualification pour l'Euro 2020?

Luc Holtz - «L'impression générale est que nous avons atteint un niveau jamais connu auparavant. Sans prendre en compte les résultats ou le nombre de points obtenus à ce jour, nous avons démontré un niveau de performance et de contrôle du jeu historiquement sans comparaison. C’est très, très intéressant pour un pays comme le nôtre, d’autant que nos adversaires ne sont pas les premiers venus.


Laurent Jans (Kapitän Luxemburg #18) nimmt den Ball mit der Brust an

/ Fussball, UEFA Nations League 2018, Saison 2018-2019, 1. Spieltag / 08.09.2018 /
Luxemburg - Moldawien (Luxembourg vs Moldova - Moldau) / 
Stade Josy Barthel, Luxemburg /
Foto: Ben Majerus
«L'Ukraine ne mérite pas six points contre nous»
Arrière-gauche d'un soir, le capitaine de la sélection, Laurent Jans (26 ans, 56 sélections) revient sur la courte défaite (0-1) subie par un Luxembourg mal payé lundi à Lviv contre l'Ukraine

Effectivement, l'Ukraine notamment.  

Jamais je n’aurais espéré jouer en Ukraine et poser autant de problèmes à cet adversaire de grande qualité. Je veux parler ici de l'intensité que nous avons imposée dans ce match, de la fluidité de notre jeu, de la maîtrise du ballon. 

Autre élément de comparaison, nous avons eu 65% de possession de balle en Irlande du Nord (33e au classement FIFA), lors de notre dernier match amical (0-1). En tant que telle, la possession ne m’intéresse pas, mais elle nous a permis de frapper 14 fois au but. Les Irlandais, eux, ne se sont procuré que la moitié de ce total.  

Voir le «petit» Luxembourg aussi dominateur est extraordinaire. Quand j’échange avec d’autres entraîneurs, Andriy Shevchenko dernièrement, ils sont étonnés de nos progrès et de notre façon de jouer. 

Vous êtes déjà entré dans le détail, alors qu'est-ce qui vous a encore donné satisfaction?

Nous avons aussi fait preuve d’un bel état d'esprit. Nous avons affiché beaucoup de conviction dans nos confrontations. Cette détermination, nous l'avons illustrée contre la Serbie. Nous sommes menés à la pause et nous prenons un deuxième but après avoir repris le contrôle du match au retour des vestiaires. Par après nous sommes revenus à 1-2 et nous aurions même dû égaliser. 

Aujourd'hui, nous ne doutons plus. Autre notion importante à mes yeux, l’implication de tous les joueurs est totale.  

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Dans ce contexte quasi idyllique, avez-vous des regrets à formuler?

Oui, dans le sens où nous ne sommes pas pleinement récompensés  au niveau des résultats. Et l'arbitrage ne nous a pas non plus beaucoup aidés. A Lviv, on nous refuse un but valable, on nous siffle aussi quatre ou cinq hors jeu imaginaires. Je nous sens vraiment désavantagés.

Cela ne suffit pas que l'UEFA fasse passer ses messages de fair-play, encore faut-il que les arbitres soient au niveau pour mériter le respect de tous. Je regrette donc aussi que nous n’ayons que quatre points. Nous devrions avoir au minimum… six points.

Buteur contre la Serbie, David Turpel devrait conduire l'attaque luxembourgeoise à Lisbonne.
Buteur contre la Serbie, David Turpel devrait conduire l'attaque luxembourgeoise à Lisbonne.
Photo: Ben Majerus

Ce qui signifie que vous seriez en course pour la qualification?

Oui. Par rapport à notre qualité de jeu, nous sommes très mal récompensés.

Revenons à votre équipe...

...oui, notre manque d'efficacité est manifeste. Et en Irlande du Nord, nous nous marquons nous-mêmes le but. Contre la Serbie, chez nous, nous tirons 23 fois au but, la Serbie 14 fois et nous nous inclinons 1-3.

Si je devais résumer, je me félicite du contrôle que nous pouvons avoir sur nos matches, mais le manque de réalisme ne me satisfait pas du tout. Nous allons encore insister et travailler dans la zone de finition. Je dirais même dans les deux zones de finition car les Serbes sont parvenus à nous inscrire trois buts.  

Vous n'avez pas su saisir votre chance...

Effectivement, le message que j’essaye de faire passer à mes joueurs est toujours le même: «Nous devons faire mal à l’adversaire». Nos adversaires doivent cravacher jusque dans les arrêts de jeu pour prendre des points. Il devra en être de même face à cette très belle équipe du Portugal vendredi.

Comment pouvez-vous faire preuve de davantage de réalisme devant le but?

Pour travailler la finition, il faut d’abord que les «gamins» soient physiquement bien. Devant le but, il faut être «sec», les gestes doivent être dynamiques. Je dois aussi tenir compte des éléments qui ont joué le dimanche en club, ne pas risquer les blessures. En définitive, le créneau pour travailler le spécifique est assez court.


Vincent Thill (Luxemburg – 10) / Fussball, Qualifikation Europameisterschaft 2020, Gruppe B, Spieltag 6 / 10.09.2019 / Luxemburg – Serbien / Stade Josy Barthel / Foto: Yann Hellers
La Serbie vient gâcher la fête
Le sort est souvent cruel pour les Roud Léiwen. Au terme d'un match enlevé, l'équipe nationale s'est inclinée 1-3 face à la Serbie ce mardi soir au stade Josy-Barthel. Rendez-vous au Portugal, le 11 octobre, pour la suite de la campagne.

Devant le but, en situation réelle, les attaquants sont en situation de stress. Ils doivent prendre une décision dans un laps de temps très court et se montrer précis. Je prends l’exemple d’Oli Thill face à la Serbie, il fait le plus difficile et n’a plus qu’à demander au gardien où il veut qu’il place le ballon… mais il le place au-dessus.

Gerson Rodrigues a connu toute la palette des sentiments. Buteur ici face à la Lituanie, il a aussi inscrit un but contre son camp pour l'Ukraine dans les arrêts de jeu.
Gerson Rodrigues a connu toute la palette des sentiments. Buteur ici face à la Lituanie, il a aussi inscrit un but contre son camp pour l'Ukraine dans les arrêts de jeu.
Photo: Yann Hellers

Même au Portugal, vous n'allez pas changer votre fusil d'épaule et demander à vos joueurs d'être conquérants?

Je reste persuadé que les gens viennent au stade pour voir du spectacle, il leur faut donc des occasions et des buts. Chez nous aussi, si le spectateur s'ennuie, il ne reviendra pas. 

De plus, si nous voulons développer les joueurs, il faut leur offrir une philosophie de jeu. Je ne veux pas tout le temps être en situation de réaction, autrement dit offrir le contrôle du ballon à nos adversaires.

Le fait de vouloir agir explique en grande partie pourquoi nous avons désormais autant de joueurs à l’étranger. Les clubs professionnels veulent des joueurs qui agissent et non qui réagissent. Un scout mettra l’accent sur un joueur luxembourgeois pas parce qu’il a bien défendu mais parce qu’il aura mis de la qualité dans ses actions offensives.»

Luc Holtz devait être en fin de contrat au mois de décembre. La FLF lui a prolongé son contrat de deux ans au mois de mai.
Luc Holtz devait être en fin de contrat au mois de décembre. La FLF lui a prolongé son contrat de deux ans au mois de mai.
Photo: Ben Majerus


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«On était très proche du 2-2»
Le Luxembourg a subi mardi soir sa troisième défaite des qualifications pour l'Euro 2020, 1-3 contre la Serbie. Mais au-delà des chiffres, les joueurs de Luc Holtz voulaient retenir le contenu.
Laurent Jans (Luxemburg - 2) / Fussball, Qualifikation Europameisterschaft 2020, Gruppe B, Spieltag 6 / 10.09.2019 / Luxemburg – Serbien / Stade Josy Barthel / Foto: Yann Hellers
La Serbie vient gâcher la fête
Le sort est souvent cruel pour les Roud Léiwen. Au terme d'un match enlevé, l'équipe nationale s'est inclinée 1-3 face à la Serbie ce mardi soir au stade Josy-Barthel. Rendez-vous au Portugal, le 11 octobre, pour la suite de la campagne.
Vincent Thill (Luxemburg – 10) / Fussball, Qualifikation Europameisterschaft 2020, Gruppe B, Spieltag 6 / 10.09.2019 / Luxemburg – Serbien / Stade Josy Barthel / Foto: Yann Hellers
Luxembourg - Lituanie: trois points pour commencer
En dominant la Lituanie 2 à 1 avec des buts géniaux de Barreiro et Rodrigues après avoir été mené, le Luxembourg a pleinement réussi son entrée dans le groupe B en éliminatoires de l'Euro 2020, vendredi au stade Josy Barthel. Ce devrait être une autre paire de manches lundi (20h45) contre l'Ukraine.
Gerson Rodrigues (Luxemburg - 6) - Luc Holtz (Luxemburg - Trainer) / Fussball Europameisterschaft 2020 Qualifikation, 1. Spieltag / 22.03.2019 / Luxemburg - Litauen / Stade Josy Barthel / Foto: Yann Hellers
Football / Equipe nationale: Le bulletin de printemps de la sélection
Les deux premières sorties amicales des Roud Léiwen en 2016, soldées par autant de défaites (0-3 contre la Bosnie et 0-2 face à l'Albanie) ont certes mis en évidence quelques zones d'ombre, mais ont aussi généré certaines satisfactions. Une sélection où les affres de l'enfer et les délices du paradis se côtoient, comme sur une toile de Jérôme Bosch.
Vincent Thill (Luxemburg #15) im Zweikampf mit Srdan Grahovac (Bosnien-Herzegowina - 8)

/ Fussball, Freundschaftsspiel, Laenderspiel, Testspiel, Saison 2015-2016 / 25.03.2016 /
Luxemburg - Bosnien-Herzegovina (Luxembourg vs Bosnia and Herzegovina) / 
Stade Josy Barthel, Luxemburg /
Foto: Ben Majerus