Changer d'édition

«Un match face au Sheriff, pas contre le covid-19»
Sport 5 min. 19.08.2020

«Un match face au Sheriff, pas contre le covid-19»

L'entraîneur du Fola, Sébastien Grandjean prend «comme un avantage» le fait que la qualification se jouera en une joute unique

«Un match face au Sheriff, pas contre le covid-19»

L'entraîneur du Fola, Sébastien Grandjean prend «comme un avantage» le fait que la qualification se jouera en une joute unique
Photo: Yann Hellers
Sport 5 min. 19.08.2020

«Un match face au Sheriff, pas contre le covid-19»

Un peu plus d'un mois après la découverte de trois cas positifs dans son effectif, le Fola Esch signe ce mercredi (20h) son entrée en Ligue des champions. Les hommes de Sébastien Grandjean affrontent les Moldaves du Sheriff Tiraspol en une seule manche au premier tour qualificatif.

(JFC, avec bob) - C'est dans une atmosphère plutôt tendue que les joueurs et le staff du Fola ont embarqué tôt mardi matin dans l'avion charter à destination de la Moldavie. C'est que Stefano Bensi et ses partenaires ignoraient toujours s'ils allaient effectivement être autorisés à fouler la pelouse du FC Sheriff Tiraspol mercredi soir (20h).

Pourtant, l'ensemble des joueurs et du staff technique ont bien été testés négatifs juste avant le départ. «Mais vu que l'UEFA a choisi un prestataire de services qui ne dispose d'aucun laboratoire au Luxembourg, nous ne saurons si l'un d'entre nous est infecté que dix minutes avant le départ. Il y a donc un risque que nous devions jeter quelqu'un hors de l'avion au pied levé», expliquait lundi soir Pascal Welter, le directeur sportif eschois.

Pascal Welter. le directeur sportif du Fola n'a pas chômé ces dernières semaines
Pascal Welter. le directeur sportif du Fola n'a pas chômé ces dernières semaines
Photo: Yann Hellers

Pour le club doyen, ces dernières semaines se sont assimilées à une période de planification intensive. En effet, pour pouvoir disputer ce mercredi le premier tour qualificatif de la C1 en Moldavie, il a fallu non seulement réaliser un nombre incalculable de tests, mais aussi beaucoup d'organisation. «Nous avons réservé un hôtel entier pour nous seuls», dit Welter. Pour leur part, si les joueurs du club moldave restent soumis à des règles d'hygiène strictes, ils ne doivent cependant plus subir de tests chaque semaine.

Sébastien Grandjean, le nouveau boss du stade Emile Mayrisch exige de ses ouailles une concentration totale et exclusive sur la rencontre. «On ne joue pas contre le covid-19, on affronte le FC Sheriff Tiraspol, champion de Moldavie.» Grandjean voit même «comme un avantage» le fait que la qualification se jouera en une joute unique, à huis clos de surcroît, même s'il admet que «nous avons l'inconvénient de ne pas encore avoir joué de match officiel, alors que le Sheriff a déjà disputé huit rencontres de championnat».

Enfant, chaque joueur de football rêve de participer à une telle compétition

Le technicien belge a soigneusement analysé ces différents matches. Et de poser ce premier constat: «L'équipe compte dans ses rangs de nombreux internationaux qui sont physiquement forts et veulent dominer les débats. Dans le championnat de Moldavie, le Sheriff fait peur à ses adversaires». Les chiffres parlent d'eux-mêmes: après huit journées, le club de Tiraspol - la deuxième ville du pays - compte 24 points, avec 23 buts marqués contre... un seul concédé. «Mais nous ne sommes pas une équipe moldave», ajoute Grandjean, qui souligne en particulier la division offensive du Sheriff.

A propos d'attaquants, souvenons-nous que l'ancien Folaman (2016-2017) et international luxembourgeois (24 sélections) Gerson Rodrigues a porté les couleurs du club moldave de janvier 2018 à janvier 2019. Mais même sans la présence du rasta grand-ducal, le capitaine eschois Julien Klein se méfie de la force de frappe adverse tout en demeurant optimiste. «Nous nous frottons à un adversaire puissant. Mais comme tout se jouera sur un seul match, nous pouvons créer une surprise». Stefano Bensi se réjouit quant à lui de pouvoir disputer un tel match: «J'ai vraiment hâte de le jouer. Enfant, chaque joueur de football rêve de participer à une telle compétition».

Comme tous ses coéquipiers, Stefano Bensi se réjouit de pouvoir dormir dans une chambre individuelle en Moldavie
Comme tous ses coéquipiers, Stefano Bensi se réjouit de pouvoir dormir dans une chambre individuelle en Moldavie
Photo: Yann Hellers

Le groupe présent en Moldavie se compose de 25 joueurs. Attention toutefois que, contrairement aux dernières rencontres de Ligue des champions et d'Europa League disputées en format unique, le successeur de Jeff Strasser n'aura droit à effectuer que trois changements, et non cinq. «C'est quelque chose que je ne comprends pas», avoue-t-il. En cas de qualification, le Fola disputera déjà le deuxième tour qualificatif en milieu de semaine prochaine. En cas de défaite, la formation eschoise sera alors reversée au deuxième tour de qualification de l'Europa League, lequel n'aura pas lieu avant le 17 septembre.

Mais d'ici là, tous les joueurs et le staff devront encore passer de nombreux tests covid. «Nous ne prenons aucun risque. Tant que les tests restent négatifs, le virus n'est pas un problème pour nous», explique Grandjean. Pour rappel, trois joueurs avaient été diagnostiqués positifs le 20 juillet et tout le groupe avait aussitôt été placé en quarantaine.

«Même si nous avons déjà été testés dix fois, nous savons que nous devons rester prudents,» glisse Julien Klein. Et comme leur entraîneur, les joueurs veulent maintenant se focaliser sur le duel avec le Sheriff. «Le club a tout fait pour que nous puissions voyager et avoir l'esprit tranquille sur le terrain», raconte Stefano Bensi. Ainsi par exemple, tous les joueurs dorment dans des chambres individuelles. «Ils en sont très heureux, bien sûr», commente Pascal Welter. Surtout, tous se réjouissent de pouvoir enfin rejouer un match officiel plus de... cinq mois après leur dernière sortie.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un premier «report covid» en BGL Ligue
En raison de «plusieurs cas positifs» détectés au sein du Racing, le match d'ouverture entre le club de la capitale et le Progrès Niederkorn prévu vendredi est remis à une date ultérieure. Tout le groupe des joueurs et le staff technique de l'équipe ciel et blanc ont été mis en quarantaine.
De réelles chances de qualification... à huis clos
Des adversaires peu attractifs, trois déplacements à l'étranger mais aussi la possibilité de se qualifier pour le prochain tour de la Ligue des champions et de la Ligue Europa, voilà ce qui attend les clubs luxembourgeois à la fin de ce mois d'août. L'UEFA ne fera pas de concessions et les rencontres se joueront sans spectateurs.
Sébastien Thill, en jaune et noir, FC Progrès Niederkorn, et Cédric Sacras, CS Fola Esch / Foto: Stéphane Guillaume
«Le début du championnat reste fixé au 23 août»
En dépit du rebond de l'épidémie et de l'apparition d'un foyer d'infections au Fola Esch, la Fédération de football garde le cap pour le moment. Les échéances demeurent inchangées, aussi bien pour la reprise de la compétition domestique en août, que pour les rendez-vous internationaux en septembre.
FLF Fussball Meisterschaft BGL Ligue Spielzeit 2019-2020 zwischen der AS La Jeunesse Esch und dem FC Differdingen 03 am 05.10.2019 Schiedsrichter Trio Kopriwa Becker und Hansen vor dem Spiel
Le Fola en bon ordre de marche
Après la découverte de trois joueurs testés positifs au covid-19 la semaine dernière, pas d'autres contaminations dans le vestiaire eschois. Aussi le club reprend-il sereinement sa préparation pour les échéances fixées. A savoir: le 18 ou 19 août en Coupe d'Europe, et le 23 août pour la reprise de la BGL Ligue.
Fola / Fussball, Coupe de Luxembourg, 1/16 Finale, Titus Petingen - Fola / 10.11.2019 / Petingen / Foto: Christian Kemp
Le derby eschois pour lancer la saison 2020-2021
La FLF a dévoilé ce mercredi le calendrier de la BGL Ligue qui regroupera dès le 23 août seize formations. Outre le duel entre le Fola et la Jeunesse, la rencontre opposant le Swift à Differdange vaudra également le coup d'oeil.
Mehmet Arslan (Jeunesse - 21) - Veldin Muharemovic (Fola - 8) / Fussball BGL Ligue Luxemburg, 6. Spieltag Saison 2019-2020 / 15.09.2019 / Jeunesse Esch - CS Fola Esch / Stade de la Frontière/ Foto: Yann Hellers
Des tests covid-19 pour les clubs «européens»
En partant du principe que l'UEFA imposera à tous les clubs qui participeront aux compétitions continentales de faire préalablement tester les joueurs et leur encadrement, la FLF a proposé ses services. C'est ainsi que la fédération diligentera des analyses dans tous les clubs qui le souhaitent.
Une saison de BGL Ligue sans champion
Le conseil d'administration de la FLF a tranché ce mardi: le titre de champion du Luxembourg 2019-2020 ne sera pas attribué, ni chez les hommes, ni chez les dames. De plus, aucune équipe ne sera rétrogradée cet été de BGL Ligue en Promotion d'Honneur.