Changer d'édition

Un collectif à la hauteur et un gardien irréprochable
Sport 4 min. 20.09.2018 Cet article est archivé

Un collectif à la hauteur et un gardien irréprochable

Face au Milan, Joé Frising s'est montré à la hauteur de l'événement.

Un collectif à la hauteur et un gardien irréprochable

Face au Milan, Joé Frising s'est montré à la hauteur de l'événement.
Photo: Ben Majerus
Sport 4 min. 20.09.2018 Cet article est archivé

Un collectif à la hauteur et un gardien irréprochable

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
F91 Dudelange - AC Milan : le jeu et les joueurs

Le F91 s'est incliné 0-1 face à l'AC Milan lors de son entrée dans la phase de poules de l'Europa League, mais a démontré d'énormes qualités de cœur. Joe Frising a de nouveau sorti une belle prestation. L'AC Milan a eu la possession du ballon mais n'a pas su en faire le meilleur usage faute de percussion suffisante et surtout de créativité dans son milieu de terrain. La formation de Genarro Gattuso s'en est sortie grâce à son serial buteur, Gonzalo Higuain.

Joe Frising (7/10): malgré sa sortie probante à Cluj, l'ex-Rodangeois de 24 ans se savait attendu au tournant. Après une première prise de balle facile, il a rassuré tous les sceptiques en dominant dans les airs et en effectuant une sortie décisive dans les pieds de Bakayoko (22e). Il n'a pas été très heureux sur l'ouverture du score de Higuain, le ballon étant dévié par Prempeh, mais il avait auparavant brillamment fait échec à l'Argentin sur une tentative du point de penalty (49e). Pour ponctuer sa bonne prestation, son poteau gauche lui est venu en aide suite  à une reprise de près de Borini (67e) et il a de nouveau sauvé sa formation en toute fin de match... encore devant Higuain (83e).

Kevin Malget (5): le latéral droit a alterné le très bon comme cette série de dribbles en début de match, ou encore sa remise de la tête pour une volée de Turpel (32e), mais il a aussi commis quelques petites erreurs dont une sur le seul but de la rencontre. Alors qu'il s'était montré adroit à l'interception, il a reperdu aussitôt le ballon et Castillejo a servi Higuain. Edison Jordanov a joué les dernières minutes de la rencontre.

Tom Schnell (7): le capitaine en l'absence de Jonathan Joubert a démontré une forme optimale. Solide dans les duels, toujours bien placé, il a joué de toute son expérience dans les moments délicats. Il a aussi su gagner du temps pour rejoindre les vestiaires sur un score de parité.

Tom Schnell n'a pas failli à sa mission. Le capitaine a montré l'exemple.
Tom Schnell n'a pas failli à sa mission. Le capitaine a montré l'exemple.
Photo: Yann Hellers

Jerry Prempeh (7): rien que pour son intervention décisive sur la percée de Mauri, qui avait transpercé la défense (30e), il mérite des lauriers. Il a parfois été dominé de la tête et a écopé d'un carton jaune inutile, pour contestation, mais quelle présence jusque dans les derniers instants.

Aniss El Hriti (6): appliqué en phase défensive, il s'est montré disponible en reconversion offensive malgré le fait de se coltiner l'Espagnol Castillejo. L'ancien joueur de Tours a d'ailleurs effectué un beau sauvetage devant l'ancien de Villarreal (17e). Il s'est aussi montré malin pour conserver la possession du ballon. Remplacé par Bryan Mélisse à la 80e.

Dominik Stolz (6): le joueur de couloir a beaucoup tenté mais n'a pas toujours eu la réussite qu'il aurait méritée notamment dans ses frappes au but.

Stelvio Cruz (6): "The Rock" s'est montré à la hauteur de l'événement. Précis à la relance, dur dans les duels, il a aussi payé de sa personne lorsque Mauri est venu le tamponner juste après l'heure de jeu. Patrick Stumpf a pris sa relève à la 74e minute et s'est de suite porté aux avant-postes.

Marc-André Kruska (5): après un début de match laborieux, il est monté en puissance et a montré un volume de jeu intéressant lorsqu'il a eu un peu plus d'espace devant lui. En seconde période, il n'a pas réussi à éclairer le jeu comme il sait le faire.

Clément Couturier (7): on ne l'a pas beaucoup vu en championnat si ce n'est du côté de Strassen, mais tout le monde le connaît désormais au pays, et pas seulement en raison de son but de toute beauté à Varsovie. Il a fait preuve d'une grosse débauche d'énergie pour chasser les ballons au milieu et a toujours cherché à jouer vers l'avant. Son ouverture pour Stolz a été lumineuse (37e) et sa capacité à renouveler les efforts jusqu'au coup de sifflet final incroyable.

Danel Sinani (6): il aurait pu être le héros de tout un peuple s'il avait cadré sa reprise de volée juste avant le temps additionnel. Mais sa tentative s'est envolée au-dessus du but de Reina. Tout au long du match, il a été précieux par sa technique pour tenir le ballon, mais il a aussi fait preuve de quelques imprécisions.

Dave Turpel (5): on savait par avance qu'il ne serait pas gâté au milieu de la mêlée. Il a trop enlevé sa frappe sur sa seule véritable occasion du match (32e). Il n'a jamais rechigné à la tâche quand il a fallu faire le pressing et faire des courses dans le vide.

Clément Couturier, l'increvable.
Clément Couturier, l'increvable.
Photo: YAnn Hellers



Sur le même sujet

Niederkorn et le Racing s'installent sur le podium
Auteures d'une belle prestation à l'extérieur, les joueuses du Progrès se sont logiquement imposées face à Mamer et confortent leur deuxième place. Le Racing a souffert mais avec cette victoire à Wormeldange, le club de la capitale s'ancre sur le podium.
Pascale Frising, ici face à Gisela Cristiana Godinho Oliveira, et le Progrès ont mieux géré leurs moments forts face à Mamer.
Un bloc défensif imperméable et un réalisme implacable
En s'imposant 2-0 contre le CFR Cluj, jeudi soir, le F91 a fait un grand pas vers la phase de poule de l'Europa League dont rêvent les Dudelangeois. Turpel et Sinani ont marqué, Prempeh a sauvé les siens mais Joubert est sérieusement blessé.
Dave Turpel passe entre Constantin Paun et Ovidiu Hoban. L'attaquant dudelangeois a été le détonateur de cette rencontre contre Cluj.
Joe Monteiro da Veiga (Racing Futsal): «Notre confiance est au top»
Le Racing FC Union Luxembourg Futsal n’a pas fait dans la demi-mesure lundi en finale de la Coupe du Luxembourg face au FC Nordstad, avec une large victoire sur le score de 12-3. Auteur d'un triplé, le Racingman Joe Monteiro da Veiga a été l’élément déclencheur de ce triomphe grâce à ses deux buts inscrits après cinq minutes de jeu.
Joe Monteiro da Veiga (Racing): «L’équipe joue pour moi, et inversement»