Changer d'édition

UEFA: Aleksander Ceferin réélu président par acclamation
Sport 2 min. 07.02.2019 Cet article est archivé

UEFA: Aleksander Ceferin réélu président par acclamation

Aleksander Ceferin reparti pour un second mandat.

UEFA: Aleksander Ceferin réélu président par acclamation

Aleksander Ceferin reparti pour un second mandat.
Photo: AFP
Sport 2 min. 07.02.2019 Cet article est archivé

UEFA: Aleksander Ceferin réélu président par acclamation

Le Slovène Aleksander Ceferin a été réélu président de l'UEFA jeudi lors du congrès de la confédération européenne de football organisé à Rome.

(AFP) -  Réélu jeudi président de l'UEFA par acclamation, le Slovène Aleksander Ceferin a désormais un mandat complet de quatre ans pour affronter les «défis complexes» qui attendent l'Europe du football, dont les relations avec la Fifa restent tendues.

Agé de 51 ans, Ceferin avait été élu en septembre 2016 en remplacement de Michel Platini, suspendu de toute activité liée au football.

Seul candidat jeudi lors du congrès organisé dans un grand hôtel des hauteurs de Rome, il a été réélu sans vote, sous les applaudissements des représentants des 55 fédérations européennes.

«Que va-t-il se passer maintenant? C'est la question que beaucoup se posaient quand j'ai été élu il y a deux ans et demi. C'était une question légitime et pertinente et je me la suis posée moi-même. C'était un peu un saut dans l'inconnu», a reconnu le Slovène avant son élection.

Lors de son deuxième discours, une fois réélu, il a reposé la même question. «Elle est toujours légitime et pertinente. Que va-t-il se passer maintenant? Mais je la pose avec j'espère moins de doutes et de scepticisme.»

«Nous ne devons pas permettre que nos succès récents mais de court terme cachent les défis beaucoup plus complexes qui nous attendent. Ca n'est pas assez, on ne doit pas se reposer sur nos lauriers. On doit faire plus», a-t-il lancé comme première promesse de président élu.

Alors que l'UEFA et la Fifa s'opposent sur divers projets portés par l'instance mondiale, notamment une Coupe du monde des clubs élargie de 7 à 24 et une Ligue mondiale des nations, Ceferin a également assuré que sa Confédération serait «une source d'idées constructives pour la Fifa, et pas une source d'opposition».

Infantino: «Rattraper le temps perdu»

Gianni Infantino, patron du football mondial présent à Rome, a également tendu la main au Slovène: «On doit être innovants. On doit continuer à se développer. Cela ne peut se faire que si on travaille ensemble, si on discute, si on débat. Essayons de trouver ce qu'on doit faire ensemble pour rattraper le temps perdu».

«Nous sommes prêts à travailler avec la Fifa pour que le football reste le sport n°1», a ajouté Ceferin, en prévenant tout de même qu'il comptait «défendre rigoureusement» les intérêts des fédérations et des clubs européens sur la question du calendrier international.

Ce dossier du calendrier international est l'un des plus importants aux yeux d'Andrea Agnelli, le président de la Juventus Turin et de l'ECA (le syndicat européen des clubs, ndlr), dont le partenariat avec l'UEFA a été encore renforcé mercredi par la signature d'un nouveau protocole d'entente.

Le patron de l'UEFA a d'ailleurs déclaré que la confédération européenne allait travailler «main dans la main avec l'ECA pour les compétitions de clubs de l'avenir et pour qu'elles restent ouvertes».

«On fera tout notre possible pour avoir le Mondial 2030 sur notre continent, douze ans après le grand succès qu'a été la Coupe du Monde en Russie», a-t-il par ailleurs déclaré.


Sur le même sujet

Le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin a prévenu qu'«il n'y aura pas de ligue fermée» européenne regroupant les plus grands clubs, mercredi lors du 41e congrès de l'instance à Helsinki, affirmant qu'elle «ne cédera» jamais au chantage« de certains clubs et ligues porteurs de ce projet.
UEFA President Aleksander Ceferin speaks during the 41st Ordinary UEFA Congress at the Fair Centre Messukeskus in Helsinki, Finland April 5, 2017. Lehtikuva/Markku Ulander/via REUTERS          ATTENTION EDITORS - THIS IMAGE WAS PROVIDED BY A THIRD PARTY. FOR EDITORIAL USE ONLY. NO THIRD PARTY SALES. NOT FOR USE BY REUTERS THIRD PARTY DISTRIBUTORS. FINLAND OUT. NO COMMERCIAL OR EDITORIAL SALES IN FINLAND.
Ancien joueur professionnel, ex-international, sélectionneur national et président de la FLF, Paul Philipp connaît le football international comme personne au pays. Il nous éclaire sur les points chauds de l'actualité footballistique.
Fussball Rundtischgespraech der Jeunesse beim Kichechef in Capellen am 16.01.2016 Paul PHILIPP (Praesident der FLF)
Verra-t-on 48 équipes au Mondial 2026 et 80 matches contre 32 équipes et 64 rencontres comme au Brésil en 2014? Réponse mardi avec une réunion de la Fifa où son président Gianni Infantino, partisan d'un élargissement, joue sa crédibilité.
Le Mondial se disputera avec 32 pays jusqu'en 2022, et après?
Après l'élection du nouveau président de l'UEFA
Le Slovène Aleksander Ceferin, peu connu et sans grande expérience, sera-t-il un bon président pour la plus puissante des confédérations continentales de foot ? Les questions ne manquent pas en Europe au lendemain de son élection à la tête de l'UEFA, où la crise couve après une réforme contestée de la Ligue des champions.
Newly elected UEFA President Aleksander Ceferin (front) leaves after a news conference following his election in Athens, Greece September 14, 2016. REUTERS/Alkis Konstantinidis
Le Slovène Aleksander Ceferin, 48 ans, a été élu président de l'UEFA mercredi à Athènes pour une durée de deux ans et demi, temps du mandat qui restait à Michel Platini, suspendu par la justice interne de la FIFA.
UEFA Presidential candidate, Slovenian Aleksander Ceferin (R) is pictured during the 12th Extraordinary UEFA congress in Lagonissi, some 40 kilometers south of Athens, on September 14, 2016. 
Disgraced football leader Michel Platini said on September 14 in a farewell speech to UEFA that he felt no guilt over a $2 million payment from FIFA that has seen him suspended for four years. / AFP PHOTO / ARIS MESSINIS