Changer d'édition

Trois questions à Maxime Monfort: «Je veux revenir sur le Tour de France»
Sport 06.01.2018 Cet article est archivé

Trois questions à Maxime Monfort: «Je veux revenir sur le Tour de France»

Maxime Monfort, ici devant Laurent Didier, est reparti pour au moins deux saisons dans le peloton.

Trois questions à Maxime Monfort: «Je veux revenir sur le Tour de France»

Maxime Monfort, ici devant Laurent Didier, est reparti pour au moins deux saisons dans le peloton.
Photo: cyclingpix.lu
Sport 06.01.2018 Cet article est archivé

Trois questions à Maxime Monfort: «Je veux revenir sur le Tour de France»

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Maxime Monfort (Lotto-Soudal) s'apprête à disputer une quinzième saison dans le peloton professionnel. Le coureur de la Province du Luxembourg va redécouvrir un Tour de France qu'il n'a plus disputé depuis 2013.

Maxime Monfort (Lotto-Soudal) s'apprête à disputer une quinzième saison dans le peloton professionnel. Le coureur de la Province du Luxembourg va redécouvrir un Tour de France qu'il n'a plus disputé depuis 2013.

Propos recueillis par Christophe Nadin

Maxime, quels seront vos objectifs cette saison?

Je vais revenir à ce que j'ai fait jusqu'en 2013: courir les classiques ardennaises et le Tour de France. J'ai doublé Giro et Vuelta ces quatre dernières années donc c'est un changement de cap. Du moins, j'espère être sélectionné pour le Tour car ça pousse derrière. Les jeunes arrivent à maturité comme Wellens et Benoot. Moi, j'aurai un rôle différent. Je ne viserai pas un classement général final, mais je me glisserai dans des coups si l'occasion se présente. Et je pense pouvoir donner un coup de main si nécessaire car notre équipe prend de plus en plus les courses en main.

Le Tour, c'est quelque chose qui vous manquait?

Un peu quand même. J'en ai disputé six et je voulais encore en faire au moins un avant de raccrocher.

Où trouver vous encore le plaisir à exercer ce métier?

J'ai connu des bas la saison dernière. Je me suis demandé pourquoi j'étais encore là mais la réponse est dans la question: le plaisir. Prendre soin de soi, arriver à s'entraîner pour atteindre son meilleur niveau, performer dans le WorldTour, c'est ce que j'aime faire. J'ai bientôt 35 ans, une femme et des enfants. Oui je vois les choses différemment mais je serais moins heureux si j'arrêtais le vélo. J'aime aller m'entraîner alors que c'est l'un des motifs d'arrêt de pas mal de coureurs. Parfois j'ai plus de mal à partir en stage ou en course, mais c'est un moindre mal.


Sur le même sujet