Changer d'édition

«Tout ce cinéma autour de lui me saoule»
Sport 4 min. 16.08.2019

«Tout ce cinéma autour de lui me saoule»

Après le point pris à Strasbourg, Fabien Centonze et les Grenats s'attaquent à une formation de Monaco en pleine reconstruction.

«Tout ce cinéma autour de lui me saoule»

Après le point pris à Strasbourg, Fabien Centonze et les Grenats s'attaquent à une formation de Monaco en pleine reconstruction.
Photo: AFP
Sport 4 min. 16.08.2019

«Tout ce cinéma autour de lui me saoule»

Le FC Metz accueille l’AS Monaco ce samedi (20h). Une rencontre qui va permettre de jauger la véritable valeur de l’équipe mosellane face à un adversaire déjà en souffrance après son revers concédé face à Lyon.

L’ex-Messin Luc Sonor présente la partie entre Metz et Monaco de ce samedi au cours de laquelle  Kévin N’Doram, prêté par l’ASM, ne jouera pas. L'ex-international évoque aussi le cas Neymar (PSG) et la nouvelle règle sur les fautes de main en pleine surface de réparation.

Propos recueillis par Hervé Kuc

Luc Sonor, à droite, sera dans les travées de Saint-Symphorien ce samedi soir.
Luc Sonor, à droite, sera dans les travées de Saint-Symphorien ce samedi soir.
Photo privée

Luc, serez-vous à Saint-Symphorien ce samedi?

Luc Sonor - «Oui. J’ai été invité par le FC Metz à venir donner le coup d’envoi de cette rencontre qui me tient particulièrement à cœur. C’est la première fois de ma vie que je vais procéder à ce genre de chose à Saint-Symphorien. Quand Monaco était en Ligue 2, j’avais donné le coup d’envoi lorsque Metz était venu au stade Louis II. Là, ça va être particulier car je sais qu’une nouvelle tribune est en construction et Bernard Zénier m’a même envoyé une photo du chantier il y a quelques jours. Cela va être particulier mais il était temps de s’offrir un lifting.

Qu’avez-vous pensé de la première apparition de l’AS Monaco en championnat?

Je n’ai pas trouvé Lyon si remarquable que ça malgré son succès (3-0). Les Monégasques n’ont pas encore fini leur recrutement et Falcao n’était pas là même si je ne sais pas s’il va rester au club. Je suis déçu mais pas inquiet. L’arrivée de Wissam Ben Yedder (FC Séville) est une excellente chose mais je regrette le départ dans le sens inverse de Rony Lopes qui a tant apporté à l’équipe ces deux dernières saisons.

Le FC Metz a décroché un bon point à Strasbourg (1-1). Etes-vous satisfait?

Oui et j’en suis très content. Les Messins ont démontré qu’ils étaient bien en jambes et après une première période délicate ils ont réussi à hausser leur niveau de jeu. Le recrutement grenat s’est opéré de manière «maison»: des garçons impliqués, des joueurs de clubs. Les Messins vont évoluer dans un contexte particulier sans la tribune qui les abrite depuis si longtemps. C’est un aspect à ne pas négliger car ils peuvent se croire à l’extérieur et cela peut être bénéfique à Monaco. En tout cas, je suis incapable de livrer un pronostic tant je pense que cette partie va être indécise. Ces deux clubs occupent une belle place dans mon cœur.

L’actualité de la Ligue 1 est également rythmée par le feuilleton Neymar. Le suivez-vous?

Tout ce cinéma qui est fait autour de lui me saoule. Le PSG veut récupérer sa mise de départ, ou en tout cas une bonne partie de cette somme, et cela fait traîner ce dossier. Le Real veut certainement enrôler ce joueur, mais je ne suis pas sûr que Zidane soit le plus emballé au sein de son club. Barcelone est aussi dans la danse et j’espère que ce feuilleton stupide et ridicule va bientôt se terminer. Neymar va partir et si ce n’est pas le cas une partie du public parisien lui fera vivre un enfer.


Strasbourg's French forward Ludovic Ajorque (R) vies with Metz' Malian midfielder Mamadou Fofana (C) and Metz' French defender Thomas Delaine (L) during the French L1 football match between Strasbourg (RCSA) and Metz (FCM) at the Meinau stadium in Strasbourg, eastern France, on August 11, 2019. (Photo by PATRICK HERTZOG / AFP)
Le FC Metz coule puis revit à Strasbourg
Les Messins ont offert deux visages diamétralement différents en Alsace. Totalement débordés lors du premier acte, les hommes de Vincent Hognon ont ensuite rectifié leur comportement d’ensemble pour décrocher un bon point face aux Strasbourgeois (1-1). Niane (87e) aurait même pu offrir le succès aux Mosellans.

La nouvelle règle sur les fautes de main en pleine surface oblige les arbitres français à siffler plus facilement des penalties. Etes-vous favorable à ce changement?

Oui, j’estime que c’est une très bonne chose. Les arbitres auront moins à s’interroger sur le geste intentionnel ou non du joueur sanctionné. Ils iront moins consulter la VAR, vidéo assistance à l’arbitrage. De plus, les défenseurs vont devoir mieux défendre et surtout positionner leurs mains derrière leur dos lorsqu’ils seront dans leur surface de réparation. Je suis un partisan de cette nouvelle mesure. »

Vincent Hognon ne pourra utiliser Kévin D'Doram suite à un accord entre les deux clubs.
Vincent Hognon ne pourra utiliser Kévin D'Doram suite à un accord entre les deux clubs.
Photo: AFP

L’enjeu de la rencontre

Le stade Saint-Symphorien devrait être bien garni face à Monaco même si sa jauge (21.500 en comptant le parcage visiteur) s’en trouve forcément abaissée en raison des travaux en cours (tribune Sud). 

Après une production scindée en deux actes très contrastés à Strasbourg, les partenaires de Renaud Cohade vont devoir entrer bien plus rapidement dans leur match s’ils ne veulent se faire punir par un ensemble monégasque, certes en manque de confiance, mais qui possède une aisance technique capable de renverser l’embarcation mosellane. 

Kévin N’Doram, prêté par Monaco, et en vertu d’un accord entre les deux clubs, ne prendra pas part à la rencontre. Vincent Hognon va donc appeler Angban ou Gakpa, ou bien peut-être titulariser Niane tout près de Diallo pour remédier à cette absence contractuelle surprenante.

Le prono de la rédaction

Monaco a souvent réussi de très belles productions à Saint-Symphorien et Metz a très souvent peiné face à un adversaire habile et plus expérimenté que lui. Les Messins vont devoir se surpasser pour l’emporter. Notre pronostic: 2 à 1 en faveur de Monaco.


Soiree Gala des Partenaires du FC Metz au Chapito du Casino 2000, le president du FC Metz Bernard Serin
«Nous sommes encore à l’affût d’un joueur offensif»
Le FC Metz retrouve la Ligue 1 et son déplacement à Strasbourg, ce dimanche (17h), s’annonce comme un premier test ardu. Le président Bernard Serin fait le tour du propriétaire avant d’entamer une saison très particulière.

La deuxième journée de Ligue 1

Vendredi à 20h45

Lyon - Angers

Samedi à 17h30

Nantes - Marseille

Samedi à 20h

Amiens - Lille 

Nîmes - Nice

Toulouse - Dijon

Metz -  Monaco

  Bordeaux - Montpellier

Dimanche à 15h

Saint-Etienne - Brest

Dimanche à 17h

Reims - Strasbourg

Dimanche à 21h

Rennes - Paris-SG 


Sur le même sujet

Le FC Metz coule puis revit à Strasbourg
Les Messins ont offert deux visages diamétralement différents en Alsace. Totalement débordés lors du premier acte, les hommes de Vincent Hognon ont ensuite rectifié leur comportement d’ensemble pour décrocher un bon point face aux Strasbourgeois (1-1). Niane (87e) aurait même pu offrir le succès aux Mosellans.
Strasbourg's French forward Ludovic Ajorque (R) vies with Metz' Malian midfielder Mamadou Fofana (C) and Metz' French defender Thomas Delaine (L) during the French L1 football match between Strasbourg (RCSA) and Metz (FCM) at the Meinau stadium in Strasbourg, eastern France, on August 11, 2019. (Photo by PATRICK HERTZOG / AFP)
«On ne veut pas de Bassi au FC Metz»
Le FC Metz et ses supporters retrouvent la Ligue 1 ce dimanche (17h) avec un périlleux déplacement à Strasbourg. Xavier Schmitt, président de Génération Grenat, jette un regard avisé sur les forces messines.
Stéphane Borbiconi: «Le FC Metz doit aligner onze guerriers face à Caen»
Le FC Metz a repris des couleurs, et, du rouge vif, il va tenter de passer à l’orange face à Caen ce samedi (20h). Une partie à remporter avant d’aller à Lille, puis de recevoir Angers, histoire d’entrevoir le vert intense. Stéphane Borbiconi commente des débats que l’on prévoit forcément tendus et disputés.
Metz' Senegalese defender Fallou Diagne (L) celebrates with his teammate Japanese goalkeeper Eiji Kawashima at the end of the French L1 Football match between Rennes (Stade Rennais FC) and Metz (FC), on April 14, 2018, at the Roazhon Park, in Rennes, western France.
Metz won 2-1. / AFP PHOTO / Jean-Francois MONIER
Football: David Régis: «La mayonnaise n'a pas pris au FC Metz»
David Régis (48 ans) a porté la tunique grenat de 1998 à 2002 en tant que défenseur. Il préface le déplacement du FC Metz à Toulouse ce samedi (20h). Les hommes de Frédéric Hantz sont privés de Balliu, Philipps et Rivière mais pourraient espérer revoir Jouffre.