Changer d'édition

Tour des Flandres: Bettiol prend date, Jungels trop court
Sport 1 6 min. 07.04.2019 Cet article est archivé

Tour des Flandres: Bettiol prend date, Jungels trop court

Alberto Bettiol a profité de la rivalité des cadors pour partir en solitaire. Plus personne ne l'a revu.

Tour des Flandres: Bettiol prend date, Jungels trop court

Alberto Bettiol a profité de la rivalité des cadors pour partir en solitaire. Plus personne ne l'a revu.
Photo: dpa
Sport 1 6 min. 07.04.2019 Cet article est archivé

Tour des Flandres: Bettiol prend date, Jungels trop court

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
L'Italien Alberto Bettiol (Education First) a remporté ce dimanche à Audenarde la 103e édition du Tour des Flandres. Il a devancé sur la ligne Kasper Asgreen (Deceuninck) et Alexander Kristoff (UAE). Bob Jungels a pris la seizième place à 17''.

Dans cette 103e édition d'une classique parmi les plus dures, épargnée cette année par la pluie, la jeune génération s'est illustrée. Outre Bettiol, le Danois Kasper Asgreen (24 ans) a pris la deuxième place et sauvé l'honneur de la formation favorite, Deceuninck, dont les leaders ont été dominés.

La course a été marquée par de nombreuses attaques en tête de course des nombreux postulants à la victoire. Le passage du Mur de Grammont, à moins de 100 km de l'arrivée, a dynamité ce Ronde.  Le trio Vanmarcke (Education First), Asgreen (Deceuninck) Van Baarle (Sky) s'est retrouvé en tête de course avant que Bob Jungels (Deceuninck) lance un contre dans le Kruisberg, à 25 km de l'arrivée.

Le champion national s'est retrouvé au côté d'une vingtaine de coureurs à la poursuite de Van Baarle et Asgreen avant les deux dernières difficultés du jour. Le regroupement s'est produit dans le Vieux Kwaremont moment choisi par Bettiol qui a pris quelques longueurs d'avance.

L'Italien a abordé le Paterberg avec une petite vingtaine de secondes (18") alors que Jungels a lâché prise. Lancé à pleine vitesse, Bettiol était lancé vers la victoire mais à tour de rôle, les favoris (Van Avermaet, Sagan, Lampaert) ont bien tenté de revenir sur le Transalpin. En vain. 

A 25 ans, Bettiol a décroché sa première victoire chez les professionnels. «Je n'y crois pas», a réagi l'Italien, sitôt la ligne franchie. «Je me sentais très bien dans le Kwaremont et Andreas Klier (directeur sportif) m'a dit "si tu peux y aller, vas-y". J'y suis allé à fond».

Bob Jungels a joué les premiers rôles mais il a souffert des efforts consentis depuis le début des classiques après 200 km.
Bob Jungels a joué les premiers rôles mais il a souffert des efforts consentis depuis le début des classiques après 200 km.
Photo: Serge Waldbillig

«A la fin, c'étaient les 14 kilomètres les plus longs de ma vie», a ajouté Bettiol, avant de remercier ses équipiers, le Néerlandais Sebastian Langeveld, qui a coupé les relais dans le groupe de poursuite, et le Belge Sep Vanmarcke, pour son précieux travail préparatoire à l'avant de la course. Quatrième de l'E3, l'une des courses de préparation du «Ronde», Bettiol n'avait encore jamais gagné au fil d'une carrière entamée en 2014. L'année passée, sa saison avait été gâchée par des chutes qui lui avaient valu deux clavicules fracturées.

Mathieu van der Poel (Corendon), le plus attendu et sans doute le plus prometteur de cette nouvelle vague, a fait une nouvelle fois sensation. Victime d'une chute à une soixantaine de kilomètres de l'arrivée, le champion du monde de cyclo-cross, néophyte de l'épreuve flandrienne à 24 ans, a réalisé une course-poursuite d'une quinzaine de kilomètres pour reprendre sa place et finir au pied du podium. Dans le sprint final du premier groupe de poursuite, le petit-fils de Raymond Poulidor n'a été devancé que par le Norvégien Alexander Kristoff

Bob Jungels: «Pas les jambes de l'E3»

Bob Jungels est arrivé dans le groupe des favoris. Il se classe 16e à 17''. «J'ai vraiment souffert dans les 50 derniers kilomètres. Je n'avais pas les jambes de Kuurne ou du GP de l'E3», a reconnu le récent lauréat de Kuurne-Bruxelles-Kuurne qui a mis fin à sa saison des classiques et qui va à présent se concentrer sur sa préparation pour le Giro.

L'autre Luxembourgeois, Alex Kirsch, engagé sur ce Ronde a fini l'épreuve au 120e rang à 10'13" du vainqueur du jour. «Je suis satisfait de la prestation. J'ai accompagné les meilleurs lors du deuxième passage du Vieux Kwaremont. Mon but était de finir, le contrat est rempli. On ne pensait pas que la course allait se jouer si vite. Au niveau de l'équipe, je ne sais pas pourquoi on signe des courses moyennes. J'espère qu'à Roubaix, on sera mieux», a déclaré le coureur de la Trek-Segafredo.

Lauréat en 2018, le Néerlandais Niki Terpstra (Direct Energie) a été victime d'une chute et a été contraint à l'abandon à environ 160 km de l'arrivée. «Il va bien» mais il a été «victime d'un traumatisme crânien avec perte de connaissance», selon les précisions du médecin de son équipe - Le Néerlandais (34 ans), qui a chuté avec d'autres coureurs dans une ligne droite, est resté au sol pendant plusieurs minutes avant d'être évacué vers un hôpital pour subir des examens. «Il ne pourra pas reprendre la compétition sur Paris-Roubaix», a ajouté le médecin.

Le classement: 1. Alberto Bettiol (IT/Education First), les 270 km en 6h18'49" (moyenne: 42,7 km/h) , 2. Kasper Asgreen (DEN/DEC) à 14", 3. Alexander Kristoff (NOR/UAE) à 17", 4. Mathieu van der Poel (NED/COR), 5. Nils Politt (GER/KAT, 6. Michael Matthews (AUS/SUN), 7. Oliver Naesen (BEL/ALM), 8. Alejandro Valverde (ESP/MOV), 9. Tiesj Benoot (BEL/LOT), 10. Greg Van Avermaet (BEL/CCC), 11. Peter Sagan (SVK/BOR), 12. Jens Keukeleire (BEL/LOT), 13. Dries Van Gestel (BEL/VLA), 14. Wout Van Aert (BEL/JUM), 15. Sebastian Langeveld (NED/EF1), 16. Bob Jungels (LUX/DEC), 17. Yves Lampaert (BEL/DEC), 18. Dylan van Baarle (NED/SKY) 24". 19. Jasper Stuyven (BEL/TRE) 1'19", 20. Stijn Vandenbergh (BEL/ALM) 1'58"... 120. Alex Kirsch (LUX/TRE) 10'13". 125 coureurs ont été classés

Alberto Bettiol au côté de la lauréate de la course des dames.
Alberto Bettiol au côté de la lauréate de la course des dames.
Photo: AFP


Chez les dames, la victoire est revenue à la Championne d'Europe Marta Bastianelli (Virtu). L'Italienne a battu au sprint la Néerlandaise Annemiek Van Vleuten (Mitchelton) et  la Danoise Cecilie Uttrup Ludwig (Bigla). La Romaine, championne du monde à l'âge de 20 ans en 2007, a succédé au palmarès de l'épreuve flandrienne à la Néerlandaise Anna van der Breggen, absente cette année. Quant à Christine Majerus, elle a abattu un travail impressionnant pour ses partenaires de Boels Dolmans et a fini 60e à 5'51". Une débauche d'efforts qui n'a pas permis à Chantal Blaak d'accrocher le top 5. L'ancienne championne du monde a fini 7e à 10".   

Michel Ries: neuvième du Tour de Sicile

Excellente prestation de Michel Ries sur les routes du Tour de Sicile. Samedi, lors de l'étape reine de l'épreuve qui arrivait au sommet de l'Etna, le Luxembourgeois de la formation Kometa s'est classé neuvième, à 47" du vainqueur du jour le Français Guillaume Martin (Wanty). Au classement final, Ries termine à la 9e place à 2'11" du lauréat l'Américain Brandon McNulty (Rally UHC Cycling). Ries s'est aussi classé troisième au classement du meilleur jeune.

Roue Tourangelle: Tom Wirtgen et Wallonie-Bruxelles à la fête

Lionel Taminiaux (Wallonie-Bruxelles) a remporté ce dimanche la 18e Roue Tourangelle disputée sur 186 km entre Chinon et Tours. Présent dans l'échappée matinale, le Belge a battu sur la ligne l'Américain Robin Carpenter (Rally UHC) alors que le Français Marc Sarreau (Groupama-FDJ) a réglé le sprint du peloton, pour la troisième place. Tom Wirtgen s'est classé 37e à 24" et a pu savourer le troisième succès de son équipe depuis le début de saison alors que Kevin Geniets a pris la 78e place à 3'15".


Sur le même sujet

Jungels-Van der Poel: des rookies aux dents longues
A l'instar de Mathieu Van der Poel et Alejandro Valverde, Bob Jungels s'apprête à découvrir ce dimanche l'ambiance de folie du Tour des Flandres. Coup de projecteur sur cinq néophytes ambitieux avant la 103e édition du Ronde van Vlaanderen.
Bob Jungels (L/Deceuninck) - Dwars Door Vlaanderen - Men Elite - Foto: Serge Waldbillig
Nieuwsblad-Ronde: Stybar s'attaque à l'impossible doublé
Vainqueur du Nieuwsbald et GP de l'E3, Zdenek Stybar figure parmi les hommes à battre lors du Tour des Flandres de ce dimanche. Malheureusement pour le Tchèque, aucun coureur n'a gagné la même année Het Nieuwsblad et le Ronde. Décryptage.
Après Het Nieuwsblad et l'E3, le Tour des Flandres est dans le viseur de Zdenek Stybar. Le Tchèque a pris une nouvelle dimension cette saison.
Jungels dynamite le Grand Prix de l'E3, Stybar conclut
Le Tchèque Zdenek Stybar a remporté le 62e E3 Harelbeke Binckbank Classic après un grand numéro de Bob Jungels. Le champion national a animé la course avant d'être rejoint à 7 km de l'arrivée. Stybar est le premier Tchèque à remporter cette épreuve World Tour de 203,9 km.
Zdenek Stybar (CZE/Deceuninck) gewinnt das E3 BinckBank Classic 2019 - Foto: Serge Waldbillig
Sagan double la mise à Quimper, Van Avermaet reste en jaune
Le Slovaque Peter Sagan, porteur du maillot vert, s'est imposé au sprint ce mercredi au terme de la cinquième étape du Tour de France entre Lorient et Quimper (204,5 km). L'Italien Sonny Colbrelli finit deuxième et le Belge Philippe Gilbert troisième. Un autre Belge, Greg van Avermaet conserve le maillot jaune de leader au général.
Slovakia's Peter Sagan (Front C-L) sprints in the last meters to win ahead of Italy's Sonny Colbrelli (R) and Belgium's Philippe Gilbert (2ndR) the fifth stage of the 105th edition of the Tour de France cycling race between Lorient and Quimper, western France, on July 11, 2018.  / AFP PHOTO / Jeff PACHOUD