Changer d'édition

Tour d'Espagne 2017: De Nîmes à l'Angliru, trois semaines dans l'arène
Sport 5 min. 12.01.2017 Cet article est archivé

Tour d'Espagne 2017: De Nîmes à l'Angliru, trois semaines dans l'arène

Tour d'Espagne 2017: De Nîmes à l'Angliru, trois semaines dans l'arène

Sport 5 min. 12.01.2017 Cet article est archivé

Tour d'Espagne 2017: De Nîmes à l'Angliru, trois semaines dans l'arène

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Echappée française pour le Tour d'Espagne: la Vuelta 2017 s'élancera de France, une première, avec un départ aux arènes de Nîmes (Gard) le 19 août puis trois semaines de bagarre qui s'achèveront sur les effroyables pentes de l'Angliru la veille de l'arrivée à Madrid.

(AFP) - Echappée française pour le Tour d'Espagne: la Vuelta 2017 s'élancera de France, une première, avec un départ aux arènes de Nîmes (Gard) le 19 août puis trois semaines de bagarre qui s'achèveront sur les effroyables pentes de l'Angliru la veille de l'arrivée à Madrid.

Ce grand départ sur le sol français est la principale nouveauté de cette 72e édition, présentée jeudi à Madrid. Elle débutera par un contre-la-montre par équipes (1re étape, 13,8 km) autour des principaux monuments de Nîmes, avant une deuxième étape sans doute ventée courue sur le littoral languedocien jusqu'à Gruissan (201 km).

Ce sera seulement la troisième fois de son histoire que la Vuelta s'élance ailleurs que sur le sol espagnol. En 1997, la course avait démarré de Lisbonne, au Portugal, et en 2009 d'Assen, aux Pays-Bas.

Pour le reste, le parcours 2017 respecte l'identité récente du Tour d'Espagne: un schéma débridé, ponctué d'étapes nerveuses et de neuf arrivées au sommet, soit une de moins qu'en 2016. C'est ce qui donne à la course son caractère imprévisible... certes parfois résumé à des courses de côte où les leaders se battent à coups de secondes.

Pas de démarrage en douceur pour le peloton: dès la troisième étape, la route s'élèvera avec trois cols classés, dont deux de 1re catégorie, jusqu'en Andorre. Et la première arrivée en montée sera jugée au sommet de l'Ermitage de Santa Lucia (3e catégorie), à Alcossebre sur la côte est de l'Espagne, terme de la 5e étape.

L'Angliru en juge de paix

Ensuite, les arrivées en altitude s'enchaîneront par grappes. D'abord cap au sud le long de la côte valencienne, puis vers l'ouest, l'Andalousie et les reliefs de la Sierra Nevada. Enfin, après un long transfert en avion vers le nord, il y aura l'unique «chrono» individuel de l'épreuve, tout plat dans les vignobles de La Rioja (16e étape, 42 km), puis les monts de Cantabrie et des Asturies pour mettre un point final à ces trois semaines.

Et quel final! L'arrivée inédite au sommet de Los Machucos (17e étape), en Cantabrie, promet des rampes à plus de 20% comme les apprécie tant la Vuelta.

Comme souvent, les organisateurs ont aussi placé une ultime ascension aux airs de juge de paix à la veille de l'arrivée à Madrid le dimanche 10 septembre: comme en 2013, c'est le mythique Angliru, considéré comme l'une des montées les plus rudes du monde, qui fera et défera le classement général le 9 septembre.

Au vu du parcours, le portrait-robot du vainqueur semble similaire aux années précédentes: un grimpeur bon dans les montées sèches comme dans les longs cols. Et capable de limiter la casse sur le long contre-la-montre individuel de Logroño.

Une place à prendre

Reste à savoir quels coureurs seront au départ de l'épreuve, souvent considérée comme une session de rattrapage pour les déçus du Tour de France en juillet.

Le Britannique Chris Froome (Sky), triple vainqueur de la Grande Boucle, a souvent brillé un mois plus tard sur les routes espagnoles, mais sans jamais s'imposer: trois fois deuxième (2011, 2014, 2016), il aura une nouvelle opportunité cette année.

Face à lui, l'Espagnol Alberto Contador (Trek-Segafredo) a aussi fait du Tour de France une priorité cette saison. Mais le triple vainqueur de la Vuelta (2008, 2012, 2014) n'a pas fermé la porte à une présence sur l'épreuve espagnole, qu'il a dynamitée avec panache l'an dernier, terminant quatrième.

D'autres anciens vainqueurs pourraient être de la partie, tel les Italiens Vincenzo Nibali (2010) et Fabio Aru (2015), mobilisés sur le Giro au printemps, ou l'Espagnol Alejandro Valverde (2009).

La présence de Nairo Quintana, vainqueur l'an dernier, semble en revanche compromise: le petit grimpeur colombien (Movistar) a choisi d'organiser sa saison autour du Tour d'Italie en mai et du Tour de France en juillet.

En son absence, il y a une place à prendre! A condition de se montrer le plus fort dans l'arène du Tour d'Espagne.

Les étapes de la 72e édition 

Samedi 19 août - 1re étape: Nîmes - Nîmes (FRA), 13,8 km (contre-la-montre par équipes)

Dimanche 20 août - 2e étape: Nîmes (FRA) - Gruissan/Grand Narbonne (FRA), 201 km

Lundi 21 août - 3e étape: Prades - Andorre La Vieille (AND), 158,5 km

Mardi 22 août - 4e étape: Escaldes-Engordany (AND) - Tarragone, 193 km

Mercredi 23 août - 5e étape: Benicassim - Alcossebre/Ermitage de Santa Lucia, 173,4 km

Jeudi 24 août - 6e étape: Villarreal - Sagunto, 198 km

Vendredi 25 août - 7e étape: Lliria - Cuenca, 205,2 km

Samedi 26 août - 8e étape: Hellin - Xorret de Cati, 184 km

Dimanche 27 août - 9e étape: Orihuela - Benitatxell/Cumbre del Sol, 176,3 km

Lundi 28 août: première journée de repos

Mardi 29 août - 10e étape: Caravaca - Alhama de Murcia/El Pozo Alimentacion, 171 km

Mercredi 30 août - 11e étape: Lorca - Calar Alto, 188 km

Jeudi 31 août - 12e étape: Motril - Antequera, 161,4 km

Vendredi 1er septembre - 13e étape: Coin - Tomares, 197 km

Samedi 2 septembre - 14e étape: Ecija - Sierra de la Pandera, 185,5 km

Dimanche 3 septembre - 15e étape: Alcala La Real - Sierra Nevada, 127 km

Lundi 4 septembre: seconde journée de repos

Mardi 5 septembre - 16e étape: Circuit de Navarre - Logroño, 42 km (contre-la-montre individuel)

Mercredi 6 septembre - 17e étape: Villadiego - Los Machucos, 180 km

Jeudi 7 septembre - 18e étape: Suances - Santo Toribio de Liebana, 168,5 km

Vendredi 8 septembre - 19e étape: Caso/Parc naturel de Redes - Gijon, 153 km

Samedi 9 septembre - 20e étape: Corvera de Asturias - Alto de l'Angliru, 119,2 km

Dimanche 10 septembre - 21e étape: Arroyomolinos - Madrid, 101,9 km


Sur le même sujet

Giro 2019: de Bologne à Vérone et sept arrivées en montagne
Le Tour d'Italie 2019 partira de Bologne, le samedi 11 mai, avec un contre-la-montre individuel de 8,2 km, avant de se terminer le 2 juin à Vérone par un troisième et dernier effort individuel de 15,6 km dans les rues de la cité rendue célèbre par William Shakespeare.
Foto Massimo Paolone - LaPresse 
19/05/2018 San Vito al Tagliamento-Monte Zoncolan(Italia)
Sport Ciclismo
Giro d'Italia 2018 - edizione 101 - tappa 14
SAN VITO AL TAGLIAMENTO - MONTE ZONCOLAN
Nella foto: FROOME Chris (GBR) (TEAM SKY) vince la tappa

Photo Massimo Paolone - LaPresse
May 19, 2018  San Vito al taglaimento-Monte Zoncolan(Italy)  
Sport Cycling
Giro d'Italia 2018 - 101th edition -  stage 14
SAN VITO AL TAGLIAMENTO - MONTE ZONCOLAN
In the pic: FROOME Chris (GBR) (TEAM SKY) wins the stage
Cyclisme: Tour d'Espagne: la course, malgré le deuil
La Vuelta (19 août-10 septembre) s'élance ce samedi pour la première fois de France, dans une atmosphère plombée par les attentats qui ont ensanglanté l'Espagne et relégué au second plan le plateau royal présent dans l'arène à Nîmes, où Bob Jungels (Quick-Step Floors) sera le seul représentant luxembourgeois.
Bob Jungels (UC Dippach - Quickstep Floors) vor Nation Branding logo, Portrait
/ 25.06.2017 Radsport, Velo, Saison 2017 / 25.06.2017 /
Nationale Meisterschaften, Elite / 
Remerschen /
Foto: Ben Majerus
Tour de France 2017: Mondorf confirmé, les cinq massifs montagneux visités
Le Tour de France 2017, qui partira le 1er juillet de la ville allemande de Düsseldorf, sera moins montagneux que l'édition 2016, avec moins de cols mais les légendaires Galibier et Izoard au programme, suivant le parcours dévoilé officiellement mardi par son directeur Christian Prudhomme. Mondorf accueillera le départ de la troisième étape qui arrivera à Vittel.
Christian Prudhomme a rendu un vibrant hommage à Bernad Hinault.
Cyclisme: Vuelta 2015: retour au classicisme sur la route de Madrid
Le Tour d'Espagne 2015, dont le parcours a été présenté samedi à Torremolinos (Andalousie), s'annonce une nouvelle fois nerveux et accidenté, avec cette année un retour aux fondamentaux de l'épreuve, les Pyrénées et l'arrivée finale à Madrid ayant été réintégrées dans le tracé.