Changer d'édition

Tom Wirtgen en éclaireur, Matteo Trentin en sprinteur
Sport 3 min. 14.09.2022
Tour de Luxembourg

Tom Wirtgen en éclaireur, Matteo Trentin en sprinteur

Le coureur italien Matteo Trentin a brillé au sprint ce mercredi.
Tour de Luxembourg

Tom Wirtgen en éclaireur, Matteo Trentin en sprinteur

Le coureur italien Matteo Trentin a brillé au sprint ce mercredi.
Photo: Stéphane Guillaume
Sport 3 min. 14.09.2022
Tour de Luxembourg

Tom Wirtgen en éclaireur, Matteo Trentin en sprinteur

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Les frères Wirtgen ont tenté leur chance dans une deuxième étape du Tour de Luxembourg remportée au sprint par l’expérimenté Matteo Trentin. Valentin Madouas reste leader.

Le peloton a des oreilles. Quand on a reproché à ce 82e Tour de Luxembourg de présenter un plateau moins bling-bling que celui de l’an dernier, les ténors ont fait entendre leur voix. 


Kevin Geniets se fraie un chemin jusqu'à Super Planche des Belles Filles.
Un bon Tour à jouer au Luxembourg
Sans doute moins relevé que celui de l’an dernier, le plateau de la 82e édition du Tour de Luxembourg qui s’élance ce mardi offrira des perspectives aux audacieux.

Valentin Madouas le premier jour puis Matteo Trentin ce mercredi à Schifflange, au terme des 163,4 km qui reliaient Junglinster à la ville de Ben Gastauer. Le polyvalent coureur italien de 33 ans a brillé au sprint, un exercice qu’il maîtrise autant que rouler sur les pavés ou placer une accélération dans une côte.

«Une belle bataille ce jeudi»

L’un des chefs de file de l’équipe UAE avec le Polonais Rafal Majka a parfaitement joué le coup. Il a envoyé le Colombien Ardila au turbin toute la journée pour éviter que l’écart avec les échappées ne prenne des proportions trop importantes avant d’autoriser une ultime tentative de Rui Oliveira dans le final. Le Portugais était repris à quelques hectomètres de la ligne, mais il restait assez de jus à Trentin pour lever les bras et faire la nique à la Quick-Step Alpha Vinyl qui devait se contenter des deuxième et troisième places avec Florian Sénéchal et Davide Ballerini.

«Nous sommes ici pour gagner et cette victoire va nous enlever un peu de pression», concédait le Transalpin qui regrettait d’avoir lâché du regard Madouas la veille. «J’ai déjà gagné le sprint du peloton, mais le parfum est différent lorsqu’il s’agit d’une victoire. Je m’attends à une belle bataille ce jeudi dans une étape sélective avec un garçon comme Madouas qui voudra reprendre du temps avant le contre-la-montre.»

L’Italien voit un peu plus loin aussi avec des Championnats du monde qui reviennent dans toutes les conversations. «On aura une forte équipe italienne. La proximité du Tour de Luxembourg n’est peut-être pas la meilleure des choses si l’on considère le temps pour rallier l’Australie et le jet lag qu’il faudra digérer, mais d’un autre côté, le parcours ici est l’une des meilleures préparations possible.»

Madouas pas inquiété

Loin de ces considérations, Tom Wirtgen récupérait sur son vélo après un long effort. Le coureur luxembourgeois de Bingoal Pauwels s’est retrouvé dans un groupe de huit fuyards. «J’avais pointé cette étape et la dernière pour montrer le maillot et faire quelque chose de bien. J’ai eu la chance de me retrouver dans ce coup. L’entente était bonne mais c’est toujours le peloton qui décide. Aujourd’hui c’était impossible de jouer la gagne», concédait celui qui s’est relevé à neuf kilomètres de l’arrivée alors que le paquet s’était rapproché à une poignée de secondes.

L’équipe belge n’a pas capitulé pour autant. Déjà en verve la veille avec Gil Gelders, premier porteur du maillot du meilleur grimpeur, elle pouvait encore compter sur Luc Wirtgen pour égayer le final. Une tentative suivie de près par le Français Dorian Godon dont les efforts ne furent pas récompensés. Les sprinteurs savaient qu’il n’y aurait sans doute qu’un jour qui pouvait leur convenir.

Valentin Madouas reste leader de ce Tour avant le troisième chapitre, considéré comme l’étape reine de cette boucle grand-ducale. Il conduira le peloton ce jeudi de Rosport à Diekirch sur 188,4 km. Avec le Knupp, le Hendelbierg et le Huelewee dans sa partie finale, les premiers écarts notoires devraient apparaître au classement général.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Sans doute moins relevé que celui de l’an dernier, le plateau de la 82e édition du Tour de Luxembourg qui s’élance ce mardi offrira des perspectives aux audacieux.
Kevin Geniets se fraie un chemin jusqu'à Super Planche des Belles Filles.
Le Belge Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) s'est imposé en solitaire au bout de la troisième étape du 98e Tour de Catalogne, disputée ce mercredi sur 153 km entre Sant Cugat des Valles et Camprodon, et chipe au passage le maillot de leader à l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar). Bob Jungels (Quick-Step Floors) a fini dixième de l'étape, à 20 secondes.