Changer d'édition

Tir groupé des Luxembourgeois à la Michelin le Mans Cup
Gary Hauser a fini au pied du podium. Pour une première, c'est plutôt bien!

Tir groupé des Luxembourgeois à la Michelin le Mans Cup

Photo: Paola Depalmas
Gary Hauser a fini au pied du podium. Pour une première, c'est plutôt bien!
Sport 5 min. 17.04.2019

Tir groupé des Luxembourgeois à la Michelin le Mans Cup

Pour l'ouverture de la Michelin le Mans Cup, en catégorie LMP3, deux écuries luxembourgeoises avaient fait le déplacement au circuit Paul Ricard du Castellet et y ont fait belle figure avec un bilan de trois voitures dans le top 8, dont un podium.

Par Andy Foyen

La Michelin le Mans Cup reprenait ses droits sur le circuit Paul Ricard au Castellet ce week-end. Un team belge sous licence luxembourgeoise, DKR-Engineering et un team luxembourgeois, Racing Experience, étaient en lice. Le pilote luxembourgeois Gary Hauser a également pris le départ pour la première de Racing Experience en Michelin le Mans Cup.

Pour les qualifications, les pilotes «bronze» (ndlr: les moins expérimentés) étaient chargés de faire parler la poudre. Marateotto au volant de la DKR-Engineering numéro 5 heurte un concurrent à cause d’un malentendu, et est forcé de regagner les stands pour remplacer le museau de son prototype. Il se qualifie en douzième position et écope d’un sursis d’un stop and go qu’il devra effectuer en cas de nouvelle collision durant la course.

Charlie Martin pour Racing Experience, quant à elle, se qualifie à une très belle quatrième place. Bonne nouvelle, la DKR Engineering numéro 3 signe la pole grâce à Kirmann.

Charlie Martin, auteur d'une très belle qualification.
Charlie Martin, auteur d'une très belle qualification.
Photo: Paola Depalmas

Les deux teams luxembourgeois misaient sur leur pilote «bronze» pour prendre le meilleur départ possible. C’est d’ailleurs chose faite pour Kirmann qui prend le hole shot. Charlie Martin perd une place et se retrouve 5e. Marateotto se débrouille bien, mais il ne peut éviter un contact avec un concurrent. Son sursis saute et il écope d’un stop and go d’une minute, enterrant toutes les ambitions de la numéro 5.

Kirmann prenait par deux fois une avance confortable avant que deux safety cars ne viennent tout perturber. Le deuxième lui faisait même perdre quatre places, comme nous l’expliquait Kendy Janclaes, le team-manager: «Comme la deuxième safety car est déployée à l’ouverture de la fenêtre des changements de pilote, après 55 minutes, tout le monde rentre dans les stands au même moment. Malheureusement pour nous, on avait le premier box. Pour des raisons de sécurité, on a tous des temps impartis minimums dans la Pit Lane. Alors que nous avions strictement respecté ce temps, au moment où nous redémarrions, nos concurrents se sont mis devant nous et, pour ne pas sortir des stands trop tôt, au lieu de rouler à 60 km/h, ils ont ralenti. Nous avons même enregistré une vitesse de 33km/h dans la voie des stands.»

Entre-temps, Charlie Martin, victime de deux tête-à-queue, ne passait le relais qu’à la 17e place. Mais Gary Hauser répondait alors présent. «Dès le premier tour, j’ai pu gagner quelques places. Grâce à des pit stops parfaitement effectués, là où d’autres ont écopé de pénalités, on a également gagné pas mal de positions.»

Reparti des box cinquième, Hörr, pilote  «argent» de la DKR Engineering n°3, reprenait rapidement le leadership. Mais une erreur lors du dépassement d’un attardé lui fit écoper d’un drive through qui le rétrogradait au sixième rang. Mais rien n’était fait, puisqu’en fin de course, un incident venait offrir la perspective d’une nouvelle safety car qui aurait tout relancé.

«J’ai vu l’accident depuis la voiture et j’ai espéré voir la safety car sortir, ça nous aurait permis de nous battre pour le podium dans les ultimes minutes de course. Cela n’a malheureusement pas été le cas», regrettait Gary Hauser. La direction de course a en effet préféré sortir un drapeau jaune généralisé. Mais celui-ci surprenait certains pilotes qui écopaient des pénalités après la course. C’est ainsi que la DKR Engineering n°3 franchissait la ligne en troisième position, mais était par la suite créditée de la deuxième place. Pour la première de Racing Experience, Charlie Martin et Gary Hauser terminaient finalement quatrièmes. Auteur d’une belle remontée, Cencetti portait finalement la n° 5 au huitième rang.

«C’est un petit peu frustrant parce qu’on dominait. Mais c’est la course. Je suppose que le directeur de course avait ses raisons de ne pas faire sortir la safety car en fin de course. On n’a pas eu beaucoup de chance ce week-end-ci, mais j’espère qu’on aura plus de chance la prochaine fois», concluait Kendy Janclaes. 

Du côté de Gary Hauser, l’enthousiasme était de mise: «On a reçu la voiture il y a six semaines à peine. Tout le projet a été mis sur pied pendant les trois derniers mois. Pour tous les membres de l’équipe, ces trois derniers mois ont été très difficiles et très intensifs. Il fallait apprendre le règlement tout comme la voiture. (…) Alors pour signer une quatrième place dès la première course, c’est très satisfaisant.» 

La deuxième manche du championnat est programmée pour les 10 et 11 mai sur le mythique circuit de Monza.

La DKR Engineering n°3 a franchi la ligne en troisième position mais a été créditée de la deuxième place.
La DKR Engineering n°3 a franchi la ligne en troisième position mais a été créditée de la deuxième place.
Photo: Daniel Delien

Les autres résultats du week-end

TAC Rallye à Tielt (BEL)

52. Charles Munster (LUX) & Jérôme Humblet (BEL) Opel Adam Cup

DNF Grégoire Munster (LUX) & Louis Louka (BEL) Opel Adam R2

Championnat espagnol de Superbike à Jerez (ESP)

Catégorie Superbike

3. Christophe Ponsson (LUX) Gil Motor Sport

14. Chris Leesch (LUX) Suzuki JEG Racing (2e Open)

Les événements du week-end prochain

Ostrallye Zerf, Allemagne (Coupe de Luxembourg des Rallyes)

N°14 Georges Goedert (LUX) & Yves Freichel (LUX) Subaru Impreza WRX Sti

N°22 Patrick Gengler (LUX) & Katia Gengler (LUX) Renault Clio 4

N°29 Claude Floener (LUX) & Lionel Rasquin (LUX) Peugeot 206 RC

N°31 Jo Theis (GER) & Chris Stijnen (LUX) Audi A4 Turbo Quattro

N°41 Daniel Leyers (LUX) & Jürgen Krieg (GER) Renault Clio 3

N°42 Eric Thill (LUX) & Romy Moes (LUX) Peugeot 208 R2

N°46 Andy Schaus (LUX) & Jens-Erik Brack (GER) Opel Astra

N°56 David Lucius (LUX) & Steve Bauer (LUX) Opel Kadett C

N°71 Chris Koenig (LUX) & Véronique Grasges (LUX) Citroën Saxo

24 heures du Mans Moto

N°33 Enzo Boulom (FRA) & Chris Leesch (LUX) & Kevin Manfredi (ITA), Team 33 Coyote Louit Moto (FRA)

Dutch Supercar Challenge, Magny Cours France

Catégorie LMP3

N°212 Jean-Pierre Lequeux (LUX) & Jean-Marc Ueberecken (LUX) Prime Racing Luxembourg


Sur le même sujet

Pit Lane: Chris Leesch sur le podium des 24 Heures du Mans
Sur le circuit Bugatti, le Luxembourgeois Chris Leesch, accompagné par l’Italien Kevin Manfredi et le Français Enzo Boulom, a signé un beau Top 10 et terminé troisième de sa catégorie pour le compte du Team 33 Coyote Louit Moto, lors des 24 Heures du Mans moto.