Changer d'édition

Thierry Pauk: «Le style de jeu du FC Metz ne fait pas rêver les gens»
Sport 3 min. 18.02.2019

Thierry Pauk: «Le style de jeu du FC Metz ne fait pas rêver les gens»

«Le FC Metz a déjà abandonné trop de points à la maison, il s’agit maintenant de goûter à nouveau au succès».

Thierry Pauk: «Le style de jeu du FC Metz ne fait pas rêver les gens»

«Le FC Metz a déjà abandonné trop de points à la maison, il s’agit maintenant de goûter à nouveau au succès».
Photo privée
Sport 3 min. 18.02.2019

Thierry Pauk: «Le style de jeu du FC Metz ne fait pas rêver les gens»

Après avoir récolté un bon point à Lens (0-0), le FC Metz se doit de prendre le meilleur sur Béziers ce lundi (20h45). Les joueurs de Vincent Hognon ont repris de la fraîcheur après avoir multiplié les sorties depuis début janvier. Thierry Pauk présente la rencontre face aux Biterrois.

Propos recueillis par Hervé Kuc

  • Thierry, comment analysez-vous le début d’année du FC Metz?

J’estime qu’il y a un manque de créativité dans le jeu messin mais également un déficit de mouvements. Le fond de jeu grenat n’est pas assez élaboré, il est trop stéréotypé. Jusqu’en décembre, Habib Diallo marquait des buts car il bénéficiait de vraies opportunités ce qui n’est plus vraiment le cas depuis quelques semaines. Diallo, c’est un buteur mais ce n’est pas un attaquant qui travaille forcément beaucoup pour se créer des espaces.

  • Béziers et le Paris FC (vendredi) seront sur la pelouse de Saint-Symphorien cette semaine. A quoi peut-on s’attendre au final?

Il faut absolument récolter six unités au cours de ces deux parties! Le FC Metz a déjà abandonné trop de points à la maison, il s’agit maintenant de goûter à nouveau au succès. Lors de la phase aller, les Messins ont souvent su bousculer leurs adversaires grâce à un gros engagement physique. On s’aperçoit aujourd’hui que cela ne suffit plus puisque toutes les équipes connaissent par cœur la façon de joueur des Mosellans.

  • L’affluence au stade a été faible au cours des dernières parties. Pourquoi?

Entre le spectacle qui est présenté à Saint-Symphorien et celui que le supporter ou spectateur peut voir à la télévision, le choix est vite fait. Le climat en Moselle tout au long de l’hiver mais aussi la volonté d’y programmer des rencontres à 20h45 le lundi n’aident en rien à faire venir les gens au stade. Et puis, le style de jeu adopté par le FC Metz ne fait pas rêver les gens. L’objectif de remontée immédiate va néanmoins être atteint et c’est tant mieux, je m’en réjouis mais il faudra certainement bien réfléchir sur l’équipe qui évoluera en Ligue 1 dans six mois.

  • Le FC Metz (1er, 50 points) possède-t-il une avance suffisante sur le troisième (Lorient, 46) qui lui permettrait de se croire assuré d’être en Ligue 1 en mai prochain?

Non. Je sais simplement que Metz ne peut nullement se relâcher et c’est pourquoi les deux rencontres à domicile de cette semaine sont très importantes. L’objectif annoncé en début de saison va vite arriver et la pression va également vite se retrouver sur les épaules des Messins. En battant Béziers ce lundi, l’avance sur Lorient serait de sept points, ce serait bien mais pas suffisant pour se relâcher. Le mois d’avril et ces cinq journées de championnat seront alors décisifs.

  • Dans quel état d’esprit êtes-vous avant d’assister aux quatorze dernières journées de L2?

Je ne suis pas inquiet pour le FC Metz, je suis juste perplexe. Est-ce que les Grenat possèdent les capacités pour faire évoluer leur style de jeu? L’absence de Frédéric Antonetti  a résulté des circonstances de la vie avec un aménagement qui lui a été accordé. Si Metz n’atteint pas son objectif, ne va-t-on pas entendre: qui lui accordé cet aménagement?

L’enjeu de la rencontre. Le FC Metz (1er, 50 points) a pu profiter d’un climat relativement clément pour s’entraîner dans de bonnes conditions depuis huit jours. La réception de Béziers (18e, 20) doit permettre au club grenat d’offrir à son public un deuxième succès en 2019 après celui engrangé face à Nancy (3-0). Hein (tendinite) et Udol (genou) sont les deux seuls éléments qui manqueront le rendez-vous. La partie face aux Biterrois doit permettre à Habib Diallo de retrouver le chemin des filets. Particularité de l’Avenir Sportif Béziers: il a acquis ses cinq succès de la saison en L2 à l’extérieur. Dès vendredi (20h), les Messins retrouveront à nouveau Saint-Symphorien avec la venue du Paris FC.

Le prono de la rédaction. Le FC Metz n’a pas le choix: il lui faut distancer Béziers et retrouver de l’allant dans toutes ses lignes. Notre pronostic: 3 à 0 en faveur des Messins.

L’avis de Vincent Hognon.  Tout au long de cette semaine nous avons pu travailler l’animation offensive. On a laissé des points en route ces derniers temps et je regrette surtout ceux abandonnés face à Troyes (1-1). Béziers est une formation très généreuse, performante loin de chez elle et qui est toujours prête au combat.»


Sur le même sujet

Gaby Dalvit: «A l’aller, le FC Metz n’avait pas trop brillé»
Le FC Metz va devoir se méfier, ce vendredi (20h) , d’une formation de Clermont particulièrement hermétique. Les Messins s’apprêtent à disputer quatre parties en douze jours. Gaby Dalvit, consultant France Bleu Lorraine et membre du CSO Amnéville, commente l’avant-match.
Gaby Dalvit: «Le jeu prôné par Frédéric Antonetti est plus axé sur une sorte d’endormissement de l’adversaire et sur de la patience».