Changer d'édition

Tempête en vue pour Jakob Fuglsang
Sport 4 min. 04.02.2020

Tempête en vue pour Jakob Fuglsang

Jakob Fuglsang est placé sur la sellette pour ses rencontres avec de docteur Ferrari

Tempête en vue pour Jakob Fuglsang

Jakob Fuglsang est placé sur la sellette pour ses rencontres avec de docteur Ferrari
Photo: Astana
Sport 4 min. 04.02.2020

Tempête en vue pour Jakob Fuglsang

Gros poisson du peloton, le Danois ferait l'objet d'une enquête de la part de l'autorité antidopage du cyclisme pour ses liens supposés avec le préparateur italien Michele Ferrari, pourtant banni à vie du sport depuis 2012.

(AFP) -L'affaire a été révélée dimanche par le journal danois Politiken, qui a eu accès avec d'autres médias danois et norvégien à un rapport secret établi par la fondation antidopage (CADF) de l'UCI, la fédération internationale de cyclisme. Fuglsang est soupçonné, mais aussi son équipier kazakh Alexey Lutsenko, autre homme fort de l'équipe Astana dont le patron est Alexandre Vinokourov, déjà condamné par le passé pour dopage alors qu'il était client de Ferrari.

Qu'est-il reproché à Fuglsang?

Ni contrôles antidopage ni opération de police, c'est un renseignement qui étaie l'accusation. D'après le rapport cité par Politiken, le coureur danois, actuel numéro deux mondial au classement UCI, est placé sur la sellette pour ses rencontres avec Ferrari, dans la mesure où toute collaboration est interdite avec le sulfureux préparateur sous peine de suspension.

«Un renseignement de la CADF indique que Jakob Fuglsang fait partie de l'entreprise de dopage de Michele Ferrari et que son coéquipier Alexey Lutsenko était présent lors d'au moins une rencontre entre eux à Nice/Monaco», mentionne le rapport de la CADF, un organisme indépendant dont la disparition voulue par l'UCI à l'horizon 2021 a été annoncée la semaine passée.

Michele Ferrari est rien de moins que l'architecte du programme de dopage de Lance Armstrong
Michele Ferrari est rien de moins que l'architecte du programme de dopage de Lance Armstrong

Ferrari aurait été également présent au Tour de Catalogne 2019, auquel n'a pas pris part Fuglsang. Durant cette première partie de la saison dernière, le Danois (médaillé d'argent aux JO de Rio 2016), a connu un état de grâce durable. Jusqu'à sa domination totale dans Liège-Bastogne-Liège, le plus grand succès de sa carrière à l'âge de 34 ans. Quatre jours plus tôt, il rivalisait au sommet du mur de Huy, malgré le handicap du poids, avec Julian Alaphilippe à l'arrivée de la Flèche wallonne (2e).

Qui est Michele Ferrari?

Rien de moins que l'architecte du programme de dopage de Lance Armstrong, l'Américain déchu ensuite de ses sept victoires dans le Tour de France entre 1999 et 2005. Présent dans le cyclisme dès les années 1980, le sulfureux médecin symbolise le dopage sanguin triomphant dans un peloton EPOïsé durant les années 1990. Emporté dans la tornade qui a précipité la chute d'Armstrong, il a été banni à vie en 2012.

Sur son site, Ferrari a évoqué lundi après-midi «un canular médiatique». «Je n'ai plus de relations avec les athlètes de l'équipe Astana depuis dix ans», a déclaré l'Italien, qui a réfuté les points soulevés par Politiken: «Je ne suis pas allé à Monaco/Nice depuis au moins douze ans, je n'ai jamais été sur un scooter/moto de toute ma vie, je ne suis pas allé au Tour de Catalogne 2019», etc. L'explication? «Le rapport est basé sur de faux témoignages de parties probablement intéressées».

Comment ont réagi Fuglsang et son équipe?

Fuglsang, qui participe à un stage d'entraînement en altitude à Tenerife, est sorti de son silence lundi soir: il «conteste avoir rencontré le Dr Ferrari» dans un message publié lundi sur Instagram. «Je n'ai connaissance d'aucun rapport et je peux confirmer qu'aucune procédure n'a même été ouverte à mon encontre par les autorités antidopage compétentes», assure le numéro deux mondial.

Quant à l'équipe kazakhe, contactée dès mardi dernier par les journalistes danois et norvégiens qui ont eu accès au rapport, elle a estimé dans un premier temps ne pas avoir à répondre à ce qu'elle a qualifié d'allégations et de rumeurs. Avant de réagir lundi après-midi sur son site: «L'équipe demande à tous ses coureurs qu'ils se conforment à tout moment à toutes les obligations du règlement antidopage, y compris l'interdiction d'être associé à des personnes ou des médecins interdits. Elle ne collabore avec aucun médecin suspect comme le Dr Michele Ferrari.»


(FILES) This file photo taken on September 10, 2017 shows Team Sky's British cyclist Chris Froome celebrating on the podium winning the 72nd edition of "La Vuelta" Tour of Spain cycling race, in Madrid.
Froome, four-time winner of the Tour de France, has been tested positive for the bronchodilator 'Salbutamol' during the 2017 Tour of Spain that he won, the International Cycling Union (UCI) said in a statement on December 13, 2017. / AFP PHOTO / JOSE JORDAN
Dopage: Chris Froome contrôlé positif lors de la Vuelta 2017
Le Britannique Chris Froome, quatre fois vainqueur du Tour de France, a été contrôlé positif au bronchodilatateur salbutamol lors du Tour d'Espagne 2017 qu'il a remporté, a indiqué mercredi l'Union cycliste internationale (UCI).

Astana a affirmé être en contact avec l'UCI et la CADF «pour en savoir plus»: «Pour le moment, aucune procédure n'a été engagée contre un coureur affilié à l'équipe. Astana est convaincue que si la CADF avait des preuves d'actes répréhensibles, une procédure disciplinaire aurait été immédiatement engagée.» Fuglsang, qui privilégie cette année le Giro (en mai) plutôt que le Tour de France, reste donc autorisé à courir. «La CADF, l'organisme indépendant mandaté par l'UCI pour définir et mettre en oeuvre la stratégie antidopage du cyclisme, mène ses enquêtes en toute indépendance», a déclaré à l'AFP la fédération internationale. «Notre fédération suit de près ce dossier et prendra les mesures jugées appropriées dans l'intérêt du cyclisme».    


Sur le même sujet

La Russie exclue des JO pendant quatre ans
L'Agence mondiale antidopage (AMA) a décidé lundi de suspendre la Russie pour Tokyo 2020 et Pékin 2022, pour sanctionner la falsification des données de contrôles remises à l'agence.
Nike éclaboussé par un scandale de dopage
Le patron de l'équipementier américain a semble-t-il été informé de pratiques interdites dans le milieu de l'athlétisme. Son nom apparaît dans une enquête en lien avec un groupe de sportifs suivis par la marque.
contacto
Dan Kersch en pointe dans la lutte contre le dopage
Le ministre des Sports a été désigné candidat européen au comité exécutif de l’Agence mondiale antidopage pour la période 2020-2021. Il veut axer son action future sur l'éducation et la prévention des jeunes sportifs.
Denifl et Preidler suspendus quatre ans pour dopage
Les cyclistes autrichiens Stefan Denifl et Georg Preidler ont été suspendus pour quatre ans après avoir été convaincus de dopage sanguin dans le cadre de l'affaire Aderlass, a annoncé l'agence antidopage autrichienne Nada jeudi.