Changer d'édition

Sylvain Marchal: «Encore un mince espoir de maintien»
Sport 4 min. 26.02.2015 Cet article est archivé
Football / L'invité du jour avant Metz-Evian

Sylvain Marchal: «Encore un mince espoir de maintien»

Sylvain Marchal met les valeurs messines en avant pour fouetter l'égo des Grenats
Football / L'invité du jour avant Metz-Evian

Sylvain Marchal: «Encore un mince espoir de maintien»

Sylvain Marchal met les valeurs messines en avant pour fouetter l'égo des Grenats
AFP
Sport 4 min. 26.02.2015 Cet article est archivé
Football / L'invité du jour avant Metz-Evian

Sylvain Marchal: «Encore un mince espoir de maintien»

Remplaçant puis à nouveau titulaire et capitaine du FC Metz, Sylvain Marchal (35 ans) ne manie pas la langue de bois: Metz doit vaincre ou songer franchement à réintégrer la Ligue 2. Le défenseur central messin affiche calme, sérénité et détermination.

Remplaçant puis à nouveau titulaire et capitaine du FC Metz, Sylvain Marchal (35 ans) ne manie pas la langue de bois: Metz doit vaincre ou songer franchement à réintégrer la Ligue 2. Le défenseur central messin affiche calme, sérénité et détermination.

Sylvain, le FC Metz est-il (enfin) sur la bonne voie après le point ramené de Reims (0-0)?

Oui, il y a du mieux dans l’approche et dans le jeu même si ce résultat n’est pas celui que nous escomptions. Il nous manque encore de la justesse dans le dernier geste et de l’efficacité mais il nous faut garder les intentions affichées dimanche dernier. Pour emporter un match de Ligue 1, il faut y mettre plein d'ingrédients: une prise de conscience générale et gommer les insuffisances de notre jeu. On va tenter de le faire face à Evian-Thonon-Gaillard ce samedi.

Guingamp (0-2) était «un match capital». Que dire de la réception d'Evian?

Si on bat Evian-Thonon-Gaillard, on arrête le championnat? Non! En gagnant, on reprend de l'espoir et on se dit que nous accueillerons Lens, Lorient et Toulouse qui sont juste devant nous au classement. L'exploit est encore possible! Oui, il y a encore un mince espoir de maintien et il faut le jouer à fond. Cela fait quatorze journées que nous ne gagnons pas un match et nous n'avons plus aucun joker en notre possession. Faire une mi-temps par-ci par là ne suffit pas, il nous faut maintenant réaliser un parcours exceptionnel pour nous en sortir.

En tant que capitaine, êtes-vous tenu à un comportement irréprochable?

Je me dois de donner une image positive comme tous les «anciens» qui composent notre équipe. La vie du club ne s'arrêtera pas fin mai avec une éventuelle descente. Il faut que tous les joueurs, jeunes ou non, se disent que c'est un bonheur de pouvoir disputer un match de Ligue 1. Certains n'en disputeront d'ailleurs peut-être plus. Quant à moi, je n'ai pas encore réfléchi à ce que sera ma carrière dans quelques mois. Je veux me concentrer uniquement sur la réception d'Evian ce samedi.

Propos recueillis par Hervé Kuc

L'enjeu de la rencontre. Il est simple: les hommes d'Albert Cartier doivent l'emporter pour débuter une série victorieuse qui pourrait leur permettre de rejoindre Lorient et Toulouse (16e, 28 points) dans quelques semaines. «A Evian, au cours de la première manche, nous avions subi un revers cuisant et douloureux», affirme Albert Cartier qui pourrait faire confiance au même onze de base vu à Reims, même si Malouda est opérationnel et que Krivets pourrait apporter sa technique et sa vitesse. N'Daw accompagnera-t-il Philipps à la récupération? Falcon sera-t-il associé à Maïga en attaque? L'entraîneur messin dispose d'un groupe fourni (29 joueurs), scindé en deux qui transforme «l'option temporaire» en rude réalité pour certains. L'heure des cadeaux est terminée. Sur le terrain aussi?

L'adversaire. L'Evian-Thonon-Gaillard (18e, 26 points) de Pascal Dupraz avait distancé le FC Metz à l'aller (3-0) «sans avoir fait une grosse partie», précise Albert Cartier. «C'est une défaite qui coïncide avec le début de nos ennuis. On prend un but venu d'ailleurs alors que nous aurions très bien pu mener. Ce samedi, il va falloir un arbitrage de qualité car cet adversaire va mettre de l'impact et du poids dans chacun des duels.» Philippe Kalt arbitrera les débats qui risquent, effectivement, d'être musclés.

Le «prono» de la rédaction. C'est vraiment le match à gagner pour continuer à y croire encore un peu. Tout autre résultat que la victoire condamnerait assurément le FC Metz (20e, 22 points) à retourner en Ligue 2. Il est temps de briser la mauvaise série (14 matchs sans succès en championnat!) et de lâcher les chevaux, les moteurs et les hommes. Si le regain de jeu aperçu à Reims (0-0) se confirme, les partenaires de Carrasso devraient à nouveau goûter aux joies du succès. Notre pronostic: 2 à 0 en faveur du FC Metz.

Le groupe

Gardiens : Carrasso, Oberhauser. Défenseurs : Bussmann, Milan, Marchal, Métanire, Palomino, Rivierez. Milieux : N’Daw, Sassi, Lejeune, Krivets, Doukouré, Sarr, Philipps. Attaquants : Falcon, Nsor, Maïga.

Blessés : Ben Youssef (adducteurs), Rocchi (genou), Vion (cheville), M’Fa (pouce), Malouda (cuisse).

A disposition de l’équipe réserve : Ikaunieks, Kashi, Choplin, Sido, Andrada.


Sur le même sujet

 Football / Xavier Schmitt préface Reims - FC Metz
Le FC Metz se rend à Reims ce dimanche (17h) avec le fol espoir d'y cueillir un succès qui lui permettrait d’y croire encore un peu. Xavier Schmitt, porte-parole de Génération Grenat, préface l’opposition et se veut réaliste: «et si les joueurs actuels n'avaient tout simplement pas les qualités pour évoluer en Ligue 1?».
Florent Malouda ne sera pas de trop pour ramener de la sérénité dans les rangs messins
Football / Après FC Metz - Nice (0-0)
Témoin privilégié et attentif des prestations messines à Saint-Symphorien, Denis Balbir croit en les valeurs de la maison messine pour réussir à se maintenir. Néanmoins, il pointe du doigt l’absence d’un buteur capable d’inscrire entre huit et dix buts par saison et se demande pourquoi le FC Metz n’a pas enrôlé Julien Feret (Caen), un temps sur les tablettes mosellanes.
Chris Philipps, ici au côté de Niklas Hult, s'est découvert des talents de patineur samedi soir. L'international luxembourgeois a bien plu à Denis Balbir.
L'emblématique Carlo Molinari (82 ans le 28 février prochain), a toujours la même ferveur et le même regard lucide sur le FC Metz. Les Messins s'en vont à Nantes (20e journée de L1) ce dimanche (17h) avant d'accueillir Montpellier le 17 janvier. L'ex-président grenat met toute sa confiance en Albert Cartier.
Carlo Molinari: "Le réalisme, et ce dans les deux surfaces, est clairement à améliorer."
Témoin attentif du dernier Marseille - Metz (3-1), l'ex-Messin Marco Morgante a apprécié la qualité du jeu offert par les hommes d'Albert Cartier. Il affirme avoir assisté à la meilleure prestation de Malouda, a été très agréablement surpris par Andrada et souhaite que Krivets revienne vite à son vrai niveau.
Football / Après Lens - FC Metz
L'ex-Messin Phillipe Piette (56 ans) a suivi avec intérêt le succès lensois face au FC Metz (2-0). Il a confiance en la rigueur d'Albert Cartier pour redresser la barre face à Bordeaux puis à Marseille.
«Je suis beaucoup plus inquiet de l'avenir du RC Lens que celui du FC Metz», estime Philippe Piette.
Football / L'invité du jour avant Metz - Caen (samedi 20h)
Maillon essentiel lors de la remontée du FC Metz en Ligue 2 (2013), Grégory Proment (35 ans) dirige l'équipe réserve du Stade Malherbe de Caen. Il ne devrait pourtant pas être du voyage en Moselle et assistera devant son poste de télévision à l'opposition entre le FC Metz et le SM Caen (12e journée de L1) ce samedi (20h). 
Grégory Proment n'a connu que deux clubs en France: le FC Metz et le SM Caen. C'est dire si son cœur battra fort samedi soir!