Changer d'édition

New England réussit un incroyable et historique «come-back»
Sport 31 4 min. 06.02.2017 Cet article est archivé
Super Bowl

New England réussit un incroyable et historique «come-back»

Sport 31 4 min. 06.02.2017 Cet article est archivé
Super Bowl

New England réussit un incroyable et historique «come-back»

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
New England a remporté pour la cinquième fois de son histoire dimanche le Super Bowl, la prestigieuse finale du Championnat de football américain (NFL), au terme d'un incroyable et inédit retournement de situation face à Atlanta, battu 34 à 28 en prolongation.

(AFP). - New England a remporté pour la cinquième fois de son histoire dimanche le Super Bowl, la prestigieuse finale du Championnat de football américain (NFL), au terme d'un incroyable et inédit retournement de situation face à Atlanta, battu 34 à 28 en prolongation.

Comme l'avait pronostiqué Donald Trump, les Patriots ont pris le dessus sur les Falcons, mais ils sont revenus de très loin, puisqu'ils ont compté jusqu'à 25 points de retard.

Le président américain n'était pas à Houston et a suivi, comme plus de 100 millions de ses compatriotes, la rencontre devant sa télévision. Mais il était présent dans l'esprit de bien des supporteurs, téléspectateurs et même annonceurs après ses premières semaines à la Maison Blanche qui ont créé de vives tensions dans le pays.

Sur le terrain, devant les 70.000 spectateurs du NRG Stadium, les Patriots, l'équipe que beaucoup d'Américains aiment détester, notamment parce que son propriétaire, son entraîneur et sa star Tom Brady sont des proches de M. Trump, ont été surpris par l'agressivité de la défense d'Atlanta.

Brady, qui a remporté à 39 ans un cinquième titre suprême, du jamais-vu pour un quarterback, a d'abord souffert, comme rarement dans sa carrière.

Après une première période où les deux équipes sont restées dos à dos sans marquer le moindre point, les Patriots ont bu la tasse dans la 2e période en concédant trois touchdowns.

Egalisation à une minute de la fin

Comble de l'humiliation, alors qu'il pouvait offrir à son équipe ses premiers points, Brady, considéré par beaucoup comme le meilleur joueur de l'histoire, a vu une de ses passes interceptée par Robert Alford.

Il a tenté, en vain, de plaquer le joueur d'Atlanta qui s'est envolé vers l'en-but et les Patriots ont rallié les vestiaires avec 18 points de retard (21-3).

Ils ont débuté la troisième période de la pire des façons en concédant un quatrième touchdown pour accuser 25 points de retard (28-3).

Malgré la tâche monumentale devant eux -- le plus grand déficit gommé dans l'histoire du Super Bowl était de dix points-- les Patriots ne se sont pas découragés et sont revenus dans la rencontre en marquant un touchdown en fin de 3e période, sans le transformer (28-9).

«Même si c'est difficile à croire, on n'était pas abattu à la pause, on savait qu'on avait encore trente minutes devant nous», a insisté Brady.

Dans la dernière période, il a retrouvé sa redoutable efficacité et a permis à son équipe de marquer trois touchdowns, le dernier à moins d'une minute de la fin du temps réglementaire (28-26).

Les Patriots ont arraché l'égalisation avec une risquée transformation à la main, synonyme de deux points (28-28) envoyant pour la première fois dans l'histoire du Super Bowl deux équipes en prolongation.

New England a rapidement concrétisé sa domination pour marquer le touchdown de la victoire après seulement quatre minutes de jeu en prolongation par James White, son troisième de la soirée.

Le message politique d'Airbnb

«On n'a jamais baissé les bras et toujours cru en nous, cette équipe est incroyable», a insisté Brady, élu meilleur joueur de la rencontre.

Avant le coup d'envoi, M. Trump avait pronostiqué la victoire de New England dans un entretien diffusé par la chaîne de télévision Fox: «Tom (Brady, NDLR) est un +winner+».

Il a salué dès la fin du match sur Twitter «l'incroyable come-back des Patriots»

Plusieurs marques, la plateforme de réservation d'hébergement Airbnb en tête, ont utilisé les nombreuses coupures publicitaires durant les quatre heures du Super Bowl pour envoyer des messages à caractère politique.

«Nous pensons que qui que vous soyez, d'où que vous soyez, qui que vous aimiez, ou en qui que vous croyiez, nous avons tous notre place, plus vous acceptez, plus le monde est beau», a ainsi martelé Airbnb, dans un spot montrant des visages de multiples origines ethniques, en réaction au décret migratoire pris il y a dix jours par M. Trump.

Enfin, durant le traditionnel spectacle du Super Bowl, organisé à la mi-temps de la rencontre et considéré comme le spectacle le plus suivi au monde, la diva de la pop Lady Gaga a appelé à la tolérance et à l'inclusion, avec son choix de chansons, des très patriotiques «God Bless America» et «This Land is Your Land» à ses succès «Born This Way» et «Just Dance».


Sur le même sujet

Les New England Patriots ont remporté dimanche à Atlanta pour la sixième fois de leur histoire le Super Bowl, en battant les Los Angeles Rams 13 à 3 au terme d'une finale décevante et insipide, vite surnommée "SuperBore" (super ennui).
ATLANTA, GEORGIA - FEBRUARY 03: Julian Edelman #11 of the New England Patriots celebrates his teams 13-3 win over the Los Angeles Rams with the Vince Lombardi Trophyduring Super Bowl LIII at Mercedes-Benz Stadium on February 03, 2019 in Atlanta, Georgia.   Patrick Smith/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Les Philadelphia Eagles ont créé l'une des plus grandes surprises de l'histoire de la NFL en s'imposant dimanche par 41 à 33 lors du Super Bowl face à l'archi-favori, les New England Patriots, au terme d'un match exaltant de bout en bout.
MINNEAPOLIS, MN - FEBRUARY 04: Zach Ertz #86 of the Philadelphia Eagles dives into the endzone for a 11-yard touchdown against the New England Patriots during the fourth quarter in Super Bowl LII at U.S. Bank Stadium on February 4, 2018 in Minneapolis, Minnesota.   Elsa/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Les New England Patriots et leur quarterback Tom Brady peuvent s'installer un peu plus encore dans l'histoire du football américain dimanche (lundi 0h30) à Houston s'ils remportent le Super Bowl face aux Atlanta Falcons.
Feb 1, 2017; Houston, TX, USA; A general view of the Atlanta Falcons and New England Patriots next to the Vince Lombardi Trophy prior to a press conference in preparation for Super Bowl LI at George R. Brown Convention Center. Mandatory Credit: Kirby Lee-USA TODAY Sports
Football américain / XLIXe Super Bowl
Un temps distancés de dix points, les New England Patriots ont submergé dans la dernière période du SuperBowl les Seattle Seahawks et remporté pour la quatrième fois de leur histoire le prestigieux trophée, dimanche.
GLENDALE, AZ - FEBRUARY 01: Tom Brady #12 of the New England Patriots is surrounded by the media after defeating the Seattle Seahawks 28-24 during Super Bowl XLIX at University of Phoenix Stadium on February 1, 2015 in Glendale, Arizona.   Tom Pennington/Getty Images/AFP== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Pour la deuxième année consécutive, Seattle disputera le Super Bowl, mais le tenant du titre a souffert dimanche pour décrocher son billet au contraire de New England, intraitable face à Indianapolis.
Jermaine Kearse inscrit le touchdown de la victoire de Seattle face à Green Bay.