Changer d'édition

Stéphane Borbiconi: «Le FC Metz doit aller au combat à Lorient»
Sport 4 min. 20.04.2017 Cet article est archivé
Ligue 1

Stéphane Borbiconi: «Le FC Metz doit aller au combat à Lorient»

Cheick Diabaté a les crocs. Ce sera un atout indispensable pour ramener quelque chose de Lorient.
Ligue 1

Stéphane Borbiconi: «Le FC Metz doit aller au combat à Lorient»

Cheick Diabaté a les crocs. Ce sera un atout indispensable pour ramener quelque chose de Lorient.
Photo: Reuters
Sport 4 min. 20.04.2017 Cet article est archivé
Ligue 1

Stéphane Borbiconi: «Le FC Metz doit aller au combat à Lorient»

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Observateur avisé du dernier FC Metz-PSG, Stéphane Borbiconi espère que les Messins entreront beaucoup mieux dans leur match à Lorient ce samedi (20h) que cela n’a été le cas face aux Parisiens. Il mise sur un partage des points avant de recevoir Nancy le 29 avril.

Observateur avisé du dernier FC Metz-PSG, Stéphane Borbiconi espère que les Messins entreront beaucoup mieux dans leur match à Lorient ce samedi (20h) que cela n’a été le cas face aux Parisiens. Il mise sur un partage des points avant de recevoir Nancy le 29 avril.

Propos recueillis par Hervé Kuc

Stéphane, qu'avez-vous retenu de la rencontre entre le FC Metz et le PSG (2-3)?

Je suis déçu de la qualité de jeu proposé par le FC Metz. Jusqu'à la 70e minute de jeu, je suis resté sur ma faim car j'ai vu une formation messine qui n'a été ni conquérante ni «mordante». Est-ce que les joueurs étaient émoussés après leur partie livrée face à Caen (2-2)? En tout cas, le PSG a dominé les débats et a logiquement mené avant que le feu d'artifice grenat ne se déclenche au cours du dernier quart d'heure. J'aurais aimé que les hommes de Philippe Hinschberger puissent afficher cet élan pendant une bonne heure. Au final, les coéquipiers de Milan se font punir dans le temps additionnel après avoir donné des espoirs de succès à leur public. C'est forcément cruel.

Face à Paris, Philippe Hinschberger avait décidé de privilégier la rencontre de ce samedi à Lorient en modifiant dans les grandes profondeurs sa formation. Le comprenez-vous?

Je peux le comprendre effectivement. Mais, de par mon expérience de joueur professionnel, je pense que quand tu joues chez toi, de surcroît pour le maintien, tu dois aligner la meilleure équipe même si en face c'est une grosse cylindrée. On est des professionnels, nous bénéficions de temps de récupération et le FC Metz n'a pas joué de Coupe d'Europe et n'est plus engagé en Coupe de France. On ne dispute pas 60 matchs officiels dans la saison non plus. Quitte à sortir avec des crampes et à se faire masser pendant trois jours, j'aurais aimé que tous les joueurs jouent cette partie sans retenue.

Si vous aviez été sur le banc de touche, vous auriez procédé différemment?

Je ne trouve pas que c'est un super message qui a été envoyé. Philippe Hinschberger avait déjà opté pour cette option à Monaco. Peut-être que je me trompe et que les Messins iront s'imposer 3 à 0 à Lorient ce samedi car ils seront ainsi plus frais et enthousiastes? Maintenant, ce n'est pas parce que l’on fait «tourner» l'effectif devant le PSG qu'on sera forcément meilleurs à Lorient. Les joueurs aiment disputer des matchs face aux grosses écuries du championnat, certains doivent se sentir frustrés de ne pas avoir joué cette partie. Dans le football professionnel actuel, j'estime que les joueurs sont programmés pour disputer trois rencontres en huit jours.

Erding et Lejeune, comme d'autres, ont été à la peine…

Oui, et ce n'était pas un cadeau pour certains de débuter cette partie. Udol, Rivierez, Milan comme Erding et Lejeune n'ont pas bénéficié de beaucoup de temps de jeu pour préparer la venue des Parisiens. Ce n'est pas facile de contrer un adversaire qui joue très vite et qui vient pour rester dans la course au titre de champion de France. Lejeune n'a pas fait un super match et Erding a fait beaucoup de courses, d'appels mais quand ton équipe ne possède le ballon qu'à hauteur de 15 %, que veux-tu espérer de plus de ton attaquant? Malgré tout, ce match va leur servir à retrouver du rythme, ça va revenir et ce sera profitable pour les prochaines échéances.

Samedi, c'est à Lorient que les Messins s'en iront. Comment imaginez-vous ce déplacement?

Ce sera un profil de rencontre totalement différent. Dans un contexte autre, il va falloir relever le défi athlétique. J'espère que nos Messins vont entrer dans la partie de manière plus engagée que ce qu'on a pu observer face à Paris. Il faudra être prêts à aller au combat, avant même de parler de dispositions tactiques ou techniques: ce sera avant tout dans l'état d'esprit, la hargne et l'agressivité qui dessineront le succès. Nous devons avoir faim et démontrer aux Lorientais que nous sommes déterminés. L'adversaire des Messins va bénéficier d'un repos supplémentaire, à nous de bien jauger tous nos efforts.

Peut-on connaître votre pronostic pour le match de ce samedi?

0-0. Ce sera un bon point de pris je pense. J'espère qu'en fin de championnat nous ne regretterons pas le point que nous avons laissé filer face au PSG dans les derniers instants.


Sur le même sujet

Le FC Metz va devoir se méfier, ce vendredi (20h) , d’une formation de Clermont particulièrement hermétique. Les Messins s’apprêtent à disputer quatre parties en douze jours. Gaby Dalvit, consultant France Bleu Lorraine et membre du CSO Amnéville, commente l’avant-match.
Gaby Dalvit: «Le jeu prôné par Frédéric Antonetti est plus axé sur une sorte d’endormissement de l’adversaire et sur de la patience».
Pour se rendre à Guingamp ce samedi (20h) et en finir avec l’exercice en cours, le FC Metz sera privé de nombreux joueurs importants. Philippe Hinschberger va devoir recomposer sa ligne défensive et faire sans Diabaté en attaque. Les Luxembourgeois Philipps et Thill sont susceptibles d’être du voyage. La reprise est fixée au samedi 24 juin.
Metz' players celebrate during the French L1 football match between Metz (FCM) and Toulouse (TFC) on May 14, 2017 at Saint Symphorien Stadium in Longeville-Les-Metz, eastern France.  / AFP PHOTO / JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN
Le FC Metz s’en va à Lorient ce samedi (20h) pour y disputer un match musclé et tendu. Les Messins vont disposer de joueurs frais et disponibles après avoir laissé souffler certains éléments phares face au PSG. Défaite interdite pour les hommes de Philippe Hinschberger.
Philippe Hinschberger se méfie de la force de frappe lorientaise.
Football / Après FC Metz - Nice (0-0)
Témoin privilégié et attentif des prestations messines à Saint-Symphorien, Denis Balbir croit en les valeurs de la maison messine pour réussir à se maintenir. Néanmoins, il pointe du doigt l’absence d’un buteur capable d’inscrire entre huit et dix buts par saison et se demande pourquoi le FC Metz n’a pas enrôlé Julien Feret (Caen), un temps sur les tablettes mosellanes.
Chris Philipps, ici au côté de Niklas Hult, s'est découvert des talents de patineur samedi soir. L'international luxembourgeois a bien plu à Denis Balbir.