Changer d'édition

Stelvio Cruz (F91): «Ma mère et mon père me donnent de la force»
Stelvio Cruz s'attend à une rencontre beaucoup plus engagée qu'à l'aller.

Stelvio Cruz (F91): «Ma mère et mon père me donnent de la force»

Photo: Fernand Konnen
Stelvio Cruz s'attend à une rencontre beaucoup plus engagée qu'à l'aller.
Sport 3 min. 14.08.2018

Stelvio Cruz (F91): «Ma mère et mon père me donnent de la force»

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
F91 Dudelange - Legia Varsovie ce jeudi (20h) au stade Josy Barthel

Après sa victoire 2-1 à l'aller, à Varsovie, le F91 Dudelange peut légitimement envisager se qualifier jeudi soir à condition de mettre dans ce match tous les ingrédients nécessaires comme le rappelle Stelvio Cruz.

  • Stelvio, comment se présente ce match retour face au Legia Varsovie?

Nous mettons la même détermination et la même mentalité que celles que nous avons affichées lors du match aller en Pologne. Nous ne perdons pas de vue notre objectif: la qualification!

  • Physiquement, êtes-vous tout à fait prêt?

Je suis prêt même si je pense qu'il me manque un peu de rythme car je n'ai pas beaucoup joué ces deux dernières semaines. J'étais un peu fatigué à l'issue du match aller, mais ce sera mieux cette fois-ci.

  • Le fait d'avoir concédé une défaite à Differdange (0-2), en championnat lundi, peut-il avoir une influence négative sur votre prestation de jeudi soir?

Non, je ne le pense pas. Ce n'est pas le même objectif. Pour ce qui est du championnat, la compétition est encore longue et nous avons le temps pour rattraper les clubs qui sont devant nous. Nous nous focalisons sur le match de jeudi, nous sommes tranquilles.

  • Lundi, vous étiez sur le banc des réservistes, mais vous avez dû entrer en jeu après la pause ce qui n'était pas forcément prévu. Pour vous qui avez besoin de retrouver le rythme, ce n'était pas une mauvaise chose...

Si ça n'avait tenu qu'à moi, j'aurais préféré disputer toute la rencontre. Je suis un joueur qui a besoin de beaucoup jouer, plus je joue mieux je me sens. Mon corps a l'habitude de courir et de jouer.

  • Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné contre Differdange?

D'abord, ils ont bien joué, ils étaient bien en place. Ils ont bien joué les contres alors que nous nous n'avons pas produit le jeu que nous faisons habituellement. Nous n'avons pas eu de solutions, pas d'occasions, je ne sais pas ce qu'il s'est passé, peut-être avons nous trop changé de joueurs? Ce n'est pas grave, l'équipe reste concentrée sur ses objectifs.

  • Le fait de jouer au stade Josy Barthel, sur une surface plus grande, est-il un atout ou un désavantage?

Pour nous, c'est pareil. Nous avons joué sur le terrain du Legia qui est grand. Notre terrain, à Dudelange, est plus petit. Cela aurait pu poser plus de problèmes au Legia. Personnellement, j'estime qu'un grand terrain correspond plus à notre jeu, à nos qualités. Notre jeu court s'exprime mieux sur un grand terrain.

  • Le Legia a changé d'entraîneur. Ricardo Sa Pinto est désormais à sa tête, ça change quelque chose pour vous?

Ça ne change rien étant donné que nous ne nous concentrons que sur notre équipe. Que l'entraîneur s'appelle Sa Pinto ou autre, on fera les comptes à la fin et on verra qui est qualifié.

  • A quel match vous attendez-vous?

Je m'attends à un match plus difficile qu'à l'aller. Ils vont venir à 2000% nous presser tout de suite. A nous de rester concentrés, tranquilles, et essayer de jouer sans stress. Nous nous préparons à répondre au défi physique. Nous sommes prêts à aller aux duels.

  • Quelles seront les clés de cette rencontre?

Premièrement, ne pas encaisser de but... ça voudra dire qu'on est qualifiés. Tout le monde devra se montrer solidaire, beaucoup courir, avoir cet esprit d'équipe que nous avons eu à Varsovie. Nous avons beaucoup d'envie, si chacun court plus que les adversaires, nous sommes sûrs et certains de passer ce tour.

  • Qu'allez-vous faire jeudi jusqu'au coup d'envoi et quelles sont vos habitudes d'avant-match?

Je ne vais rien changer à ce que je fais d'habitude. On ne change pas une équipe qui gagne! Avant un match, je reste tranquille, je mange bien, beaucoup de repos... et j'écoute presque toute la journée de la musique. Je parle aussi avec ma famille. Ma mère et mon père me donnent de la force.


Sur le même sujet

Victorieux du Legia, le F91 prend une option sur la qualification
Dudelange a signé une prestation cinq étoiles ce jeudi soir à Varsovie où le champion du Luxembourg s'est imposé 2-1 sur la pelouse du Legia. Une victoire logique dans l'ensemble et qui laisse entrevoir les portes de la qualification pour les barrages de l'Europa League.
Avant la 2e manche de la finale du championnat de futsal: Filipe Pinto (Clervaux): «On n’est pas là pour se promener»
La deuxième manche du play-off titre se joue déjà ce jeudi à 20 heures. L’Amicale Clervaux accueille sur son parquet le FC Differdange 03, victorieux (5-4) de la première joute. Les Nordistes n'ont guère le choix: une victoire est indispensable pour entretenir l’espoir. Le coach de l’Amicale, Filipe Pinto compte sur son effectif pour réaliser un match sans faille.
Football féminin: Mamer assomme Bettembourg
Junglinster est champion d’automne et passera l’hiver au chaud avec quatre points d’avance sur une étonnante équipe de Lintgen, cinq sur Mamer qui s'est réveillée et sept sur celle de Bettembourg qui, avec un match de moins, est en perte de vitesse.
Roberta da Silva (ASW) gegen Melissa Goncalves (16)
Foto: Serge Daleiden