Changer d'édition

Statu quo en tête de la Ligue 1, Diekirch accède à l'élite
Sport 22 6 min. 27.04.2019

Statu quo en tête de la Ligue 1, Diekirch accède à l'élite

Joana Lourenco, âgée de 14 printemps, auteur du second but du FCM Young Boys Diekirch d'une frappe magistrale dans la lucarne / Foto: Stéphane Guillaume

Statu quo en tête de la Ligue 1, Diekirch accède à l'élite

Joana Lourenco, âgée de 14 printemps, auteur du second but du FCM Young Boys Diekirch d'une frappe magistrale dans la lucarne / Foto: Stéphane Guillaume
Stéphane Guillaume
Sport 22 6 min. 27.04.2019

Statu quo en tête de la Ligue 1, Diekirch accède à l'élite

En Ligue 1, les cinq premiers ont gagné. Bettembourg, solide leader, se rapproche en peu plus du titre. En bas de tableau Wincrange restera une saison de plus parmi l'élite. Diekirch va enfin pouvoir jouer dans la cour des grandes.

Par Gérôme Henrionnet

Le Racing, un beau dauphin

Solide leader, Bettembourg à qui il ne reste que des équipes de deuxième partie de classement à rencontrer, se rapproche au fil des week-ends du titre. Les joueuses de Dani Nunes n’ont pas failli face à la jeune équipe de Ell. Facile vainqueur sur le score de 4-0 grâce aux doublés de Kate Thill (1re et 60e) et de Anouchka Besch (19e et 75e), les partenaires de Amelie Albrand gardent sept points d'avance sur leur dauphin, le Racing. 

Dès l’entame du match les deux formations se montraient très actives et les occasions de but ne manquaient pas. Le Racing était avisé. Faire tomber l'E. Wormeldange-Munsbach-CSG même à domicile, n'est pas une chose aisée cette saison. Il aura fallu attendre la fin de la première période pour voir Elodie Martins ouvrir la marque pour les joueuses de la capitale (1-0, 44e).

En début de seconde période Wormeldange a du mal à entrer dans la partie, ce qui permet à Claudia Veloso (50e) et Emma This (53e) de porter la marque à 3-0. Secouées, les visiteuses retrouvent néanmoins leur football et réduisent le score par l’intermédiaire d’Anouck Leuchter (3-1, 66e).

A quatre journées de la fin du championnat le Racing compte 42 points soit sept de moins que Bettembourg et quatre de plus que le troisième, Junglinster 

Le Progrès vainqueur en fin de match

En difficulté avec son effectif lors des derniers matches, Steve Senisi n’abordait pas la rencontre face à Mamer avec sérénité. «Actuellement c'est très compliqué car chaque week-end je ne peux pas aligner le même onze.» En dépit de ces quelques craintes et au terme d'une rencontre où les deux équipes ont eu l'opportunité de l'emporter, ce sont bien les locales qui s'imposent sur le score de 3-2 grâce à un but contre son camp (60e) et un doublé de Maïté Machado (42e et 88e). Sarah Chenut par deux fois (32e et 55e) marquera pour Mamer.

L'E. Itzig-CeBra petit bras

Absent pour des raisons personnelles, l'entraîneur de l'E. Itzig-CeBra Fernando Da Silva a été suppléé sur le banc par Chantal Graas. La jeune entraîneur a vu ses protégées d'un soir enchaîner une troisième victoire consécutive grâce un doublé de Emma Franc (31e et 53e) et un but de Tania Correia (85e). Toutefois il est à signaler que cette victoire a été facilitée et ça dès la huitième minute par l'expulsion de la gardienne de Larochette.

Maintien assuré pour Wincrange

En recevant Wincrange, l'E Rosport-USBC-Christnach se devait de l’emporter pour garder un petit espoir d’éviter la place de barragiste. Malgré les absences du côté de Wincrange de Martine Schon, Pia Bersheid, Carolina Ferreira et de Lyn Justen, les joueuses de Chrëst Schartz n’ont pas réussi à trouver la faille, ce qui a eu comme conséquence de concéder le nul (0-0). En obtenant le point du match nul, les joueuses de Carlo Calmes ont atteint leur objectif de début de saison qui était le maintien.

Ils ont dit

Serge Bix (RFCUL): «Un match tactique avec un très bon niveau technique des deux équipes. Avec un peu plus de réussite, le match aurait pu se terminer sur le score de quatre buts partout. Mais le Racing était ce soir plus réaliste et a mérité sa victoire face à Wormeldange.»

Chantal Graas (E. Itzig-CeBra): «C’était un mauvais match de notre part, nous étions trop loin les unes des autres. Nous portions trop le ballon au lieu de jouer simple et d’avancer ensemble. Nous étions mieux en deuxième mi-temps mais rien d’extraordinaire.»

Paolo Cardoso (CS Fola): «La meilleure équipe a perdu. Nous avons dominé la majeure partie de la rencontre mais malheureusement nous n’avons pas su marquer. Comme on dit: qui ne marque pas, risque de souffrir. Malgré cela, félicitations aux joueuses de Diekirch et à leur staff ainsi qu’un grand bravo à mes joueuses, avec une pensée particulière à Rafaela Lopes, notre gardienne qui a dû partir à l’hôpital à la fin du match suite à un choc avec une adversaire.»

Paolo Cardoso, l'entraîneur du Fola.
Paolo Cardoso, l'entraîneur du Fola.
Photo: Stéphane Guillaume

Elton Delgado (Diekirch): «Pour nous ce fut un match très compliqué face à une équipe du Fola bien en place et qui nous a causé pas mal de problèmes. Nous n’avons pas fait un bon match mais la vitesse de nos attaquantes a fait la différence. Je ne cherche pas d’excuses à notre prestation mais après un mois sans jouer nous avons manqué cruellement de rythme. De plus je voudrais remercier tous nos supporters et notre comité qui ont fait le déplacement pour nous encourager.»

Ligue 2: Diekirch en Ligue 1

Vendredi soir en match avancé, le Fola deuxième au classement général recevait le leader Diekirch. Toujours invaincues en championnat, les joueuses d’Elton Delgado avaient l’opportunité en cas de victoire de se voir ouvrir en grand les portes de la Ligue 1. 

Les locales qui aspirent aussi à l’accession ont dès l’entame du match monopolisé le ballon. A la 30e, Belma Sabotic part seule au but, rentre dans la surface de réparation et se fait accrocher par une défenseur. Sur cette action l’arbitre ne voit rien d’illicite, pour la plus grande désolation du Fola.

Diekirch, peu inspiré ne réagit que par contres. Cette tactique va porter ses fruits, Carolina Speller récupère un ballon au milieu de terrain et profite de la position avancée de Rafaela Lopes pour la lober de 35m (0-1, 41e). Au retour des vestiaires, le Fola pousse et se crée de nombreuses occasions de but. 

Lena Bollendorff et Cindy De Sousa ont chacune l'opportunité d'égaliser mais leurs actions sont stoppées avec autorité par Liz Survaci. Les locales n’arriveront jamais à concrétiser contrairement à Diekirch, qui en plein temps fort de leur adversaire marquera en fin de match un deuxième but par l’intermédiaire de Joana Lourenco (0-2).

La défaite de l'E. Differdange-Luna 3-2 à domicile face à l'E. Pratzerthal-Grevels et le match nul 1-1 de Hesperange contre Vianden permet à Diekirch d’accéder officiellement à la Ligue 1.

Bettembourg II et Ell II se quittent sur un score de parité 2-2 tandis que l’E. Aspelt-Remich-Bous l’emporte aisément à Bissen sur le score de 0-6. En bas de tableau, Junglinster II renoue avec la victoire face à l’E. CeBra-Itzig II sur le score de 4-1

Ligue 3: Bertrange n'est plus leader

Leader incontestable et incontesté durant la majeure partie du championnat, Bertrange a concédé sa deuxième défaite de la saison à Diekirch sur le score de 2-1 et perd par la même occasion sa première place au classement général. C’est l’Union Mertert-Wasserbillig qui, grâce à sa victoire 0-3 sur l'E. Hosingen-Norden, occupe dorénavant la place de leader. Facile vainqueur de Wiltz 7-0, Pfaffenthal-Weimerskirch conserve sa troisième place.

Pétange, vainqueur 1-3 à Rumelange et l’E. Käerjéng-Rodange victorieux 0-4 à Merl-Belair demeurent bien ancrés dans le ventre mou. Ell III, défait à domicile 0-5 contre l’E. Uelzechtdall reste douzième tandis que le Fola II, après sa défaite face à Larochette sur le score de 6-1, reste fixé à la dernière place.



Sur le même sujet

Bettembourg accroché, Mertert-Wasserbillig relance la Ligue 3
Accroché à domicile par Junglinster (2-2), Bettembourg devra patienter pour être officiellement sacré champion. Niederkorn, en battant Wormeldange (2-1), retrouve une place sur le podium. En Ligue 3, l’Union Mertert-Wasserbillig a relancé le championnat.
L'Union Mertert-Wasserbillig est allé s'imposer à Bertrange en Ligue 3.