Changer d'édition

Sören Nissen: «J'espère pouvoir jouer la victoire fin décembre»
Sport 2 min. 22.11.2018

Sören Nissen: «J'espère pouvoir jouer la victoire fin décembre»

Sören Nissen dans ses oeuvres en début d'année à Kayl, où il avait, à la surprise générale, décroché le titre national

Sören Nissen: «J'espère pouvoir jouer la victoire fin décembre»

Sören Nissen dans ses oeuvres en début d'année à Kayl, où il avait, à la surprise générale, décroché le titre national
Photo: Serge Waldbillig
Sport 2 min. 22.11.2018

Sören Nissen: «J'espère pouvoir jouer la victoire fin décembre»

Il avait bluffé tout son monde en raflant un titre que personne n'attendait aux Championnats nationaux à Kayl l’an dernier. Sören Nissen, fraîchement naturalisé, s'apprête à participer à sa première saison de cyclo-cross avec le maillot tricolore et des ambitions.

Propos recueillis par Hugo Barthelemy

  • Sören, vous avez débuté la saison de cyclo-cross tardivement. Pour quelles raisons?

Car j'ai terminé ma saison de VTT tard, trop tard, d'ailleurs, je pense. Je devais donc m'octroyer une pause en octobre, ce qui explique mon entame tardive dans les labourés. Je sens aussi que j'ai du retard sur les autres, je manque de puissance. Mais je devrais être capable de jouer les premiers rôles dans quelques semaines, quand je serai à nouveau au pic de ma forme.

  • Quels objectifs poursuivez-vous sur cette saison de cyclo-cross?

Le premier est de retrouver la forme et de pouvoir rouler avec les meilleurs. Je dirais qu'aux alentours de la fin décembre, dans un mois, je devrais pouvoir jouer la victoire au niveau national. Je calque ma préparation sur les Championnats nationaux (le 13 janvier à Brouch, ndlr), où je remettrai mon titre en jeu. Si la forme est là, représenter le Luxembourg sur une manche de Coupe du monde, comme celle de Namur le 23 décembre par exemple, me ferait plaisir. Mais si la forme n'est pas au rendez-vous, alors cela ne vaudra pas la peine. Après, sur des courses internationales, je sais que je ne peux pas rivaliser avec les meilleurs comme en VTT, car ma spécialité reste le VTT marathon avant tout.

  • Pourquoi un spécialiste du VTT marathon fait-il du cyclo-cross pendant l'hiver?

Tout d'abord, car cette discipline me permet de garder du rythme pendant l’hiver, et cela sert donc de préparation pour la saison de VTT. Je le fais chaque année. En outre, le cyclo-cross est très populaire au Luxembourg, et c'est plaisant de rouler dans une chouette ambiance avec pas mal de public. Enfin, c’est cool de faire monter le pouls et de participer à une compétition, quelle qu'elle soit, bref je prends beaucoup de plaisir dans les labourés.

  • A partir du 1er janvier, vous aurez le droit de représenter le Luxembourg aux Championnats du monde. Est-ce un autre objectif pour vous?

Oui. Pour l'UCI, j'ai changé de nationalité en 2017, et je devais donc attendre deux ans pour pouvoir représenter le Luxembourg sur des Mondiaux. En 2019, cela fera donc bien deux ans et bien sûr, toujours si la forme me le permet, j'aimerais participer aux Championnats du monde qui se dérouleront au Danemark.


Sur le même sujet

Elise Maes: «Remporter la Skoda Cross Cup serait super»
Elle est la surprise de ce début de saison de cyclo-cross: Elise Maes est la meilleure chez les dames sur le plan national, alors que personne ne l’attendait à ce niveau. La future membre de l'équipe Andy Schleck – Immo Losch se veut ambitieuse pour la suite de la saison.
Elise Maes (WNT Cycling) - Cyclocross Cessange 2018 - Foto: Serge Waldbillig
Loïc Bettendorf: «Je vise le titre de champion national cette saison»
Dans la catégorie Juniors (moins de 19 ans), Loïc Bettendorf domine son sujet avec trois victoires sur trois cyclo-cross disputés, et à chaque fois avec la manière, qui plus est, avec entre une et deux minutes d’avance sur son plus proche poursuivant. Des résultats qui augurent une belle saison pour le coureur du Cycling Team Atertdaul.
Luc Turchi: «L’an dernier, je voulais tout arrêter»
Cela faisait longtemps que les fans de cyclo-cross luxembourgeois n’avaient pas aperçu Luc Turchi dans les labourés. Celui qui avait débuté chez Leopard en 2014, avant de rejoindre Basso Bikes en 2016, puis Lotto-Kernhaus en 2017 présente deux titres nationaux chez les Espoirs à son palmarès. Cette saison il est de retour et affiche de grandes ambitions.
Luc TURCHI / Radsport, Skoda Tour de Luxembourg, Prolog / 31.05.2017 / Luxemburg / Foto: Christian Kemp
Cyclisme: Arthur Kluckers: «J'espère être sélectionné pour Valkenburg»
Arthur Kluckers (17 ans, VC Schengen) a commencé sa saison en trombe, avec une victoire à Dommeldange, manche de la Skoda Cross Cup, et une 18e place au Koppenberg Cross (DVV Trofee). Le champion national du contre-la-montre junior poursuit autant d’objectifs sur le plan national qu’au niveau international.
Arthur Kluckers beim Cyclocross-Weltcup in Namur - Foto: Serge Waldbillig