Changer d'édition

Sixième journée en BGL Ligue: Mike Schneider: «On ne pense qu'à la victoire»
Sport 4 min. 15.09.2017

Sixième journée en BGL Ligue: Mike Schneider: «On ne pense qu'à la victoire»

Mike Schneider prend le meilleur sur Ricardo Dionisio. Le Progrès veut mettre à profit son excellent début de saison pour battre Differdange.

Sixième journée en BGL Ligue: Mike Schneider: «On ne pense qu'à la victoire»

Mike Schneider prend le meilleur sur Ricardo Dionisio. Le Progrès veut mettre à profit son excellent début de saison pour battre Differdange.
Photo: Ben Majerus
Sport 4 min. 15.09.2017

Sixième journée en BGL Ligue: Mike Schneider: «On ne pense qu'à la victoire»

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Après avoir fait toutes ses classes du côté du RM Hamm Benfica, Mike Schneider s'est engagé cet été avec le Progrès pour trois saisons, une décision que le garçon de 22 ans ne regrette pas. Auteur d'un début de saison encourageant, l'ailier niederkornois s'est confié avant le derby contre Differdange.

(ER) - Après avoir fait toutes ses classes du côté du RM Hamm Benfica, Mike Schneider s'est engagé cet été avec le Progrès pour trois saisons, une décision que le garçon de 22 ans ne regrette pas. Auteur d'un début de saison encourageant, l'ailier niederkornois s'est confié avant le derby contre Differdange.

Mike, vous étiez absent dimanche dernier, quelles sont les nouvelles?

J'ai manqué le match contre l'US Esch à cause d'un problème à un genou. Cela faisait une semaine que je souffrais. Je me demande encore comment cela est arrivé, je n'ai pas d'hématome, je n'ai pas reçu de coup. Je me suis levé un matin avec une forte douleur. J'ai passé une échographie mercredi et jeudi, on a décelé une entorse du ligament externe. C'est dommage de rater un tel match, mon premier derby, mais je ne veux pas hypothéquer la suite de la saison.

Durant l'été, vous avez décidé de relever le challenge proposé par le Progrès?

Je voulais découvrir autre chose dans le championnat. Les contacts datent de janvier 2017. J'ai discuté avec d'autres clubs mais Niederkorn a été le premier à se manifester. C'est un peu un rêve qui s'est réalisé. Pour être franc, cela a été très difficile de quitter Hamm, une décision difficile à prendre. Je me sentais très bien au Cents même si au fond de moi, j'avais des envies d'aller voir ailleurs. Pour ma carrière, je devais effectuer un pas en avant.

Qu'est-ce qui vous a séduit à Niederkorn?

Je savais que le Progrès allait jouer la Coupe d'Europe, le projet du club m'a également séduit.  En voyant le recrutement estival, le fait de côtoyer des garçons comme Françoise, Karapetian, Mutsch allait me permettre de progresser. Je savais qu'il y aurait de la concurrence mais j'aime cela, elle me permet de progresser, elle me rend plus fort. A Hamm, le contexte était différent, le cadre était plus petit et j'étais presque certain d'être titulaire sans prendre part aux entraînements. A Niederkorn, ce n'est pas possible.

Quelle est la différence entre ces deux clubs?

L'encadrement, les infrastructures, tout est plus professionnel. C'est un autre monde.

Et l'ambiance au sein du groupe?

Parfaite. Il règne dans le cadre une excellente mentalité. Il est vrai que notre début de saison nous a beaucoup aidés. Notre qualification en Coupe d'Europe face aux Rangers a gonflé notre confiance. Eliminer un grand club de la scène européenne nous a rendu plus forts.

Leader de la BGL Ligue avec cinq succès consécutifs, vous attendiez-vous à occuper cette position?

Avant le début du championnat, on s'était fixé comme objectif de gagner les trois premiers matches (Racing, Fola, Strassen), histoire de bien débuter la compétition. C'est toujours très important de bien débuter la compétition. On a pris confiance et on a poursuivi sur notre lancée.

Sur un plan plus personnel, comment jugez-vous vos premières semaines au stade Jos Haupert?

J'ai été titulaire lors des quatre premières rencontres de championnat. Je me sens très bien. Je suis bien rentré dans la saison ce soir en Coupe d'Europe ou en championnat (1 but au compteur contre Strassen). J'ai tout de même le sentiment que je peux encore faire mieux. Dommage ce petit coup d'arrêt.

Vous êtes un joueur de couloir mais quel est votre poste de prédilection?

Cela fait deux saisons que je me suis habitué à évoluer dans un rôle d'arrière gauche. C'est Dino Toppmöller qui m'a placé à ce poste, j'ai joué une demi-saison dans cette fonction. L'an dernier, Dan Santos m'a confirmé comme latéral. Quand le Progrès a pris contact avec moi, c'était pour évoluer un cran plus haut, cela a joué dans ma décision. Le poste d'ailier gauche est celui que je préfère.    

Evoquons ce duel contre Differdange, comment le groupe aborde-t-il ce derby?

On en parle évidemment mais on s'est toujours concentré sur l'adversaire du week-end mais cette semaine, Differdange occupe nos pensées. Ces derniers années, Differdange a souvent pris le dessus sur le Progrès (la dernière victoire des Jaune et Noir remonte à la saison 2013). On doit profiter de notre excellent début de saison pour inverser la tendance. On ne pense qu'à la victoire. De plus c'est un derby. A Hamm, le duel de la ville contre le Racing était spécial, c'est une ambiance que je connais et que j'apprécie.

Un petit mot sur votre futur adversaire?

Differdange a connu un début de saison difficile  mais la semaine dernière, cette équipe a écrasé Rosport 6-1. Ils vont débarquer avec une "motivation de malade". Ce sera un match intéressant mais je suis confiant: le Progrès va gagner.

Ses pronostics pour la 6e journée

Vendredi 15 à 20h

RM Hamm Benfica - Jeunesse 2-1

Samedi 16 à 18h

Progrès - Differdange 3-1

Dimanche 17 à 15h

Hostert - Strassen 2-0

Dimanche 17 à 16h

Fola - Union Titus Pétange 2-2

RFCUL - US Esch 0-1

Rosport - F91 0-4

Rodange - Mondorf 2-3

 


Sur le même sujet

Chadli Amri (FCD03): «Seul le plan comptable nous intéresse»
Chadli Amri, l'ancien pro de 33 ans passé notamment par Sarrebruck, Mayence ou Kaiserslautern, a trouvé sa place au sein du onze de base du FC Differdange 03 en même temps que son club gagnait en constance pour occuper aujourd'hui la troisième place. Rencontre à la veille du derby face au leader niederkornois.
Chadli Amri et les Differdangeois reçoivent Niederkorn dimanche avec l'ambition de prendre leur revanche du match aller.