Changer d'édition

Six buts et un sixième titre pour Junglinster
Sport 22 5 min. 20.05.2018 Cet article est archivé

Six buts et un sixième titre pour Junglinster

Le trophée soulevé et la tête dans les étoiles. Junglinster l'a encore fait.

Six buts et un sixième titre pour Junglinster

Le trophée soulevé et la tête dans les étoiles. Junglinster l'a encore fait.
Photo: Stéphane Guillaume
Sport 22 5 min. 20.05.2018 Cet article est archivé

Six buts et un sixième titre pour Junglinster

Festival offensif de Ell.

Par Daniel Pechon

Après avoir douté durant une heure, Junglinster est parvenu à émerger face à Itzig/Canach/CSG et devenir champion. Schifflange jouera le barrage pour le maintien et Colmar-Berg est renvoyé en Ligue 2.

Junglinster a remporté son deuxième titre en trois saisons, son sixième en neuf championnats. Seul le Progrès, Ell et Bettembourg sont parvenus à inscrire leur nom sur les tablettes lors de ces neuf saisons. Junglinster finit avec 61 points, un point de mieux qu'en 2015/16, son dernier titre.

Face à Itzig/Canach/CeBra, Junglinster avait besoin impérativement des trois points pour devenir champion. La Jeunesse a dû cravacher malgré un score final très net (6-1). D'abord mené, le futur champion est rentré aux vestiaires après avoir égalisé. Ce n'est qu'à l'heure de jeu que Nadia Tangeten a d'abord donné une première avance à Junglinster. Libérée, la Jeunesse s'est envolée au marquoir (6-1).

Schifflange au barrage

En remportant pour la première fois  deux succès consécutifs et en gagnant un match sur deux lors de ses huit dernières sorties, Schifflange a pu sortir de l'ornière et gagner le droit de disputer le barrage pour le maintien. En déplacement à Rosport/USBC/Christnach, Alma Kameric a ouvert le score, Laura Berschet a égalisé juste après la pause pour les locales. En seconde période, Tammy Anicet et Melina Agostino ont alimenté le marquoir et donné la victoire à Schifflange.

A Ell, Colmar-Berg tenait le partage à la demi-heure avant de s'effondrer. Le score de 4-1 à la pause est passé à 9-2 au bout des 90 minutes, avec cinq buts à la queue leu leu de Kate Thill de 2-1 à 6-1, le premier et le dernier des neuf par Jill De Bruyn, un de Lisa Kneip et encore un de... Kate Thil. Colmar rejoint la ligue 2.

Révélation en cette deuxième partie de saison, Ell a gagné au second tour deux fois plus de points (24) qu'au premier (12), en inscrivant 46 buts contre 26.

Wormeldange/Munsbac h/CSG figure parmi les bonnes surprises de cette saison. Promues, les Mosellanes finissent à la septième place malgré une dernière défaite au RFCUL qui a retrouvé de l'énergie en cette fin de saison avec une qualification en coupe et après un passage à vide d'un seul point en cinq rencontres. Dans son dernière match, le Racing a écarté Wormeldange/Munsbach/ CSG qui a ramené le score à 2-1 par Stella Inacio puis par Marta Estevez à 3-2 (5-2). Le RFCUL termine dixième saison, avec quatre points de mieux que Schifflange, le barragiste.

Face à Mamer, le Progrès a fait la différence après la pause (1-6). Un triplé de Juliana Andrade, un but d'Amy Thompson, d'Alexia Moock et de Julia Battisti ont fait le compte pour le Progrès qui finit troisième (1-6). Mamer avec sept points gagnés dans ce second tour (contre 19 au premier) est la déception de cette fin de saison.

ILS ONT DIT

Steve Senisi (Progrès): «Satisfait de cette belle troisième place. Saison réussie. Il est clair que les deux équipes qui nous ont précédé avaient quelque chose de plus. Le bémol, les blessures durant l’année qui nous ont handicapé. Même encore aujourd’hui pour ce dernier match, j'ai dû aligner des joueuses pas totalement rétablies. Je qualifierai cette saison de remarquable de l'équipe.» Mamer - Progrès 1-6

Nicola Bevilacqua (Wormeldange/Munsbach/CSG): «Un bilan plus que positif! Si on m’avait dit avant la saison que l'on terminerait à cette place, j’aurais tout de suite signé. Je suis très fier de mon équipe et je n’exagère pas en disant que pour moi, cette équipe deviendra une des meilleure au Luxembourg! Parmi nos meilleurs matchs, les deux joués contre Bettembourg! Ce qui nous a manqué, un peu de constance et d’expérience. Ce soir (samedi), deux débutantes et trois joueuses de 14 ans étaient sur le terrain. Fascinant. La saison prochaine, on va essayer de ne plus être une surprise mais une certitude.» RFCUL - Wormeldange/Munsbach/CSG 5-2

Jérôme Henrionnet (Junglinster): «Un match qui n'a pas été simple et le but du 1-2 tombé environ à l'heure m'a soulagé. Le tournant du championnat, le premier match, justement face à Itzig/Canach/CeBra! On encaisse le 0-1 à la 80e et on a la force d'esprit de renverser le score à 2-1. Un signe!» Junglinster - Itzig/Canach/CeBra 6-1

Filipe Da Cunha (Mamer): «Une saison qui se termine loin de nos objectifs. Une première partie de championnat correcte. Puis le noyau a commencé à fondre: par des blessures, des raisons professionnelles ou privées ou simplement parce que certaines n’acceptaient pas la concurrence. Au total, il me restait 13 joueuses, l'explication de notre deuxième phase de championnat plus compliquée. Nous avons terminé avec les moyens dont nous disposions. Je quitte mon poste avec un énorme pincement au cœur, avec de bons souvenirs. Je resterai fan de l'équipe la saison prochaine.» Mamer - Progrès 1-6

Jeff Besch (Schifflange): «Soulagé évidemment. On a eu un moment de fatigue après la pause avant de se reprendre. Rosport a tapé la transversale mais nous avons eu les occasions les plus nettes sur la rencontre. On est passé de 4 à 19 points dans ce second tour. Si je tiens compte des points perdus au premier tour, deux à Colmar-Berg et deux à Lintgen/Bissen, en étant la seule équipe à laisser des points à la lanterne rouge, on n'est plus barragiste.» Rosport/USBC/Christnach - Schifflange 1-3

Ligue 2

Differdange/Luna, meilleur deuxième en ligue 3 rencontrera Mertert/Wasserbillig, dixième de ligue 2 et barragiste, défait dans un dernier match crucial face à Bettembourg 2-5. Paradoxe, Mertert/Wasserbillig termine avec une différence de buts.

Fabien Neu (Mertert/Wasserbillig): «Je suis un peu déçu car on a fait un bon match! Mais le renfort à Bettembourg 2 de Karen Marin, Kimberly dos Santos et Sadine Correia, trois joueuses qui jouent en équipe nationale, a été pesant! Surtout que les cinq buts de Bettembourg sont marqués par ces joueuses!»  Mertert/Wasserbillig - Bettembourg 2 2-5

Ligue 3




Sur le même sujet

Bettembourg et Junglinster n'ont pas su se départager mais la Jeunesse a pris une option sur le titre. Schifflange retrouve une place de barragiste en bas de tableau. En ligue 2, Larochette a gagné son ticket pour la Ligue 1 alors qu'en Ligue 3, Ell 2 et Junglinster sont champions.
Senada Ceman, en bleu, SC Bettembourg, et Bianca Schmitz, Jeunesse Junglinster / Foto: Stéphane Guillaume
Junglinster est toujours poursuivi par Bettembourg en tête du classement. Le RFCUL et le Progrès restent dans la course à l'issue des rencontres de la sixième journée disputées ce samedi.
Karen Marin (SC Bettembourg - 7) / Fussball Damen 1. Liga, 6. Spieltag  Saison 2016-2017 / 22.10.2016 / FC FC Mamer 32 - SC Bettembourg / Foto: Yann Hellers
Junglinster fini la saison avec panache et un titre de champion devant Bettembourg et Lintgen, qui a conservé d’un fil sa place sur le podium. L’E. Wormeldange et Schifflange retournent en Ligue 2. Le CeBra défendra sa place aux barrages face au Fola.
Champion Junglinster / Fussball Damen 1. Liga, Letzter Spieltag  Saison 2015-2016 / 27.05.2016 / FC Jeunesse Junglinster - SC Bettembourg / Stade Municipal Bettembourg / Foto: Yann Hellers
Les dernières décisions sont tombées! Junglinster est champion et le CeBra disputera les barrages puisque Itzig/Canach l'a emporté. En Ligue 3, Aischdall n'a pas été loin de l'exploit à Bertrange et rate la marche des barrages.
La joie des dames de Junglinster qui ont fêté un nouveau titre de champion.
Football / Championnat féminin
Seul vainqueur dans les quatre premiers en battant Junglinster et après avoir déjà fait chuter Mamer la semaine dernière, Bettembourg a effacé ses six points de retard. Battu à Lintgen, Mamer ne profite pas de la défaite de Junglinster. En bas de tableau, Itzig et surtout le Progrès et Canach ont creusé l'écart sur Wincrange.