Changer d'édition

«Si Diallo inscrit 15 à 18 buts, Metz peut se maintenir»
Sport 4 min. 07.11.2019

«Si Diallo inscrit 15 à 18 buts, Metz peut se maintenir»

Farid Boulaya et les Messins doivent s'attendre à être sacrément bousculés à Lille samedi soir.

«Si Diallo inscrit 15 à 18 buts, Metz peut se maintenir»

Farid Boulaya et les Messins doivent s'attendre à être sacrément bousculés à Lille samedi soir.
Photo: AFP
Sport 4 min. 07.11.2019

«Si Diallo inscrit 15 à 18 buts, Metz peut se maintenir»

Le FC Metz s'en va à Lille ce samedi (20h) pour essayer d'oublier ses malheurs du moment. Une période triste pour un ensemble qui doit pourtant rester concentré sur la Ligue 1. L'ex-Messin Philippe Piette présente la rencontre.

Propos recueillis par Hervé Kuc

Philippe, comment se porte le LOSC?

Philippe Piette - «C’est une équipe qui effectue un bon parcours à la maison en championnat (5 succès et 1 nul) mais à l’extérieur (4 revers et 2 nuls) ce n’est pas terrible. De toute façon, on sait maintenant qu’il y aura beaucoup de changements à Lille chaque saison. Néanmoins, l’effectif confié à Christophe Galtier est beau et, offensivement, le LOSC peut poser des problèmes à beaucoup d’équipes de Ligue 1. Récemment devant Bordeaux (3-0), les Lillois ont vraiment été très bons et les Girondins n’ont pas vu le ballon. Est-ce que le revers concédé à Valence (1-4), en Ligue des champions cette semaine, va laisser des traces?

Philippe Piette apprécie Osimhen. «C'estun vrai buteur, il va très vite et c’est un renard des surfaces qui fait de vrais bons appels.»
Philippe Piette apprécie Osimhen. «C'estun vrai buteur, il va très vite et c’est un renard des surfaces qui fait de vrais bons appels.»
Photo privée

Ce samedi, estimez-vous que le FC Metz soit en mesure d’inquiéter cette formation lilloise?

Il va falloir que les Messins évoluent au meilleur de leur niveau pour espérer s’en sortir. Quand Lille tourne bien, ça déboule de tous les côtés malgré un rendement inférieur à la saison dernière de la part de garçons comme Ikoné et Bamba. Galtier va peut-être effectuer certaines rotations mais les remplaçants sont de qualité. Les Messins doivent être très frustrés de leur dernier résultat face à Montpellier (2-2) et j’ai appris la mauvaise nouvelle concernant Manuel Cabit à qui je souhaite un très bon rétablissement.

Comment jugez-vous le niveau de la Ligue 1 cette saison?

C’est vraiment très ouvert! Tu gagnes trois matches et tu te retrouves dans le trio de tête mais si tu en perds trois, tu commences à te poser des questions. Pour les Lillois, c’est un avantage car ils savent que malgré la fatigue qu’engendre la Ligue des champions en milieu de semaine, ils ne perdront pas beaucoup de terrain en championnat le samedi. Pour Metz c’est aussi l’assurance, pour le moment, de rester en contact avec toutes les équipes concernées par la lutte au maintien.

L’attaquant Victor Osimhen (7 buts en L1) est une vraie découverte. Est-ce la «pépite» lilloise de cet exercice?

C’est un vrai buteur, il va très vite et c’est un renard des surfaces qui fait de vrais bons appels. Luis Campos l’a fait venir de Charleroi, mais il le suivait depuis quelques années. Victor Osimhen (21 ans en décembre) est déjà dans le viseur de clubs anglais et du Bayern Munich apparemment. Lille a fixé sa clause de départ à 100 millions d’euros et celle de Boubakary Soumaré (20 ans) à 70 millions. Lui, c’est déjà un colosse qui récupère beaucoup de ballons au milieu de terrain et qui s’en va rapidement perforer les défenses adverses. Face à Chelsea, il avait éclaboussé la rencontre de sa classe. Ce sont des sommes folles mais ces deux joueurs sont très jeunes et possèdent un beau potentiel.

Que pensez-vous du début de championnat d’Habib Diallo (8 buts)?

C’est la force de cette équipe mosellane cette année. Il avait déjà été très efficace en Ligue 2 et il remet ça à l’étage supérieur. S’il peut inscrire 15 à 18 buts au cours de cette saison, alors le FC Metz peut espérer se maintenir. Mais attention, de nos jours, quand un garçon fait deux ou trois très bons matches et inscrit quelques buts, il est immédiatement remarqué par de grosses écuries européennes. Metz va-t-il arriver à conserver Diallo jusqu’en mai prochain?»

  • L’enjeu de la rencontre

Le FC Metz (19e, 11 points) traverse une zone de turbulences. Après le départ précipité de Frédéric Antonetti en Corse (décembre 2018), après des résultats décevants à domicile (Amiens, Toulouse et Montpellier), le club grenat est plongé dans la tristesse suite à l’accident de route qui a «sérieusement blessé» Manuel Cabit dimanche dernier. 

Les Messins vont-ils avoir la tête à taper dans un ballon ce samedi? Cette 13e journée de L1 à Lille (5e, 18) constitue un sacré test pour les hommes de Vincent Hognon. «On doit continuer à avancer. Ce n’est pas simple mais on a essayé de se remettre dans le bon sens pour travailler. On va tenter de tirer le groupe encore plus haut pour Manuel Cabit», a avancé le technicien messin ce jeudi. 

Il pourra compter sur les retours de Boye et Delaine pour décrocher un résultat positif face au LOSC. «Avoir des valeurs, sur ce match, ce sera déjà une très bonne chose. Est-ce que notre surcroît de solidarité sera suffisant pour compenser la partie détresse morale? Je ne peux répondre à ceci.»

  • Le prono de la rédaction

Difficile de croire aux chances messines ce samedi à Lille. Tous les éléments contraires s’enchaînent depuis des mois malgré un niveau de jeu très correct entrevu face à Montpellier (2-2). Oui, mais le FC Metz est trop friable défensivement. Notre pronostic: 3 à 1 en faveur du LOSC.


Sur le même sujet

Cartier: «Mon ami Daf est à Sochaux mais Metz va l'emporter»
Le FC Metz peut réaliser une excellente affaire comptable en distançant Sochaux ce lundi (20h45). En cas de succès, le club grenat compterait alors onze points d’avance sur Lorient (3e) à dix journées de la fin du championnat. Albert Cartier préface la rencontre.
Albert Cartier connaît Sochaux comme sa poche et estime que les Doubistes n'inquiéteront pas les Messins ce lundi.