Changer d'édition

Septième journée en BGL Ligue: Dudelange s'offre le Progrès et la première place au classement
Sport 6 min. 30.09.2017

Septième journée en BGL Ligue: Dudelange s'offre le Progrès et la première place au classement

Prempeh - Karapetian, un duel de costauds! L'attaquant du Progrès a marqué, mais c'est Dudelange qui l'a emporté.

Septième journée en BGL Ligue: Dudelange s'offre le Progrès et la première place au classement

Prempeh - Karapetian, un duel de costauds! L'attaquant du Progrès a marqué, mais c'est Dudelange qui l'a emporté.
Photo: Yann Hellers
Sport 6 min. 30.09.2017

Septième journée en BGL Ligue: Dudelange s'offre le Progrès et la première place au classement

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Le choc au sommet a tourné à l’avantage du F91. Auteur d’une prestation aboutie, il s’impose 3-2 non sans, en supériorité numérique, s’être fait peur dans le dernier quart d'heure. Premier revers pour Niederkorn qui cède son leadership.

Le choc au sommet entre le deuxième, Dudelange, et le leader, le Progrès, a tourné à l’avantage du premier cité. Auteur d’une prestation convaincante voire aboutie, il s’impose 3-2 non sans, en supériorité numérique, s’être fait peur dans le dernier quart d’heure. Plusieurs occasions vendangées pour «tuer» le match l’expliquent. Premier revers pour Niederkorn qui cède son leadership en raison d’un goal-average moindre.

Par Vincent Lommel

Le match. Cent à l’heure! Bien décidé à infliger au Progrès sa première défaite de la saison, le F91 n’avait pas envie de le laisser prendre confiance par exemple en acceptant le round d’observation. Une entame à cent à l’heure pour lui faire sentir que son samedi serait très ingrat.

Contrat rempli. Le chronomètre n’indique pas la deuxième minute lorsque Turpel, côté gauche, remise pour Stolz, désaxé. Seul à la hauteur du point de penalty, le numéro 21 cherche le geste parfait et la lucarne opposée. Hors cadre. Le même Stolz ose une reprise instantanée. Le gardien Flauss est attentif (8e). La troisième opportunité sera la bonne. Turpel, cette fois à droite, s’arrache, contourne Flauss qui manqua de fermeté sur son dégagement au pied. Le caviar à Er Rafik, seul aux six mètres, est parfait. Trop facile (1-0, 11e).

Sur la remise en jeu, Stolz s’enfonce plein axe, décide de prendre sa chance plutôt que de mettre sur orbite Sinani (12e). Le tir l’est pour la forme. La maîtrise dudelangeoise s’impose comme une évidence. La volonté d’aller de l’avant, de proposer du jeu est… mise à mal sur la première offensive visiteuse. Cent pour cent de réussite. En duel avec Karapetian, Malget tacle et touche le cuir de la main. Penalty. O. Thill le transforme  (1-1, 20e). Tout est à refaire pour les uns au détriment d’autres satisfaits du déroulement des opérations.

Les tentatives de Sinani (40e), Schnell (41e) et Mélisse (43e) sont intéressantes. Côté visité, une frappe de S. Thill et une volée de Mutsch prouvent que les débats peuvent basculer de l’autre côté.  

2-1, 3-1 et 3-2: trois buts en 15 minutes 

Dino Toppmöller a choisi de modifier ses batteries au repos. Exit le milieu de terrain Pokar au profit de Laurienté aligné sur le flanc gauche défensif - Mélisse monta d’un cran sur l’échiquier et Turpel passa en attaque avec Er Rafik.

Turpel justement sur un effort d’Er Rafik (2-1, 49e) et encore Turpel en embuscade (3-1, 57e) sur une passe en retrait mal calibrée donnaient raison à l’entraîneur. Une audace payante. 3-1 et deux buts d’avance en faveur du  F91. Un viatique rapidement réduit de moitié sur une contre-attaque limpide. Karapetian à la conclusion (3-2, 63e).

Les duels se musclent, les fautes se multiplient. Le Progrès continue à croire en sa bonne étoile, Dudelange reste calme mais n’échappe pas au stress de concéder in extremis le partage. Er Rafik (78e) et d’autres vendangent le 4-2, 5-2. Des ratés qui n’auraient pas été anecdotiques si le centre de S. Thill avait trouvé preneur (89e). Le ballon est passé devant tout le monde à trois mètres devant la ligne fatidique. Un succès logique.  

La note du match. 14/20. Cinq buts, des occasions, une exclusion, du suspense, un final haletant, le choc entre Dudelange et le Progrès a tenu en haleine les 757 spectateurs recensés au stade Jos Nosbaum.  757, c’est peu diront certains…  

Le fait du match. À un quart d'heure du terme alors que le marquoir indiquait 3-2 et que le suspense était entier, le visiteur Matias sera prié de regagner les vestiaires. De compliquée, la tâche de revenir au score devenait quasiment impossible.  

L’homme du match. Dominik Stolz. Le Dudelangeois est précieux, genre indispensable en milieu de terrain. Il a touché beaucoup de ballons. Il a tenté sa chance au but. Il a donné des ballons de but. Il n’a pas marqué mais aurait mérité d’être récompensé de ses efforts. Dave Turpel avec deux buts reste important pour le F91. Comme une évidence.  

Mutsch et Vogel s'y mettent à deux pour arrêter Er Rafik.
Mutsch et Vogel s'y mettent à deux pour arrêter Er Rafik.
Photo: Yann Hellers

F91 - Progrès 3-2

Stade Jos Nosbaum, bonne pelouse, arbitrage de M. Krueger assisté de MM. Biever et Mateus Santos, 757 spectateurs. Mi-temps: 1-1.

Evolution du score: 1-0 Er Rafik (11e), 1-1 O. Thill (20e s.p.), 2-1 Turpel (48e), 3-1 Turpel (57e), 3-2 Karapetian (63e). 

Corners: Dudelange 7 (3+4); Progrès 4 (2+2). 

Cartons jaunes: Sinani (29e, anti-jeu), Prempeh (35e, pied en avant), Stolz (66e, anti-jeu), Schnell (87e, pied en avant) pour Dudelange; Matias (75e, pied en avant) pour le Progrès.

Carton jaune-rouge: Matias (75e, contestation) pour le Progrès. 

F91: Joubert (cap.); Malget, Schnell, Prempeh, Mélisse; Garos, Pokar (46e Laurienté), Sinani (70e C. De Sousa), Turpel, Stolz; Er Rafik (79e Ibrahimovic).

Joueurs non utilisés: Frising et Dikaba.

Entraîneur:  Dino Toppmöller.

PROGRÈS: Flauss; Matias, Ferino, Karayer, Soares; Vogel (60e Borges), Mutsch (84e Ramdedovic), O. Thill (76e Watzka), S. Thill; Françoise, Karapetian. 

Joueurs non utilisés: Ferreira et Mastrangelo.

Entraîneur: Paolo Amodio. 

ILS ONT DIT

Dino Toppmöller: «J’ai vu beaucoup de bonnes choses ce soir. On a eu des occasions pour marquer plus que trois buts sans parvenir à nos fins. Notre adversaire est revenu à 3-2 et je n’ai pas douté mais on ne sait jamais en football. Bien commencer le match et bien débuter la reprise sont des consignes. Ce sont des moments importants. Je suis très content.» 

Tom Schnell: «Passer à deux attaquants à la reprise a fait du bien. On marque en premier. C’était idéal. Le Progrès égalise mais je ne sais pas s'il y avait lieu de siffler penalty. Après le repos, on inscrit rapidement deux buts mais nous concédons le 3-2 alors que tout le monde chez nous est devant. Un contre visiteur à la con.»    

Paolo Amodio: «La première défaite devait arriver, et à choisir je préfère ici que chez une autre équipe de BGL Ligue. Les garçons y ont cru jusqu’à la dernière minute, ce qui me comble d’aise. Néanmoins, je regrette le but du 1-0 et du 3-1 car il s’agit tout de même de deux petits cadeaux offerts à Dudelange qui a douté à dix contre onze. À 3-1, tu dois prendre des risques et ouvrir le jeu. Une défaite positive. Les enseignements sont nombreux.»

Mario Mutsch: «Après trois mois sans jouer, je suis de retour depuis trois matches quasiment en disputant l’intégralité des débats. Fort logiquement, je manque de rythme et la confiance n’est pas au zénith. J’ai besoin de deux, trois semaines pour être au top. Quant à notre premier revers, il faut savoir l’accepter. Encaisser le 2-1 et 3-1 très rapidement a fait mal. Nous n’avons rien lâché mais il manquait un petit truc ce soir.»  


Sur le même sujet

Septième journée en BGL Ligue : Le RM Hamm Benfica sur le podium
La septième journée a permis à certains clubs dont le début de saison laissait à désirer, de briser définitivement leur coquille. Mondorf et le Titus Pétange sont lancés alors que sans faire de bruit, le Fola retrouve une place digne de son statut. En s'imposant, ce dimanche, contre Hostert, le RM Hamm Benfica s'empare de la troisième place du classement.
Dan Santos (Trainer RM Hamm Benfica)
/ Fussball BGL Ligue Luxemburg, 6. Spieltag, Saison 2017-2018 / 15.09.2017 /
RM Hamm Benfica - Jeunesse Esch / 
Stade du Cents, Luxemburg /
Foto: Ben Majerus
BGL Ligue: Rodange récompensé en fin de match face à la Jeunesse
La Jeunesse a cru tenir sa victoire face à une formation de Rodange très malchanceuse ce vendredi soir, mais Portier a accompagné dans son but la dernière tentative de Menaï (89e). Un score de 1-1 qui reflète la physionomie de cette rencontre avancée de la septième journée de BGL Ligue.
Emmanuel Lapierre (Jeunesse l.) gegen Joao Ricardo Silva Machado (Rodange r.) / Fussball, BGL Ligue, 7. Spieltag, Jeunesse - Rodange / 29.09.2017 / Stade de la Frontiere, Esch-Alzette / Foto: Christian Kemp