Changer d'édition

Sélection A: on prend les mêmes et... on recommence?
Cette fois, Luc Holtz n'a pas eu beaucoup de difficultés pour établir sa liste de 23 joueurs

Sélection A: on prend les mêmes et... on recommence?

Photo: Ben Majerus
Cette fois, Luc Holtz n'a pas eu beaucoup de difficultés pour établir sa liste de 23 joueurs
Sport 9 min. 03.10.2018

Sélection A: on prend les mêmes et... on recommence?

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
En vue des prochains matches de la Ligue des Nations en Biélorussie (12 octobre) et contre Saint-Marin (15 octobre), le sélectionneur Luc Holtz a reconduit exactement le même cadre de 23 joueurs que celui qui avait brillamment battu la Moldavie (4-0) et Saint-Marin (3-0) en septembre.

Luc Holtz est un homme heureux. Le ciel de la sélection nationale luxembourgeoise est dégagé, et le baromètre est au beau fixe. Pas un nuage à l'horizon, pas un blessé, aucun joueur suspendu. Eminemment satisfait des prestations de ses ouailles et de la conduite générale du groupe en septembre, l'Ettelbruckois n'avait dès lors, a priori, aucune raison de changer une équipe qui gagne, comme le veut l'éculé adage anglo-saxon. En espérant, bien sûr, que ce prochain week-end n'apporte aucune mauvaise nouvelle...

«Non, il n'y a en effet aucune raison de changer quoi que ce soit. Ce serait d'abord manquer de respect envers un groupe qui vient d'aligner quatre matches sans prendre le moindre but. Surtout que la situation de ceux qui faisaient auparavant partie du groupe, je pense à Aldin Skenderovic et Jan Ostrowski, qui étaient repris au sein du cadre Espoirs le mois dernier, n'a pas évolué dans leur club respectif», argumente Holtz. «Qu'il n'y ait pas la moindre blessure relève plutôt du fait du hasard. Je me souviens que l'année dernière, pour un match à domicile contre la Biélorussie justement, je comptais... dix absents!»

«Le facteur de la fraîcheur sera essentiel pour aborder le match du vendredi 12 à Minsk», explique le coach, qui embraye: «La Biélorussie, c'est athlétiquement très costaud et on devra absolument être à 100% si on veut rivaliser avec notre adversaire là-bas.»

Seuls (petits) bémols: Chris Philipps ne jouit toujours pas de la confiance de son entraîneur portugais, Ricardo Sa Pinto, au Legia Varsovie, et ne joue toujours pas en club, tandis qu'Enes Mahmutovic n'apparaît qu'en pointillés avec Yeovil Town.

«Bon, Chris (Philipps) prend part aux entraînements  au sein d'une équipe d'un certain niveau tout de même», tempère l'Ettelbruckois. «Il est toujours un peu touché au niveau de son pied, comme en septembre, mais il est apte! Il reste un joueur-cadre, un leader chez nous. OK, il ne jouera peut-être pas deux fois les 90 minutes, mais il est en tout cas assez frais pour recevoir un certain temps de jeu. Combien? On verra...»

Luc Holtz ne comprend pas sa mise à l'écart au Legia Varsovie: «Il a payé la première mi-temps catastrophique du Legia au Josy Barthel en Europa League face à Dudelange, alors que c'est... son comparse de la défense centrale qui, à mon sens, était le plus fautif et responsable des deux buts encaissés. Que Sa Pinto le laisse à l'écart est difficilement compréhensible. Le coach portugais table davantage sur des joueurs qui vont au combat, à l'impact physique, et cela dessert Chris. Mais ce n'est pas la première fois qu'il est confronté à ce genre de situation, et il en a déjà surmonté d'autres par le passé.»

A l'inverse de Chris Philipps, en manque de temps de jeu, les Dudelangeois - Kevin Malget, Danel Sinani et Dave Turpel - sont, eux, soumis à un régime de forçats cet automne, et vont enchaîner le Betis Séville (ce jeudi), puis le Racing en BGL Ligue dimanche avant de rejoindre la sélection.

Le rassemblement des troupes à Lipperscheid est prévu pour ce dimanche à 20 heures, alors qu'au même titre que le Racingman Dan Da Mota, les trois Dudelangeois susnommés ne débarqueront qu'un peu plus tard, vu la programmation du match de la 8e journée de BGL Ligue Racing FCUL - F91 Dudelange dimanche à... 18 heures. «Je déplore que ce match ait dû être déplacé du samedi au dimanche, même si bien évidemment, je le comprends, puisque les joueurs ont besoin de 72 heures entre les deux matches à Séville et au Racing. Mais, bon, cela leur enlève un jour de préparation ou de récupération, c'est selon. Et c'est dommageable en vue du match en Biélorussie où je compte sur la fraîcheur physique de chacun», explique Holtz. «Mais je peux vous dire que si j'ai le moindre doute sur l'état physique de l'un des trois, il ne débutera pas à Minsk.»

Le problème, c'est que les Dudelangeois vont poursuivre sur leur rythme effréné de «semaines anglaises» jusqu'en décembre, et que la question se posera peut-être à nouveau, et de manière plus aiguë pour les deux derniers rendez-vous du groupe 2 de la Ligue des Nations en novembre. «C'est clair que cela ne m'arrange pas», martèle le sélectionneur. «Tout va dépendre de la gestion de son groupe par Dino Toppmöller.»

Jans ne jouera pas lundi à Sochaux avec Metz

Et lorsque l'on évoque les prestations de choix de deux autres Dudelangeois - le gardien de but Joe Frising et le défenseur Tom Schnell -, Luc Holtz, légèrement agacé, balaie d'un revers de la main l'idée de leur entrée dans le groupe.

«La question ne se pose pas! Et d'ailleurs, cette question même est un manque de respect vis-à-vis des garçons qui viennent de signer quatre sorties sans encaisser de but. Allez voir dans les livres d'histoire depuis quand cela ne s'était pas produit! J'ai déjà à ma disposition trois très bons gardiens, avec Moris, Schon et Kips, auxquels on peut ajouter Valentin Roulez, qui a sorti un grand match avec les Espoirs en France en septembre, Youn Czekanowicz, que je connais bien et qui a un gros potentiel. Il y a aussi Thomas Hym, du Fola. Si vous comptez bien cela fait déjà six gardiens... J'ai relevé les bonnes prestations de Joe Frising sur la scène de l'Europa League, mais j'ai trouvé que c'était déjà moins bon ce dimanche en championnat. Or, au niveau international, il faut de la constance, c'est le plus important.»

Concernant le cas de Tom Schnell, impérial avec le F91 en Europa League, Luc Holtz n'envisage pas davantage un retour de celui qui a déjà porté à 47 reprises le maillot frappé du Lion Rouge. «Je salue ses performances avec Dudelange. Tom a pris la décision d'arrêter avec l'équipe nationale il y a deux ans, et je la respecte. Moi, je regarde tous les joueurs individuellement, au niveau de l'esprit de groupe, de comment on fonctionne... Puis, je me répète, mais notre défense tient la route et il faut le respecter, avec des joueurs comme Chanot, Malget, Mahmutovic, Carlson, Philipps, voire Martins qui peuvent tous jouer comme défenseurs centraux. Je ne peux tout de même pas aligner une équipe avec huit défenseurs centraux!»

Lars Gerson aussi se produira dimanche (à 17h30) avec son club de l'IFK Norrköping contre Djugärdens IF en championnat de Suède, et n'arrivera donc à Lipperscheid que lundi en fin de journée, (long) voyage oblige.

Par contre, Laurent Jans ne jouera pas avec le FC Metz lors de la 10e journée de Ligue 2 lundi soir (20h45) à Sochaux, en raison du règlement de la FIFA. «J'y tiens et je suis ferme. L'horaire de ce match n'a pas été fixé par notre fédération», insiste Luc Holtz. «S'il arrive seulement mardi alors que l'on part en Biélorussie jeudi, il ne sera pas à 100% physiquement, et cela, on ne peut pas se le permettre dans un débat comme celui qui nous attend à Minsk. Je me dois de tout mettre en oeuvre pour que le groupe soit dans les meilleures dispositions pour aborder ces deux matches, et d'abord celui de vendredi en Biélorussie.» Et le sélectionneur de conclure, sourire en coin, sur un ton entendu: «D'ailleurs, vu le temps de jeu qui est le sien à Metz, je crois que ce ne sera pas trop grave s'il n'est pas là contre Sochaux...»

De même, parmi les seize expatriés du cadre, pas de souci pour le «transatlantique» Maxime Chanot, car la prochaine échéance en MLS n'est fixée qu'au... dimanche 21 octobre, avec un déplacement de New York City FC du côté de Washington DC United. «Maxime est en parfaite condition. Son entraîneur (Domenèc Torrent) l'a laissé souffler ce week-end et il n'a pas joué sur la pelouse synthétique de Minnesota. Il n'était pas le seul, David Villa aussi d'ailleurs. C'était volontaire dans le cadre de la gestion du coach de New York City», explique Luc Holtz.

Un propre cuisinier à Minsk

Et, afin d'éviter un nouveau «spaghetti-gate», lorsque pratiquement l'ensemble du groupe avait été victime d'une intoxication alimentaire due à une sauce bolognaise avariée lors de l'avant-dernier déplacement de la sélection en Biélorussie en 2015, la fédération a cette fois pris les devants, à l'instar de ce qu'avait fait le F91 Dudelange lors de son récent déplacement chez les Roumains de Cluj en Europa League.

«On prendra toutes les précautions nécessaires, et nous emmènerons un cuisinier là-bas. J'ai d'ailleurs un rendez-vous ce mercredi après-midi avec lui. On ne peut pas trop faire confiance à ce qui se passe là-bas, car même si, à l'époque, je n'avais pas voulu mettre notre défaite (2-0) sur le compte de cet incident, je peux vous affirmer que si cela venait à se reproduire, nous ne jouerions pas! Quitte à prendre une sanction et un score de forfait de la part de l'UEFA. Ce qui était arrivé à l'époque n'était pas le fruit du hasard, même s'il est malaisé d'apporter des preuves», lance le sélectionneur national en guise d'avertissement.

Le cadre des 23 sélectionnés

Gardiens de but: Anthony Moris (Excelsior Virton/BEL), Ralph Schon (UNA Strassen), Tim Kips (1.FC Magdebourg U19/ALL).

Défenseurs: Laurent Jans (FC Metz/FRA), Maxime Chanot (New York City FC/USA), Chris Philipps (Legia Varsovie/POL), Enes Mahmutovic (Yeovil Town/GBR), Kevin Malget (F91 Dudelange), Dirk Carlson (Grasshopper Zurich II/SUI), Mathias Jänisch (FC Differdange 03).

Milieux de terrain: Lars Gerson (IFK Norrköping/SUE), Christopher Martins (ESTAC Troyes/FRA), Danel Sinani (F91 Dudelange), Olivier Thill (FK Oufa/RUS), Mario Mutsch (Progrès Niederkorn), Vincent Thill (Pau FC/FRA), Daniel Da Mota (Racing FCUL), Leandro Barreiro (FSV Mayence/ALL), Florian Bohnert (FK Pirmasens).

Attaquants: Aurélien Joachim (Excelsior Virton/BEL), Dave Turpel (F91 Dudelange), Gerson Rodrigues (Sheriff Tiraspol/MDA), Maurice Deville (Waldhof Mannheim/ALL).


Sur le même sujet

La sélection nationale avec Da Mota... et peut-être Selimovic
Le coup d'envoi de la campagne qualificative pour l'Euro 2020 sera donné le vendredi 22 mars face à la Lituanie. Une première rencontre qui sera suivie de la venue de l'Ukraine trois jours plus tard. Luc Holtz a convoqué 24 joueurs dont Dan Da Mota et Vahid Selimovic qui a choisi le Luxembourg.
Absents pour le dernier match de la Ligue des Nations, en Moldavie, Vincent Thill et Christopher Martins font naturellement leur retour.
Luc Holtz: «Une défense à trois ou à cinq reste dans mes idées»
Les internationaux luxembourgeois s'apprêtent à rechausser les crampons pour deux matches amicaux qui vont servir de préparation à l'entame des éliminatoires du Championnat d'Europe au mois de mars. L'occasion était propice de faire un tour d'horizon avec le sélectionneur national.
Luc Holtz va exiger davantage d'investissement de la part de ses internationaux.
Sélection: Hall, Skenderovic et Bensi de retour
En vue du match capital pour la suite de la Ligue des Nations, contre la Biélorussie, le jeudi 15 novembre, puis en Moldavie, trois jours plus tard, Luc Holtz a convoqué 24 joueurs dont Aldin Skenderovic. Tim Hall et Stefano Bensi remplacent le blessé Malget et Gerson Rodrigues.
Stefano Bensi fait son retour en sélection pour ses qualités et son esprit collectif.
Biélorussie - Luxembourg: garder la tête... froide
Leader du Groupe 2 en Division D de la Ligue des Nations, le Luxembourg joue ce vendredi (21h45 locales; 20h45 au Luxembourg) à Minsk et y affronte son dauphin à deux points, la Biélorussie. Objectif : relever le défi physique, garder la tête froide et... la tête du son groupe.
Dirk Carlson (Luxemburg #13) jubelt, freut sich, Jubel, Freude mit Danel Sinani (Luxemburg #14), Aurelien Joachim (Luxemburg #22), Daniel da Mota (Luxemburg #9)

/ Fussball, UEFA Nations League 2018, Saison 2018-2019, 1. Spieltag / 08.09.2018 /
Luxemburg - Moldawien (Luxembourg vs Moldova - Moldau) / 
Stade Josy Barthel, Luxemburg /
Foto: Ben Majerus
Sélection: Bielefeld, ce savoureux zakouski
Quatre jours avant d'entrer de plain-pied dans la première Ligue des Nations de son histoire, la sélection luxembourgeoise s'offre une ultime revue d'effectif ce mardi (19h) au stade Josy Barthel face à l'Arminia Bielefeld d'un certain Jeff Saibene. Un zakouski plutôt savoureux, en somme.
Absent de la sélection depuis près de quinze mois, Maxime Chanot devrait signer son retour, ce mardi (19h) contre l'Arminia Bielefeld.