Changer d'édition

Segbé offre un succès logique à la Jeunesse
Hakim Menai tente de stopper Milos Todorovic. En vain. Le Progrès n'a pas été en mesure d'inquiéter la joueurs eschois. 

Segbé offre un succès logique à la Jeunesse

Photo: Nicolas Bouvy
Hakim Menai tente de stopper Milos Todorovic. En vain. Le Progrès n'a pas été en mesure d'inquiéter la joueurs eschois. 
Sport 5 min. 09.03.2014

Segbé offre un succès logique à la Jeunesse

La Jeunesse a gagné le match à ne pas perdre dans le cadre de la course à la 4e place. Les joueurs de Dan Theis, appliqués et bien organisés, ont logiquement dominé le Progrès 2-0. Un succès obligatoire pour croire encore à l'Europe.

La Jeunesse a gagné le match à ne pas perdre dans le cadre de la course à la 4e place. Les joueurs de Dan Theis, appliqués et bien organisés, ont logiquement dominé le Progrès 2-0. Un succès obligatoire pour croire encore à l'Europe.

  • Le match

Le début de rencontre est équilibré. Les deux équipes se neutralisent en milieu de terrain et personne n'arrive à se créer une occasion digne de ce nom. La partie s'anime à la demi-heure. Sanel Ibrahimovic hérite d'un ballon dans le rectangle, mais son tir est contré par le capitaine du Progrès, Thomas Gilgemann. Deux minutes plus tard, l'envoi de Désiré Segbé est contré par Fabiano Castellani. Sanel Ibrahimovic, en embuscade, ne peut, malheureusement pour la Jeunesse, reprendre le ballon.

La grosse occasion de la première période aura lieu juste avant le retour au vestiaire. Alexandre Vitali voit son tir repoussé par le gardien du Progrès. Le ballon atterrit dans les pieds d'Adrien Portier, mais la frappe de ce dernier touche la transversale. La Jeunesse mène aux points, mais ne parvient pas à convertir au marquoir sa supériorité.

Lors de la seconde période, Niederkorn tente de se montrer plus dangereux, mais ce sont les locaux qui se procurent la première occasion sur un envoi d'Albanese. Le danger se précise après l'heure de jeu, Éric Hoffmann brosse un coup franc à destination de la tête de Désiré Segbé. Ce dernier croise son envoi pour l'ouverture du score (1-0). Les joueurs de Dan Theis continuent de pousser. Sanel Ibrahimovich se présente seul face à Fabiano Castellani, mais c'est le portier du Progrès qui remporte le duel.

En toute fin de partie, Sanel Ibrahimovic hérite d'un ballon au petit rectangle. Mais il ne parvient pas à cadrer sa frappe! Heureusement l'attaquant eschois se reprend une minute plus tard en mettant au fond un centre d'Andrea Deidda. Score  final: 2-0.

  • La note du match. 13/20

Un match agréable pour le spectateur neutre. Même si on peut regretter la timidité offensive du Progrès. Les joueurs offensifs de Niederkorn ne sont jamais réellement parvenus à inquiéter Marc Oberweis.

  • Le fait du match

La première occasion d'Ibrahimovic peu avant la demi-heure. Elle a servi de déclic à la Jeunesse. A partir de ce moment-là, les joueurs de Dan Theis ont réellement pris le contrôle des débats. Ils se sont procurés les occasions les plus dangereuses.

  • L'homme du match. Désiré Segbé.

Un danger permanent pour les défenseurs du Progrès. Sa reprise de la tête offre trois points à sa formation. Mais surtout son but relance complètement la Jeunesse dans la course à la quatrième place. Il a quitté la pelouse sous les acclamations d'un public local bien conscient de l'importance de cette rencontre.

Nicolas Dekimpe

Jeunesse - Progrès 2-0

Stade de la Frontière, temps ensoleillé, pelouse en excellent état, arbitrage de M. Derycke (BEL) assisté par MM. Plumes et Ponsar, 959 spectateurs, mi-temps: 0-0.

Evolution du score: 1-0 Segbé (63e), 2-0 Ibrahimovic (89e).

Cartons jaunes: Todorovic (35e, tirage de maillot), Alexandre Vitali (68e, faute sur Valentin Poinsignon) à Jeunesse.Corners: 5 (3+2) à la Jeunesse; 3 (1+2) au Progrès.

JEUNESSE: Oberweis (cap.); Vitali, Kintziger, Portier, Martins Santos; Hoffmann, Todorovic; Segbé (86e Benichou), Ramdedovic (46e Deidda), Albanese (71e De Sousa); Ibrahimovic.

Joueurs non utilisés: Devas et Agovic.

Entraîneur: Dan Theis.

PROGRES: Castellani; Soares (76e Fataki), Gilgemann (cap.), Ferino, Rigo; De Sousa (70e Thill), Bossi (83e Catic), Nouidra, Poinsignon; Menai, Rougeaux.

Joueurs non utilisés: Schlentz, Lehnen, Martin, Lefranc.

Entraîneur: Paolo Amodio.

Gilgemann: "La Jeunesse mérite sa victoire"

Thomas Gilgemann (capitaine du Progrès): "C'était un match important pour nous. On avait l'occasion de repousser notre adversaire à 8 points en cas de succès et on pouvait profiter du match entre Differdange et le Fola pour se rapprocher du podium. Cela n'a malheureusement pas été possible. Ce n'est pas un manque de volonté. Mais on a eu du mal ce dimanche. La Jeunesse mérite sa victoire. En première mi-temps, on était timoré. On a joué contre nature. En face, ils ont joué leur jeu en se créant quelques opportunités. Finalement, c'est quand on joue un peu mieux en début de seconde période qu'on prend le premier but."

Désiré Segbé (attaquant de la Jeunesse): "C'était un match important pour nous dans la course à l'Europe. Après la victoire en Coupe contre Strassen, on devait immédiatement se reconcentrer sur le championnat. De mon côté, j'avais été maladroit en Coupe et je voulais me rattraper. Le coach m'avait d'ailleurs demandé de marquer ce dimanche. Je suis content, car j'ai réussi à le faire. Si on n'avait pas pris les trois points aujourd'hui, j’aurais toujours cru à l’Europe, mais cela aurait été plus compliqué. Ce succès fait donc du bien à tout le monde. Il est important pour aborder sereinement la dernière ligne droite du championnat."