Changer d'édition

Samuel Dog: «Rodange ne peut plus se cacher»
Sport 2 min. 21.04.2019

Samuel Dog: «Rodange ne peut plus se cacher»

Samuel Dog a inscrit un but aussi important qu'inespéré pour ses couleurs rodangeoises, vendredi à Mühlenbach

Samuel Dog: «Rodange ne peut plus se cacher»

Samuel Dog a inscrit un but aussi important qu'inespéré pour ses couleurs rodangeoises, vendredi à Mühlenbach
Photo: Christian Kemp
Sport 2 min. 21.04.2019

Samuel Dog: «Rodange ne peut plus se cacher»

«Sauveur» du FC Rodange 91 suite à son but inscrit à la... 96e minute vendredi à Mühlenbach, Samuel Dog (34 ans) entend ramener sa formation en BGL Ligue. Il reste quatre matches au FCR et trois points d’avance sur le Swift (3e) pour y parvenir.

Propos recueillis par Vincent Lommel

Samuel, Mülhenbach a laissé passer l’opportunité de faire 2-0 vendredi, puis, dans les arrêts de jeu, vous placez votre tête victorieuse, synonyme de partage inespéré. Racontez-nous cette fin de match de folie...

Notre entraîneur, Domenico Micarelli avait choisi de me mettre sur le banc de touche. Je respecte sa décision, mais il va de soi que je ne pouvais pas être content, auquel cas j’arrêterais le football. Suite au carton rouge adressé à Henid Ramdedovic à la 82e minute, j’ai été appelé pour renforcer le secteur défensif. Marco (De Sousa) a l’habitude de botter les corners au premier poteau. J’ai coupé la trajectoire, et voilà. C’était un match difficile, Mühlenbach, qui était bien en place, oppose un bloc compact, avec du répondant. Rodange aime jouer au ballon, mais on a manqué d’inspiration.

Ce résultat de un but partout permet au FCR 91 de rester seul en tête mais, surtout, d’avoir les cartes en mains dans la course à la montée. Le but de Samuel Dog pourrait valoir son pesant d’or au soir du dimanche 19 mai…

Ce but fait un bien fou! Heureusement qu’il est tombé, mais je ne me considère pas comme le «sauveur». L’équipe prime. Elle a été incapable d’amener du danger devant la cage adverse… contrairement à notre adversaire. Par maladresse, suite à des arrêts de Joao (Machado) et de bons retours défensifs de notre part, il n’a pas doublé la mise. La réussite était de notre côté. À 2-0, la messe aurait été dite. A présent, on va croiser le fer respectivement avec Canach (9e), Mertert-Wasserbillig (7e), Bissen (10e) et Wiltz (5e). Ces matches sont à aborder avec le plus grand sérieux. Rodange ne peut plus se cacher.

Passer à côté de la montée en BGL Ligue serait-il un échec?

Digérer une descente n’est pas si facile. Boulahfari, Hornuss et Menaï ont quitté le club à l'entre-saison. Autant de bons joueurs! Il fallait gérer les changements au mercato. Personne ne s’attendait à voir Rodange jouer les premiers rôles et, pourtant, c’est le cas. Le staff est identique. Quand tu possèdes deux et trois points d’avance sur le deuxième et le troisième alors qu’il en reste douze à distribuer, échouer serait un… semi-échec. Cela reste du sport.


Sur le même sujet