Changer d'édition

Samuel Allegro: «Le FC Metz va repartir de l'avant face au Havre»
Sport 3 min. 26.09.2018 Cet article est archivé

Samuel Allegro: «Le FC Metz va repartir de l'avant face au Havre»

Samuel Allegro a porté le maillot grenat durant trois saisons.

Samuel Allegro: «Le FC Metz va repartir de l'avant face au Havre»

Samuel Allegro a porté le maillot grenat durant trois saisons.
Photo: Michel Dell'Aiera
Sport 3 min. 26.09.2018 Cet article est archivé

Samuel Allegro: «Le FC Metz va repartir de l'avant face au Havre»

«Les Mosellans sont très forts au niveau de la récupération du ballon»

Trop timides face au Paris FC, les Messins accueillent Le Havre ce samedi (15h) avec certainement l’envie d’effacer le brouillon parisien. L’ex-Messin Samuel Allegro (40 ans), à la mentalité exemplaire sous les couleurs mosellanes (2003-2005), préface la confrontation qui s’annonce tendue.

Interview: Hervé Kuc

  • Samuel, que devenez-vous?

Depuis juillet, je suis embauché par l’UNFP (Union Nationale des Footballeurs professionnels) en tant que conseiller en formation sur Le Mans. Auparavant j’ai entraîné une équipe de U19 et j’ai porté les couleurs du club de la Suze FC (National 3) jusqu’à mes 40 ans.

  • Suivez-vous l’actualité du FC Metz?

Bien sûr! J’ai toujours suivi ce club qui m’a permis d’évoluer en Ligue 1. Je regarde également les résultats de mes anciennes formations, le Red Star et Châteauroux en Ligue 2. Les Messins n’arrivent pas à se maintenir en Ligue 1, sauf une année avec Hinschberger, mais je pense que cette saison ils sont partis sur de bonnes bases. Face au Paris FC, je les ai trouvés moins bien mais il est compliqué de rester durablement sur une série aussi positive. Comptabiliser 21 points après huit journées, c’est déjà exceptionnel.

  • Quels sont les points forts et les faiblesses du jeu grenat?

La vitesse d’exécution, l’efficacité et la solidité d’ensemble doivent permettre au FC Metz d’aller loin. Je dois avouer que les Mosellans sont très forts au niveau de la récupération du ballon. Ils en imposent. Les points faibles? Honnêtement, je n’en vois pas beaucoup mais peut-être ont-ils subi une petite baisse de régime face au Paris FC?

  • Vous avez joué en National 3 jusqu’à 40 ans. A 41 ans et 8 mois, Benjamin Nivet évolue encore en Ligue 2 avec Troyes. Qu’en pensez-vous?

Ce qu’il réalise est totalement exceptionnel, je dis respect. Il est animé par la passion du football, il fait preuve d’humilité et s’impose une très bonne hygiène de vie. Franchement, il faut lui tirer notre chapeau.

  • Vous avez croisé Frédéric Antonetti lors de votre carrière. A-t-il changé?

Oui, quand il entraînait Bastia ou Saint-Etienne, je trouvais qu’il était excité sur son banc de touche. Il s’est calmé, c’est un technicien qui est aimé par ses joueurs. C’est un grand connaisseur du football et effectue un travail remarquable à Metz.

  • Peut-on connaître votre pronostic pour le match de ce samedi?

Je vais opter pour un succès des Messins sur le score de 2 à 0. Le FC Metz va repartir de l’avant face au Havre et je vois bien Cohade et Diallo inscrire les deux buts de la rencontre. Je connais bien Delecroix et je garde un excellent souvenir de mon passage en Moselle au sein d’un club qui m’a permis d’évoluer au plus haut niveau.

L'enjeu de la rencontre

Le FC Metz (1er, 21 points) vient de chuter face au Paris FC (1-2) en donnant l’impression de manquer de jus et de rythme. Simple accident de parcours ou début d’une période plus délicate? La venue du Havre (6e, 13) va permettre à Frédéric Antonetti et à ses hommes de se rassurer ou de donner un premier signe de lassitude. Aligné face aux Parisiens, Emmanuel Rivière a raté son match et sa présence en tant que titulaire sera l’une des questions d’avant-match. Monteiro et Boulaya seront-ils relancés pour cette partie?

Le groupe probable

Oukidja et Delecroix; Jans, Rivière, Sunzu, Boye, Delaine; Cohade, Fofana, Angban, Monteiro, Nguette, Gakpa, Boulaya; Diallo, Niane, Traoré, Rivière.

Le «prono» de la rédaction

Poussif à Béziers le lundi malgré son succès (3-1), le FC Metz a paru émoussé et en panne d’imagination le samedi devant le Paris FC. Une semaine de récupération complète suffira-t-elle à redonner de l’allant aux partenaires de Cohade? Notre pronostic: 1-1.


Sur le même sujet

Cartier: «Mon ami Daf est à Sochaux mais Metz va l'emporter»
Le FC Metz peut réaliser une excellente affaire comptable en distançant Sochaux ce lundi (20h45). En cas de succès, le club grenat compterait alors onze points d’avance sur Lorient (3e) à dix journées de la fin du championnat. Albert Cartier préface la rencontre.
Albert Cartier connaît Sochaux comme sa poche et estime que les Doubistes n'inquiéteront pas les Messins ce lundi.
Philippe Piette: «A part le FC Metz, aucune équipe ne m’impressionne en L2»
Après avoir peiné face au Red Star (2-0), le FC Metz reprend du service en Ligue 2 en se déplaçant à Valenciennes (18e journée) ce lundi (20h45). Sans Frédéric Antonetti, mais avec un groupe désireux de bien négocier la dernière ligne droite d’un championnat jusqu’ici très bien négocié. L’ex-Messin Philippe Piette commente les débats
Alain Colombo: «Le FC Metz est un peu le PSG de la L2»
Les Messins s'en vont à Béziers (7e journée de L2) pour tenter de poursuivre leur échappée royale en tête du championnat. Frédéric Antonetti ne devrait guère modifier une formation qui donne pleinement satisfaction depuis six rencontres. Alain Colombo (57 ans), vainqueur de la Coupe de France 1984, préface la sortie mosellane.
Joueurs et supporters du FC Metz surfent sur la vague depuis le début de la saison.