Changer d'édition

Le derby dans l'escarcelle du Progrès
Sport 3 min. 16.09.2017 Cet article est archivé
Samedi en BGL Ligue

Le derby dans l'escarcelle du Progrès

Alexandre Karapetian félicité par Olivier Thill. Le Progrès a enfin remporté le derby après quatre années de disette.
Samedi en BGL Ligue

Le derby dans l'escarcelle du Progrès

Alexandre Karapetian félicité par Olivier Thill. Le Progrès a enfin remporté le derby après quatre années de disette.
Photo: Yann Hellers
Sport 3 min. 16.09.2017 Cet article est archivé
Samedi en BGL Ligue

Le derby dans l'escarcelle du Progrès

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Le Progrès a enfin renouvelé avec la victoire face à son voisin de Differdange en s'imposant 1-0. Les Jaune et Noir, qui n'avaient plus gagné depuis 2013 dans ce derby, signent une sixième victoire consécutive en championnat.

(ER) - Le Progrès a enfin renouvelé avec la victoire face à son voisin de Differdange en s'imposant 1-0. Les Jaune et Noir, qui n'avaient plus gagné depuis 2013 dans ce derby, signent une sixième victoire consécutive en championnat.

Le match

Ce derby débute sans round d'observation. On joue à peine depuis cinq minutes, Bettemer isole Perez qui tente d'éviter Flauss mais le dernier rempart des locaux accroche l'attaquant differdangeois. Mais ce dernier perd son duel face à Flauss. Ce fait de match ne ralentit pas les ardeurs des visiteurs. Les hommes de Carzaniga ont le monopole du cuir, une reprise de la tête de Perez est contrée au dernier moment par Ferino (10e).

Les locaux sont obligés d'évoluer en contre et ils vont trouver l'ouverture sur leur première opportunité. Françoise décale Karapetian dont la frappe croisée ne laisse aucune chance à Weber (1-0, 16e). Une efficacité redoutable car hormis deux tentatives de O. Thill et Françoise, le gardien differdangeois passe un début de soirée relativement calme.

Differdange contrôle les débats mais le manque de précision dans l'avant-dernier geste est criant. Yéyé, à deux reprises (19e et 36e), et Almeida (45+1), très actif sur son flanc gauche, sont proches de l'égalisation.

La seconde période débute par une frappe vicieuse de S. Thill qui oblige Weber à dégager le cuir. Les Niederkornois misent sur le contre et ils sont tout près de doubler la mise, Françoise perfore le flanc droit et la reprise de la tête de Karapetian manque de peu le cadre (56e). Dans la foulée, une frappe de Bettmer frôle les montants de Flauss (58e).

Au cours du dernier quart d'heure, Differdange prend de plus en plus de risque. Flauss détourne un coup franc de Amri (81e) et une reprise de la tête de Jänisch survole le cadre (83e). Les visiteurs font le siège du but des Jaune et Noir mais Flauss se montre intraitable et rassure les siens dans les airs. Et quand le dernier rempart des locaux est battu, c'est Matias qui sauve à même la ligne (85e). Après plus de sept minutes d'arrêt de jeu, le Progrès peu souffler. Il met fin à quatre ans de disette dans ce derby. 

La note

14/20: une rencontre disputée dans un excellent état d'esprit. Du public, de l'ambiance, de l'engagement, des duels, du suspense mais très peu d'occasions de but, on a tout de même assisté à une rencontre intéressante. 


Emmanuel Francoise au pressing sur Dwayn Holter. Le Progrès a fait preuve de réalisme pour venir à bout de Differdingen.
Emmanuel Francoise au pressing sur Dwayn Holter. Le Progrès a fait preuve de réalisme pour venir à bout de Differdingen.
Photo: Yann Hellers

Le fait du match

Le penalty manqué de Perez ou l'arrêt de Flauss en fonction du camp dans lequel on se trouve. Les Differdangeois sont mieux rentrés dans la partie que leurs hôtes. En trouvant la faille dès la 5e minute, le derby differdangeois aurait donné lieu à un autre scénario.

L'homme du match

Fautif sur Perez, Flauss a détourné le penalty du Differdangeois avant de signer quelques interventions de qualité dans le dernier quart d'heure au moment ou la pression visiteuse était la plus forte. Un match cinq étoiles pour l'homme de Forbach.

Sebastien Flauss a stoppé toutes les tentatives diffetrdangeoises et rassuré ses équipiers en fin de match.
Sebastien Flauss a stoppé toutes les tentatives diffetrdangeoises et rassuré ses équipiers en fin de match.
Photo: Yann Hellers

Progrès - Differdange 1-0

Stade Jos Haupert, pelouse en excellent état, 2.125 spectateurs, arbitrage de M. Bourgnon assisté par MM. Dos Santos et Da Silva. Mi-temps: 1-0.

Le but: 1-0 Karapetian (16e)

Cartons jaunes: Flauss (5e, accroche Almeida dans la surface), Soares (48e, tacle sur Perez), Karapetian (69e, discussion avec Fleurival et Franzoni), Mutsch (75e discussion avec le juge de touche), Karayer (80e accroche Yéyé plein axe), Ferino (85e pied en avant sur Amri) au Progrès; Franzoni et Fleurival (69e, discussion avec Karapetian) à Differdange.

Corners:  2 (0+2)  pour le Progrès; 8 (3+5) pour Differdange.

PROGRES: Flauss; Matias, Ferino, Karayer, Vogel;  O. Thill (75e Ramdedovic), S. Thill (cap) (63e Watzka), Mutsch, Soares, Françoise, Karapetian (90+6 Sully).

Joueurs non utilisés: Da Costa, Mastrangelo.

Entraîneur: Paulo Amodio.

DIFFERDANGE: Weber, Franzoni, Vandebroeck, Siebenaler, Jänisch (cap), Holter, Bettmer (80e Hamzaoui), Fleurival (73e Amri), Almeida, Yéyé, Perez (54e Caron).

Joueurs non utilisés: Worré, Jackson.

Entraîneur: Pascal Carzaniga.



Sur le même sujet

Dos au mur après un décevant début de saison, le Progrès devait ravir la totalité de l’enjeu à l’occasion du derby face à Differdange 03. Il a rempli son contrat. Martins (11e) et un bijou de De Almeida (74e) ont mis à terre un adversaire guère fringuant.
Les joueurs du Progrès savourent leur victoire. Niederkorn a logiquement dominé Differdange 2-0.