Changer d'édition

«Roxana Maracineanu n'a jamais dû mettre les pieds dans un stade»
Sport 4 min. 29.03.2019

«Roxana Maracineanu n'a jamais dû mettre les pieds dans un stade»

Bernard Zénier (à droite) est conscient de l'importance du match de ce dimanche, mais ne le considère pas comme décisif pour la montée.

«Roxana Maracineanu n'a jamais dû mettre les pieds dans un stade»

Bernard Zénier (à droite) est conscient de l'importance du match de ce dimanche, mais ne le considère pas comme décisif pour la montée.
Photo: Hervé Kuc
Sport 4 min. 29.03.2019

«Roxana Maracineanu n'a jamais dû mettre les pieds dans un stade»

Le FC Metz reçoit Lorient, ce dimanche (13h), à l'heure du dessert. En s'imposant, les protégés de Vincent Hognon renforceraient leurs chances d'accéder à la Ligue 1. Boye et Maïga sont suspendus et Bernard Zénier présente cette rencontre phare.

Propos recueillis par Hervé Kuc

  • Bernard, êtes-vous prêt à vous rendre au stade Saint-Symphorien à l'heure du déjeuner ce dimanche?

C'est un horaire particulier. Je suis un peu sceptique car les joueurs ne sont pas habitués à jouer aussi tôt mais on doit s'incliner devant les désirs des diffuseurs. A mon époque, on évoluait quelquefois à 14h30 mais c'était lors des premiers tours de la Coupe de France. Là, il va falloir manger en pleine matinée pour espérer bien digérer ensuite. Pour peu qu'il y ait un petit peu de soleil, l'effet pourrait être alors anesthésiant.

  • Vous souvenez-vous du Metz-Lorient (1-1) de mai 2002 (38e journée)?

Un cataclysme pour le club grenat. Ce soir-là, on prend les devants par Jonathan Jager mais Darcheville égalise dans la foulée. Finalement les deux équipes ont rejoint la Ligue 2 et pour le FC Metz cette soirée a ressemblé à des funérailles. Le club n'avait évolué qu'au plus haut niveau national depuis 1967. Ne parlons plus de ça!

  • Dix-sept ans plus tard, l'enjeu n'est plus le même…

Mais il est d'importance une nouvelle fois. En cas de succès, le FC Metz relèguerait Lorient très loin derrière lui. Les Messins avancent bien mais attention, quel que soit le résultat de ce dimanche, rien ne sera encore fait. Il y a quinze jours, à Niort (3-0), les gars ont bien fait le travail face à un faible adversaire. Je mise sur un succès messin face aux Merlus (2-0) mais je sais que rien n'est facile dans ce championnat.

  • Renaud Cohade a fourni une bonne prestation face aux Niortais. Cela vous rassure-t-il pour la suite?

Si j'étais entraîneur du FC Metz, je coucherais son nom sur la feuille de match et ensuite je bâtirais mon équipe autour de lui. Il est indispensable. Il lui arrive, de temps en temps, de connaître des petits coups de moins bien, mais ils sont rares et il est tellement précieux dans le jeu. C'est un élément très régulier qui apporte son inestimable expérience au groupe. Je l'apprécie beaucoup.

  • La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, s'est offusquée des chants insultants proférés dans les stades de football et particulièrement lors du dernier PSG-OM. Qu'en pensez-vous?

Je ne cautionne absolument pas les insultes ni les incivilités car le football doit avant tout être un rendez-vous festif. J'aimerais qu'à Metz, comme ailleurs, les gens puissent venir au stade avec leurs enfants et qu'ils encouragent leur équipe préférée. Madame la Ministre n'a jamais dû mettre les pieds dans un stade de football auparavant. Vous faites comment pour contrôler des enceintes avec 20.000 ou 50.000 personnes à l'intérieur? Vous pénalisez les clubs sur quelle base et règlement? Si elle veut sanctionner les clubs, je pense qu'elle peut déjà prévoir une amende sur chaque match et journée de Ligue 1 et Ligue 2. Cela va faire beaucoup d'argent mais je doute du résultat espéré.

  • L'assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) n'est pas présente sur les matchs de L2. Pourquoi?

Effectivement, il faudrait que cela soit le cas. On va dire que je suis pour la vidéo. Et la Ligue 2, c'est du haut niveau donc sa présence serait souhaitable.

L'enjeu de la rencontre

Le FC Metz (1er, 61 points) reste sur une sortie prometteuse à Niort (3-0) et la venue de Lorient (4e, 50) constitue un vrai choc du haut de tableau. Vincent Hognon doit se passer des services de John Boye et Habib Maïga, tous deux suspendus, tandis que les Lorientais seront privés de leur meilleure gâchette Pierre-Yves Hamel (15 buts, 40 % des réalisations de sa formation). A l'aller (0-0, 12e journée), les Messins avaient sacrément bien tenu le coup malgré l'expulsion de Rivierez (32e). Ce dimanche, à un horaire farfelu, les partenaires de Renaud Cohade vont devoir se montrer intraitables en défense avant de s'attaquer au but des Merlus: Mickaël Landreau et son groupe voyagent généralement très bien même s'ils n'ont récolté qu'une seule unité au cours de leurs trois dernières partitions.

Le «prono» de la rédaction

Il reste neuf journées et le FC Metz touche au but. Néanmoins, il lui faut encore quelques succès (2 ou 3) avant de faire la fête avec ses supporters. La partie face à Lorient est à ranger dans la catégorie des rencontres «à ne surtout pas perdre». Notre pronostic: 2 à 1 en faveur du FC Metz.



Sur le même sujet

Cartier: «Mon ami Daf est à Sochaux mais Metz va l'emporter»
Le FC Metz peut réaliser une excellente affaire comptable en distançant Sochaux ce lundi (20h45). En cas de succès, le club grenat compterait alors onze points d’avance sur Lorient (3e) à dix journées de la fin du championnat. Albert Cartier préface la rencontre.
Albert Cartier connaît Sochaux comme sa poche et estime que les Doubistes n'inquiéteront pas les Messins ce lundi.
Le FC Metz retrouvera Orléans en Coupe de France
C'est un débat estampillé 100% Ligue 2 qui attend le FC Metz, tombeur de l'AS Monaco au tour précédent, en huitièmes de finale de la Coupe de France. Les Grenats recevront l'US Orléans à Saint-Symphorien le 5 ou le 6 février.
Philippe Piette: «A part le FC Metz, aucune équipe ne m’impressionne en L2»
Après avoir peiné face au Red Star (2-0), le FC Metz reprend du service en Ligue 2 en se déplaçant à Valenciennes (18e journée) ce lundi (20h45). Sans Frédéric Antonetti, mais avec un groupe désireux de bien négocier la dernière ligne droite d’un championnat jusqu’ici très bien négocié. L’ex-Messin Philippe Piette commente les débats
Football: David Régis: «La mayonnaise n'a pas pris au FC Metz»
David Régis (48 ans) a porté la tunique grenat de 1998 à 2002 en tant que défenseur. Il préface le déplacement du FC Metz à Toulouse ce samedi (20h). Les hommes de Frédéric Hantz sont privés de Balliu, Philipps et Rivière mais pourraient espérer revoir Jouffre.