Changer d'édition

Rosport réalise le hold-up et sauve sa place en BGL Ligue
Sport 11 3 min. 25.05.2018 Cet article est archivé

Rosport réalise le hold-up et sauve sa place en BGL Ligue

La joie des Rosportois qui conservent leur place parmi l'élite.

Rosport réalise le hold-up et sauve sa place en BGL Ligue

La joie des Rosportois qui conservent leur place parmi l'élite.
Photo: Ben Majerus
Sport 11 3 min. 25.05.2018 Cet article est archivé

Rosport réalise le hold-up et sauve sa place en BGL Ligue

Dans un match où les occasions les plus franches auront été à l’actif de Käerjéng, le Victoria Rosport s’en est sorti à l’expérience et grâce au sang-froid de Lascak et Heinz sur penalty (2-0). Mais aussi avec le match parfait de Bürger dans les buts.

Dans un match où les occasions les plus franches auront été à l’actif de Käerjéng, le Victoria Rosport s’en est sorti à l’expérience et grâce au sang-froid de Lascak et Heinz sur penalty (2-0). Mais aussi avec le match parfait de Bürger dans les buts.

Par Thibaut Goetz

Le match. Käerjéng entre mieux dans ce barrage et se crée une première occasion avec Baier, qui percute le gardien du Victoria en voulant placer sa tête (6e). Peu après le quart d’heure de jeu, c’est Skrijelj qui vient solliciter le portier adverse, ce dernier sort un premier arrêt décisif (16e).

Du côté de Rosport, on peine à construire le jeu et beaucoup de ballons sont perdus à l’approche de la zone de vérité. Témoignage du manque de solution offensive du Victoria, la frappe de Weirich passe largement à côté du cadre (19e). A la demi-heure de jeu, Alunni élimine un défenseur rosportois côté gauche avant de tenter une frappe, repoussée encore par Bürger (30e). Juste avant la pause les pensionnaires de PH sont à deux doigts de prendre l’avantage, le coup franc, côté gauche, de Cassan est légèrement détourné par Bourgeois, mais Bürger sauve encore le Victoria (39e).

Lascak chirurgical

On assiste au même schéma en deuxième mi-temps, avec une équipe de Käerjéng évoluant un léger ton au-dessus mais on sent aussi un peu plus de tension chez les 22 acteurs. Weirich tente bien de secouer la défense de l’UNK mais perd le ballon et se plaint du manque de mouvement de ses partenaires d’attaque...

Après l’heure de jeu Baier place une tête pratiquement imparable, mais Bürger se détend une nouvelle fois magnifiquement (62e). Il faut tout de même toute la vigilance d’Ottelé pour sortir dans les pieds de Hartmann après une situation intéressante pour Rosport en contre (67e). Le jeu se hache considérablement à mesure que l’on approche du terme, il y a du KO dans l’air et on évite de se découvrir d’un côté comme de l’autre. A six minutes du terme, l’UNK va être victime d’un contre à 100 à l’heure menée par Rosport, Weirich envoie Lascak sur orbite, qui ne se fait pas prier pour tromper Ottelé (1-0, 84e).

La fin de match tourne au vinaigre pour l’UNK, qui concède un penalty transformé par Heinz (2-0, 88e). Le Victoria Rosport sauve donc sa tête dans ce barrage et restera parmi l'élite la saison prochaine, du côté de Käerjéng il faudra patienter une année de plus en PH...

La note. 11/20. Un premier acte à l’avantage de l’UNK, avec trois grosses occasions à la clé, et un Victoria qui peut remercier Bürger de rentrer aux vestiaires à 0-0. Même scénario en deuxième période, et un Victoria qui émerge au moment idéal.

Le fait du match. Le manque d’efficacité de Käerjéng. Ils vont sans doute les ruminer ces occasions manquées du côté de Käerjéng, il y avait la place.

L’homme du match. Niklas Bürger. Un match XXL du portier de Rosport qui aura écœuré les attaquants de l’UNK, le Victoria doit une fière chandelle à son gardien.

Victoria Rosport - UN Käerjéng 2-0

Stade Achille Hammerel, pelouse en bon état, arbitrage de M. Kopriwa assisté de MM. Ries et Da Silva, 1723 spectateurs payants. Mi-temps: 0-0.

Evolution du score: 1-0 Lascak (84e), 2-0 Heinz (88e, s.p.).

Corners: 1 (1+0) pour Rosport; 6 (2+4) pour Käerjéng.

Carton jaune: Gaspar (37e) pour Rosport.

ROSPORT (4-4-2): Bürger; Brandenburger, Heinz, Feltes, Dücker; Gaspar (cap.), Bartsch, Marques (72e, Kurz), Hartmann; Weirich (90+3, Malheilro), Lascak (90+1, Soares).

Joueurs non utilisés: Malheilro, Becker et Vogel.

Entraîneur: René Roller.

KÄERJÉNG (4-2-3-1): Ottelé; N. Ewert, Dutot, Fernandes, Hess (cap.); T.Ewert (73e, Dublin), Skrijelj; Alunni, Cassan, Bourgeois; Baier.

Joueurs non utilisés: Weiland, Fortes, Jesus, Oliveira.

Entraîneur: David Zenner.


Sur le même sujet

Noé et Tim Ewert: «Kaërjéng n’est pas favori»
Formés à Kaërjéng, les frères Ewert, Tim (22 ans) et Noé (21 ans), sont attristés par la saison de leur club de coeur. Il reste à sauver la mise en prenant la mesure du Victoria Rosport lors du match de barrage, ce vendredi (19h30) sur le terrain du Racing. «Le groupe est conscient de ses qualités mais, clairement, Käerjéng n’est pas favori», avouent-ils.
Noe Ewert (UN Kaerjeng #23) im Zweikampf mit Patrick Teixeira (RM Hamm Benfica #71)
/ Fussball BGL Ligue Luxemburg, 22. Spieltag, Saison 2016-2017 / 23.04.2017 /
RM Hamm Benfica - UN Kaerjeng 97 / 
Stade du Cents, Luxemburg-Cents /
Foto: Ben Majerus
Barbosa libère Mamer dans les arrêts de jeu
Mamer a renouvelé son bail en Promotion d'Honneur pour une quatrième saison de rang au terme d'un match à suspense mais de faible qualité ce jeudi soir à Kehlen. Servi par Teixeira, Barbosa a sauvé les siens en toute fin de match.
Soulagement pour les joueurs de Mamer après une saison stressante et 90 minutes aussi indécises.
Wormeldange assure sa place en Promotion d'Honneur
Le match de barrage entre Norden 02 et Wormeldange a tourné court. Neves Correia (38e) avant le repos, Polidori (57e) et Mroch (65e) en début de deuxième mi-temps ont fait tourner la tête au pensionnaire de PH mené 0-3 après 65 minutes. 4-1 à l’arrivée. Norden descend sans gloire en Division 1.
Wormeldingen / Fussball, Relegationsspiel, Norden 02 - Wormeldingen / 23.05.2018 / Lintgen / Foto: Christian Kemp
Football / Ce dimanche à Mondercange: Mondercange s'est fait peur
Auteur d'une prestation solide, le FC Mondercange a multiplié les occasions. En louper une kyrielle n'est pas grave lorsque Bei, avant le repos, et Ribeiro, avant l'heure, se montrent adroits dans le dernier geste. Une victoire indiscutable remise en question suite à la réduction du score de Neves. Nguyen rassura ses couleurs.
Le FC Mondercange de Gianluca Bei (à gauche) a pris la mesure de Claudio Delgado et Sandweiler