Changer d'édition

Roman Pierrard: «Le Fola est capable de faire face à pas mal de situations»
Sport 4 min. 30.11.2018 Cet article est archivé

Roman Pierrard: «Le Fola est capable de faire face à pas mal de situations»

Roman Pierrard s'attend à un duel serré dimanche entre le Fola et Differdange 03.

Roman Pierrard: «Le Fola est capable de faire face à pas mal de situations»

Roman Pierrard s'attend à un duel serré dimanche entre le Fola et Differdange 03.
Photo: Michel Dell'Aiera
Sport 4 min. 30.11.2018 Cet article est archivé

Roman Pierrard: «Le Fola est capable de faire face à pas mal de situations»

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
La dernière défaite du Fola remontre au 26 septembre contre Dudelange (1-2)

A l'image de son club, le défenseur français (21 ans) a connu une entame de saison délicate mais depuis quelques semaines, il carbure au super. Le Fola est bien décidé à finir l'année dans le sillage de la Jeunesse, à condition de battre Differdange.

  • Roman, six victoires de rang pour le Fola, c'est plus qu'une moyenne de champion?

On a connu une entame de championnat difficile mais maintenant on est lancé. C'est bien mais il faut continuer, il nous reste encore un match très important en championnat (dimanche contre Differdange) et ensuite on affronte Dudelange en Coupe de Luxembourg. On fera le point à la trêve.

  • Vu de l'extérieur, l'équipe est transcendée depuis l'intronisation de Jeff Strasser.

Le retour de Jeff Strasser nous a fait le plus grand bien, on est bien remonté au classement. Il a redonné confiance au groupe après un début de saison difficile. Dès son arrivée, il a imposé son approche et son plan. Le groupe a de suite mis en pratique ce qu'il souhaitait et cela nous a permis de retrouver notre jeu et depuis, le Fola progresse de match en match.

  • Jeff Strasser a-t-il changé depuis son retour d'Allemagne?

Globalement, c'est toujours le même homme. Il a gardé sa vision des choses. Je n'avais pas trop travaillé avec lui avant qu'il ne parte à Kaiserslautern mais depuis qu'il est de retour, je le trouve toujours aussi rigoureux, son approche est toujours basée sur le travail. Ses entraînements sont plus ou moins les mêmes qu'avant, tout dépend aussi des matches à préparer et de ce qu'on veut mettre en place. J'ai quand même le sentiment que Kaiserslautern a été une très belle expérience pour lui. Il est revenu avec une autre vision.

  • Résultat, le Fola se retrouve deuxième avant la réception de Differdange.

On est bien décidé à conserver notre deuxième place durant la trêve. On va évoluer à domicile et on a à coeur de bien finir l'année sur une victoire. On éprouve réellement du plaisir à nous retrouver sur le terrain. J'ai la chance d'évoluer au côté de joueurs de qualité, on progresse plus rapidement que ce soit à l'entraînement ou en match. Le Fola sait où il doit aller, on connaît nos qualités, le groupe vit bien, la concurrence est saine. On est bien décidé à poursuivre sur cette lancée.  

  • Vous évoquez le groupe, le retour au premier plan d'un garçon comme Stefano Bensi a aussi apporté un plus.

Stefano est un joueur important avec de belles qualités. Il a été appelé en sélection et il a pu marquer, je suis content pour lui, cela lui donne encore plus de confiance. Quand un joueur a été victime d'une blessure, ce n'est pas toujours facile de revenir, cela fait d'autant plus plaisir de le voir à ce niveau. 

  • Sur un plan personnel, les feux sont au vert. Vous n'avez plus quitté l'équipe depuis la large victoire contre Etzella (6-0, le 21 octobre) pourtant cela n'a pas toujours été facile depuis votre arrivée au stade Emile Mayrish?

  J'ai eu besoin d'un temps d'adaptation. La transition entre le FC Metz et le Fola n'était pas facile, je n'ai pratiquement connu qu'un seul club dans ma carrière (12 ans à St-Symphorien), il y a eu aussi un changement de pays et aussi la découverte d'un nouveau championnat. La règle des premières licences n'a pas aussi joué en ma faveur et puis j'ai souffert d'une pubalgie en fin de saison dernière. Cette année, tout se passe mieux pour moi. Je joue. C'est plutôt positif. Evoluer dans un rôle d'arrière droit reste mon poste de prédilection mais je peux aussi jouer à gauche, je l'ai fait durant toute une saison avec les U19 de Metz pour dépanner.

  • Revenons au match de dimanche, Differdange a la réputation d'être une équipe disciplinée, rigoureuse. Cela risque d'être un match tactique?

C'est possible. Si on doit proposer du jeu, on sait le faire, si on doit évoluer tactiquement on peut aussi jouer dans ce registre. On devra se montrer patient, je sais que le Fola est capable de faire face à pas mal de situations. Lors des matches au sommet de BGL, cela se joue sur des détails, cela devrait être encore le cas ce dimanche. A nous d'être le plus concentré possible et surtout éviter les moments d'inattention en misant sur nos qualités.  

  • D'une manière générale, quel regard portez-vous sur le niveau de la BGL Ligue depuis votre arrivée lors de l'été 2017?

J'ai vraiment le sentiment que le niveau progresse d'année en année. Ce n'est que ma deuxième saison à Esch mais je constate que cette année les clubs se sont  renforcés et les postulants aux premières places sont de plus en plus nombreux. La preuve en Europa League, les clubs luxembourgeois vont de plus en plus loin. C'est un championnat qui grandit et qui se fait connaître de plus en plus.

13e journée: les  pronostics de Roman Pierrard

Dimanche

15h Fola - Differdange, une victoire du Fola et un clean sheet à la clé me conviendraient parfaitement

15h30: Strassen - Rosport 2-1

16h: Dudelange - Hostert 3-0

16h: Progrès - Jeunesse 1-1

16h: Union Titus Pétange - Etzella 2-1

16h: Mondorf - RM Hamm Benfica 2-0

16h: Racing - Rumelange (au stade Camille Polfer) 3-0



Sur le même sujet

Chris Stumpf: «Je pourrais vivre avec un nul contre Rosport»
Privé de ses deux repères les plus proches Drif et Mura, Chris Stumpf a mis du temps, à l'instar de son équipe, à trouver le rythme de la compétition. Le latéral gauche de l'US Hostert espère battre Rosport à la maison dimanche, mais pourrait aussi vivre avec un nul.
Chris Stumpf a pris ses quartiers sur le flanc gauche de l'US Hostert. Pas facile de l'en déloger.
Mayron De Almeida (Progrès): «On ne peut plus gaspiller»
L'ancien joueur de Virton et Tours (22 ans) fait partie des bonnes surprises de ce début de saison. Brillant sur la scène européenne, le Progrès a connu une mise en route laborieuse en championnat. La venue de Differdange dans un derby qui s'annonce chaud, samedi 17h30, doit permettre aux Jaune et Noir de redresser la barre.
Mayron de Almeida (Niederkorn #7)
/ 02.08.2018 Fussball Europa League Qualifikation, 2. Runde, Rückspiel, Saison 2018-2019 / 02.08.2018 /
LUX, ELQ, FC Progres Niederkorn (BEL) - Honved Budapest (HUN) / 
Stade Municipal de la Ville de Differdange, Oberkorn /
Foto: Ben Majerus
Football / Après le 7e titre du Fola: Jeff Strasser: «L'équipe a grandi mentalement»
L'entraîneur du Fola suivra des cours pendant dix mois en Allemagne Le Fola a dignement fêté le septième titre de son histoire dimanche soir. Retour avec Jeff Strasser sur une saison qui n'a pas été de tout repos. «Mais je veux bien connaître ce genre de saison difficile tous les ans», indique celui qui se prépare à des vacances studieuses pour préparer sa licence UEFA Pro.
Jeff Strasser passera sa licence UEFA Pro au cours des dix prochains mois et, à la reprise, passera le relais à Cyril Serredszum en début de semaine