Changer d'édition

Romain Métanire: «Le derby face à Nancy est un combat»
Sport 3 min. 17.09.2015 Cet article est archivé
Football / FC Metz

Romain Métanire: «Le derby face à Nancy est un combat»

 C'est Romain Métanire qui le dit: «Il faut prévenir Nancy que le derby est un combat et non un match»
Football / FC Metz

Romain Métanire: «Le derby face à Nancy est un combat»

C'est Romain Métanire qui le dit: «Il faut prévenir Nancy que le derby est un combat et non un match»
Photo: Michel Dell'Aiera
Sport 3 min. 17.09.2015 Cet article est archivé
Football / FC Metz

Romain Métanire: «Le derby face à Nancy est un combat»

Romain Métanire est des trois rescapés messins ayant disputé, à Saint-Symphorien, le derby lorrain face à Nancy le 24 septembre 2013 (3-0). Volontaire, discipliné et motivé, le latéral grenat n’est pas très satisfait de ses productions actuelles et annonce «aimer quand ça chauffe!». Le FC Metz accueille son voisin nancéen ce vendredi (20h) pour le choc au sommet de la Ligue 2.

Romain Métanire est des trois rescapés messins ayant disputé, à Saint-Symphorien, le derby lorrain face à Nancy le 24 septembre 2013 (3-0). Volontaire, discipliné et motivé, le latéral grenat n’est pas très satisfait de ses productions actuelles et annonce «aimer quand ça chauffe!». Le FC Metz accueille son voisin nancéen ce vendredi (20h) pour le choc au sommet de la Ligue 2.

Propos recueillis à Metz par Hervé Kuc

  • Romain, le FC Metz ne domine pas son sujet mais s’impose depuis cinq rencontres. Qu’en pensez-vous?

On a une volonté de gagner, le plus important c’est la victoire. On sait très bien que nous n’allons pas maitriser tous les matchs. Surtout, quand tu es leader, les autres équipes veulent te bousculer. Il y aura des parties où la maitrise sera meilleure.

  • Vous possédez la meilleure défense du championnat (2 buts). Quelle est votre recette?

Toute l’équipe défend. C’est un état d’esprit et tout le monde accepte ses missions défensives. C’est en partie grâce à cela que nous avons la meilleure défense et que nous sommes en tête de la Ligue 2.

  • Vous souvenez-vous de la dernière confrontation face à l’ASNL?

C’était mon premier derby en tant que professionnel, et cela avait été un match plus particulier que les derbies disputés avec la catégorie des jeunes. Nous avions eu un bon début de match, on a mené (1-0), puis la délivrance est survenue (2-0), et à ce moment du match, je me suis senti sur un petit nuage. C’est le match que nous voulons à chaque fois gagner.

  • Deux ans plus tard, le contexte a-t-il changé?

Oui, les Nancéiens vont venir avec d’autres arguments: ils sont bien placés au classement et nous avions réussi à les dominer deux fois lors de la saison 2013-2014. Il y aura un sentiment de revanche de leur part. On reste méfiants, mais on va tout faire pour le remporter et il faudra avoir un état d’esprit irréprochable.

  • Que faut-il redouter de Nancy?

Je n’ai pas vu notre adversaire beaucoup évoluer cette saison. Nancy va vouloir nous «rentrer dedans». Il faut prévenir Nancy que le derby est un combat et non un match. J’aurais préféré que les supporters de Nancy soient là: ça chauffe le stade et j’aime bien quand ça chauffe, car cela te met directement dans la partie.

  • Certains supporters messins sont venus vous saluer cette semaine à l’entraînement. Cela fait-il monter la pression d’un cran?

Non. On sait qu’ils sont là derrière nous et nous sommes contents de les avoir vus à l’entrainement. Nous aurons besoin d’eux. Je n’ai pas perdu beaucoup de confrontations face à Nancy.

  • Vous êtes trois rescapés du dernier derby: N’Gbakoto, Lejeune et vous. C’est à vous trois que revient la mission de galvaniser vos partenaires?

On essaye de leur transmettre l’état d’esprit qu’il faut avoir dans un derby. On leur raconte les anciennes confrontations et notre joie après chaque match disputé face aux Nancéens. On leur a un peu montré la vidéo de notre retour de Nancy lors de la saison 2013-2014 et l’accueil que nos supporters nous avait fait après notre succès là-bas (1-0).

  • Comment analysez-vous vos prestations personnelles?

Je trouve que je peux faire beaucoup plus. Je suis un peu mécontent de ce que je produis en ce moment. Je sais qu’avec le travail et l’acharnement je vais revenir à mon meilleur niveau.


Sur le même sujet

Le gardien international japonais du FC Metz, Eiji Kawashima (34 ans) a connu un derby heureux (succès 2-1 contre Nancy), mais s’attend à souffrir beaucoup plus à Lille ce samedi (20h). En cas d’issue favorable, conjuguée à de mauvais résultats de ses concurrents directs, le FC Metz pourrait valider son maintien en Ligue 1 dans le Nord.
Football / 25e journée de Ligue 2
Le FC Metz s’en va défier Nancy, ce vendredi (20h), au cours d’une partie qui promet de beaux duels et des joutes musclées. Philippe Hinschberger doit se passer de son gardien Didillon blessé, remplacé par David Oberhauser. Les Messins sont en forme mais Nancy entend rester maître chez lui. Marco Morgante, ex-Messin (1979-1985) et Nancéien (1989-1993) préface le derby lorrain. Chaud devant!
18/09/2015
Stade Saint Symphorien
Ligue 2 France
FC Metz vs AS Nancy
Performant depuis le début de saison (8 buts), le capitaine messin Yeni Ngbakoto (24 ans) sera aux commandes de la formation mosellane lors du court déplacement à Nancy ce vendredi (20h). Très certainement le dernier derby lorrain pour le joueur formé au sein du club grenat, qui quittera la Moselle en juin prochain. Marseille et Saint-Etienne le surveillent de près. L’Angleterre lui plaît.
Yeni N'Gbakoto: «Je ne signerai jamais à Nancy!»
Football - Ligue 2 / Avant FC Metz - AS Nancy
C’est le grand jour. L’heure du derby, des émotions et des palpitations. Le FC Metz accueille l’AS Nancy-Lorraine ce vendredi (20h) et pour l’occasion le stade Saint-Symphorien sera copieusement garni (23 à 24.000 spectateurs). José Riga a choisi de se passer de Baldé et Falcon en attaque, mais appelle Sassi, Mandjeck et Ikaunieks au milieu de terrain. L’ex-Grenat Stéphane Borbiconi préface l’événement.