Changer d'édition

Rodange en patron, l'US Esch seule en tête
Sport 12 5 min. 23.11.2016 Cet article est archivé
Promotion d'Honneur

Rodange en patron, l'US Esch seule en tête

Sport 12 5 min. 23.11.2016 Cet article est archivé
Promotion d'Honneur

Rodange en patron, l'US Esch seule en tête

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Sixième du classement à quatre longueurs d’Etzella, troisième, Rodange n’avait pas le droit à l’erreur. Ce mercredi soir, le FCR91 s'est imposé et l'US Esch a pris seule les commandes du classement.

Sixième du classement à quatre longueurs d’Etzella, troisième, Rodange n’avait pas le droit à l’erreur. Vaincre sinon rien était la consigne de la soirée. Une nocturne remportée de manière méritoire par de séduisants Rodangeois. Boulahfari a débloqué la situation à la reprise (47e) et Bishevac a doublé la mise (90e).

Par Vincent Lommel

Le match: trois matches et puis les vacances. Lorgnant la montée en BGL Ligue au même titre que bon nombre de clubs actifs en Promotion d’Honneur, Rodange et Etzella ambitionnaient faire le plein à l’occasion de cette onzième journée. L’objectif sera identique dimanche prochain et dimanche en huit.

A domicile devant une poignée de supporters, le FCR aurait apprécié débloquer la situation à la cinquième minute. En vain. Le corner botté par Hornuss, déposé sur le front d'El Guerrab était parfait. La puissante reprise de la tête file quelques centimètres à côté.  Probablement jaloux du raté d’El Guerrab, le visiteur Bidon vendangeait à son tour une offrande de Holtz (35e).  Il était plus compliqué de placer le ballon au-dessus de la cage vide de Kolp que le contraire. La réaction sera double mais inefficace. Primo: El Guerrab remise pour Rolandi qui se heurte à la sortie, rapide et excellente, de Grub (44e). Secundo: Yao délivre un centre «  coupé » par Hornuss. Grub, à nouveau, s’interpose brillamment (45e).

Quinze minutes pour souffler et çà repart en fanfare. Entre ces deux équipes  joueuses,  Rodange, très convaincant dans le jeu et dominateur,  a le droit de se féliciter de l’ouverture du score via Boulahfari (1-0, 47e). La performance ne passe pas inaperçue car il s’agit du… troisième but encaissé par Etzella depuis le début de la saison. Une statistique remarquable.

Mené, Etrzella devait égaliser.  Buttant sur une défense compacte, coupant tous les angles, accrocheuse en diable, il ne trouvait ni la bonne carburation ni la faille et s’exposait à une contre-attaque rondement menée. Hornuss (66e) et Yao (70e) vendangeaient. Anecdotique.  Le missile parti des pieds de Bishevac est synonyme de 2-0 (90e). Un succès mérité. 

La note du match : 13/20: en dépit d’un score de 0-0 au repos, le match était intéressant. A 1-0, il est resté rythmé et indécis jusqu’à la dernière seconde. Plaisant.  Le but du 2-0, superbe tir des vingt mètres, conforte ce sentiment. 

Le fait du match: après coup, Bidon peut s’en vouloir d’avoir manqué une occasion cinq étoiles alors que le marquoir indiquait 0-0. À 0-1, c’était un autre match. En sus, il s’agissait de la seule opportunité nordiste.  Il fallait la mettre!

L’homme du match:  le gardien d’Etzella, Sebastian Grub, a retardé l’échéance à plusieurs reprises. Il ira tout de même rechercher deux fois le cuir au fond de son but. Son vis-à-vis Patrick Kolp (30 ans) est l’habituel gardien de l’équipe B. La blessure de Camoes explique, après celle en Coupe, sa seconde titularisation de rang. Le trentenaire assurera l’intérim jusqu’à la trêve. 

FC Rodange - Etzella  2-0 

Stade  Nos Philippart, excellente pelouse, arbitrage de M. Mateus Santos assisté de MM. Deltour et Da Silva, 90 spectateurs. Mi-temps: 0-0.

Evolution du score: 1-0 Boulahfari (47e), 2-0 Bishevac (90e). 

Corners: Rodange 3 (2+1) ; Etzella 2 (1+1). 

Cartons jaunes: Rolandi (29e, pied en avant), El Guerrab (53e, faute par derrière), Boulahfari (85e, anti jeu), Kolp (87e, gain de temps) à Rodange; Bidon (70e, pied en avant)  à Etzella.

FC RODANGE: Kolp; Vantard, H. Ramdedovic, Tape, Yao ; Planel, Rolandi (65e Bahovic), R. Boulahfari, Hornuss, Bishevac ; El Guerrab (84e Zewe). 

Joueurs non utilisés: A. Ramdedovic,  Marinelli et De Oliveira. 

Entraîneur: Seraphin Ribeiro.

ETZELLA: Grub ; N’Gbin (76e Schlesser), Cozza (cap.), Nicolay, Magalhaes ; Umlauf, Goncalves Henriques (60e Catic), Bidon, Holtz, Zambujo (76e Kips); Novic.

Joueurs non utilisés : Soares, Soares Borges et Da Silva Ribeiro. 

Entraîneur: Claude Ottelé. 

Réactions

Yvon Dietz (entraîneur-adjoint FCR91) : «Malgré le fait d’avoir disputé les prolongations dimanche, nous avons très, très bien tenu le coup physiquement. C’était une crainte légitime au coup d’envoi mais tout s’est bien passé. D’habitude on encaisse trop, et ce soir on garde la cage inviolée et celle d’Etzella, d’habitude hermétique, concède deux buts. L’équipe a livré une excellente prestation. Planel a été monstrueux au milieu défensif. Prendre les trois points était important pour revenir dans les talons d’Etzella mais aussi faire le plein de confiance avant de croiser le fer avec Hostert et le Swift.»  

 Xavier Novic (Etzella) : « Nous aurions pu jouer deux ans sans marquer. L’excuse des jambes lourdes ne tient pas la route même si la fatigue est palpable au sein du groupe. On manquait de fraîcheur. Ce n’était pas notre jour. Rodange mettait du rythme, était présent dans les duels et mérite son succès. Une soirée à oublier. On affronte Mondercange et Bissen avant la trêve hivernale et on sait ce qu’il nous reste à faire…» 

Dans les deux autres rencontres, le gardien Augustyn, après avoir contrarié les attaquants differdangeois en Coupe de Luxembourg (0-1), s'est de nouveau mis en évidence en stoppant un penalty tiré par Driff à la 51e minute. Cette parade déterminante permet à la troupe de Manu Peixoto de prendre un point contre Hostert (0-0) et de remonter à la neuvième place. Avec 20 points, la formation entraînée par Henri Bossi passe Sandweiler au classement pour se positionner à la quatrième place juste devant Rodange grâce à son goal-average.

L'US Esch a profité de cette mise à jour pour se porter en tête du classement mais sa victoire sur la pelouse de Mondercange (2-1) a été longue à se dessiner. Kitzinger avait ouvert le score pour les locaux et c'est dans les dix dernières minutes que les Eschois ont fait la différence. Rodrigues a d'abord égalisé à la 83e et 120 secondes plus tard c'est Viana qui transformait un penalty. Les promus ont terminé à dix après le carton jaune-rouge de Pinto.

Les derniers résultats de la 11e journée

FC Rodange - Etzella Ettelbruck 2-0

FC Mondercange - US Esch 1-2

CS Grevenmacher - US Hostert 0-0



Sur le même sujet

En l’emportant 3-0 face à l’Entente Wormeldange/Munsbach/CSG, Bettembourg renforce sa première place. Derrière le leader, ça se bouscule au portillon puisque seulement trois points séparent Niederkorn, deuxième, et Wormeldange, sixième.
L'égalisation de Wincrange à Schifflange est signée Pia Berscheid. Les Nordistes repartiront avec les trois points.
En division 1, Mersch a perdu trois points importants en haut de la hiérarchie de la série 1. En série 2, Weiler, après avoir frôlé l'exploit est écarté de la lutte pour la deuxième place. En division 2, Koerich a été freiné. Merl et le Luna Oberkorn font la mauvaise affaire.
Alfredo Pereira (AS Wincrange) s'apprête à tacler Ken Stockreiser (Alliance Äischdall). Les Nordistes ont vendu crânement leur peau.
Football / Dimanche à Bascharage
Le derby a tourné court. Entre Käerjéng dans un jour faste et Rodange à côté de ses pompes, la différence était nette. Deux buts à zéro au repos, quatre à rien à l’arrivée, les chiffres sont explicites.
Carlos Lopes Correia et Käerjéng ont signé un récital contre Rodange.
Après deux lourdes défaites face à Strassen et la Jeunesse, Etzella se devait de réagir sur sa pelouse du Deich. Mais au contraire, miné par la fébrilité, Ettelbruck concède une troisième défaite consécutive cette saison face à une équipe du RM Hamm Benfica qui rejoint le Fola en tête du classement.
Patrick Stumpf a retrouvé ses réflexes de buteur. L'attaquant allemand trompe ici Luka Lazitch
Football / Championnat des dames
Cinq vainqueurs: les quatre premiers et... la lanterne rouge! Aucun changement dans la hiérarchie si ce n'est Itzig, revenu sur les talons du neuvième, le Progrès. En déplacement à Lintgen/Boevange, Junglinster a accroché sa sixième victoire mais a dû cravacher.
Progrès - Mamer 1-2