Changer d'édition

Raviver le souvenir du 22 mars
Sport 10 min. 07.06.2019

Raviver le souvenir du 22 mars

Le capitaine Laurent Jans, le regard pointé vers l'avenir et... trois points de plus ce vendredi à Vilnius?

Raviver le souvenir du 22 mars

Le capitaine Laurent Jans, le regard pointé vers l'avenir et... trois points de plus ce vendredi à Vilnius?
Photo: Stéphane Guillaume
Sport 10 min. 07.06.2019

Raviver le souvenir du 22 mars

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Ce vendredi (20h45) sur la pelouse synthétique du LFF Stadionas de Vilnius, la sélection luxembourgeoise dispute contre la Lituanie son troisième match dans le groupe B des éliminatoires de l'Euro 2020.

A Vilnius,


Enes Mahmutovic (3 Luxembourg) 
football / Luxembourg - Madagascar / 02-06-2019 / stade Josy Barthel 
photo : Vincent Lescaut
Le jusqu'au-boutisme récompensé
Un match nul trois buts partout arraché dans le temps additionnel a scellé le score de la rencontre amicale du Luxembourg contre Madagascar pour la 101e et dernière apparition de Mario Mutsch en sélection.

Finalement, la dernière impression laissée à l'issue du match amical contre Madagascar dimanche était positive, avec ce retour inouï du diable vauvert de 1-3 à 3-3 dans le temps additionnel. C'est donc baigné de cet état d'esprit conquérant et le moral au zénith que le Club Luxembourg a traversé la dernière ligne droite avant le déplacement en Lituanie. Sans pour autant oblitérer les manquements techniques, tactiques et individuels affichés contre les Africains, ainsi que de la déficience physique constatée en seconde période sous la chaleur lourde.

A l'occasion de sa grande première ce vendredi (20h45, 21h45 locales) sur le sol lituanien, face à une nation qui n'a plus gagné de match depuis plus d'un an (27 mars 2018, 0-1 en Arménie), l'équipe nationale grand-ducale doit s'inspirer de la soirée du 22 mars au stade Josy Barthel, lorsque Leandro Barreiro et Gerson Rodrigues, primo-buteurs en la circonstance avec un grand Vincent Thill à la baguette de chef d'orchestre, avaient retourné une situation assombrie par Fedor Chernykh dès le quart d'heure.


Vahid Selimovic, Luxembourg, et  Marco Ilaimaharitra, Madagascar / Foto: Stéphane Guillaume
«Les trois points sont obligatoires en Lituanie»
L'athlétique défenseur de l'Apollon Limassol Vahid Selimovic (22 ans) évoque son entrée en sélection, son premier but contre Madagascar, sa vie sous le soleil chypriote et sa double nationalité luxembourgeoise et serbe.

C'est qu'il en va, pour les Roud Léiwen, deuxièmes du groupe B (3 pts), de faire honneur à leur nouveau statut de cador de la Division D en Ligue des Nations, contre une équipe qui leur rend... 46 places au ranking FIFA (132e, contre 86e) et qui ferme la marche du groupe sans la moindre unité. «Je pense en effet que les trois points sont une obligation pour nous. C'est en tout cas pour cela que l'on se déplacera à Vilnius», nous avait d'ailleurs glissé Vahid Selimovic mercredi.

Philipps, Joachim et Chanot absents,
Turpel à bout de souffle

Pour ce duel entre «Petits Poucets» de la poule, qui abrite aussi le Portugal, la Serbie et l'Ukraine, Luc Holtz devra se passer, en plus d'Aurélien Joachim et Chris Philipps déjà forfaits de longue date, de son expérimenté défenseur Maxime Chanot (29 ans, 32 sélections), chez qui le fait de jouer sur une pelouse artificielle réveille d'anciennes blessures au niveau du pubis, et qui a donc préféré faire l'impasse et jouer avec le New York City FC.


Maxime Chanot (Luxemburg #2) dirigiert die Abwehr

/ Fussball, European QUalifiers 2020, Saison 2018-2019, 1. Spieltag / 22.03.2019 /
Luxemburg - Litauen (Luxembourg vs Lithuania - Lituanie) / 
Stade Josy Barthel, Luxemburg /
Foto: Ben Majerus
Il faudra faire sans Chanot en Lituanie
Maxime Chanot ne disputera pas le prochain match de qualification pour l'Euro 2020, vendredi, en Lituanie. Par contre, le défenseur de New York City sera présent en Ukraine le 10 juin.

Outre les absents, le match contre Madagascar a démontré que Dave Turpel (26 ans, 44 sélections), qui a tant donné en club cette saison, ahane en ce mois de juin. Le Dudelangeois, pas en réussite face aux Malgaches, semble pour le moins émoussé, voire carrément au bout du rouleau. C'est pourquoi Holtz devrait lui préférer sur le front de l'attaque un Gerson Rodrigues (23 ans, 16 sélections) qui a déjà occupé ce poste en J-League cette année. Reste à déterminer dans quel système: un 4-1-4-1 avec le seul rasta de Jubilo Iwata en pointe, ou une sorte de 4-1-3-2 avec un binôme offensif Rodrigues - Danel Sinani (22 ans, 14 sélections); vif et véloce, le gaucher dudelangeois pourrait faire mal aux Lituaniens sur le synthétique de Vilnius, même si, pour lui aussi, comme son compère Turpel, la saison a été très longue.

«Gerson Rodrigues a, comme tout le groupe, réalisé de grosses performances en mars. Il a été malheureux contre l'Ukraine, mais je le lui ai dit: sur une campagne, tout se régularise et s'équilibre. Et, qui sait?, il sera peut-être le héros du match», glisse le sélectionneur au sujet du feu follet de Jubilo Iwata. «Il a vécu un drame personnel (il a perdu sa maman le mois dernier, ndlr), et quiconque a déjà perdu un parent sait ce que cela peut représenter. Il en a été très affecté au début, mais avec le temps et aussi le fait de jouer au football, cela aide à le surmonter de la meilleure façon.»

En partant du principe que Christopher Martins (22 ans, 36 sélections) est indéboulonnable au poste d'essuie-glace devant la défense, tant dans un 4-1-4-1 que dans un 4-1-3-2 plus hybride, le milieu de terrain à quatre comporterait alors Vincent Thill (19 ans, 21 sélections) à droite, Stefano Bensi (30 ans, 45 sélections) (ou Daniel Da Mota, 33 ans, 97 sélections) à gauche, ainsi que le duo Leandro Barreiro (19 ans, 9 sélections) - Olivier Thill (22 ans, 14 sélections) dans l'axe. A trois, Stefano Bensi, l'élément le plus offensif du quatuor, sauterait.

"

Derrière, Luc Holtz alignera selon toute vraisemblance son quatuor le plus fiable, compte tenu de l'absence déjà évoquée de Maxime Chanot, à savoir, de droite à gauche, Laurent Jans (26 ans, 55 sélections), Lars Gerson (29 ans, 66 sélections), Vahid Selimovic (22 ans, 1 sélection) et Dirk Carlson (21 ans, 16 sélections). Attention, toutefois, pour le futur joueur de Karslruhe SC, déjà averti en mars tant contre la Lituanie et l'Ukraine, et donc sous la menace d'une suspension pour le match du Lundi de Pentecôte en Ukraine en cas de nouveau booking à Vilnius.

Dompter le synthétique de Vilnius


Fussball Training Luxembourg Nationalmannschaft, Lipperscheid, le 22 Mars 2017. Photo: Chris Karaba
Récupération et adaptation au synthétique au menu
Lendemain de match (amical contre Madagascar) oblige, les internationaux luxembourgeois ont eu droit à une journée de lundi tranquille. Ils sont tous retournés en famille après le repas de midi. Le retour à Lipperscheid est programmé pour mardi à 16 heures.

Mais à côté du onze de départ que Luc Holtz choisira, tous les regards seront braqués sur le gazon artificiel du LFF Stadionas. Avec les îles Féroé et le Kazakhstan, la Lituanie est une des trois seules équipes nationales européennes à se produire à domicile sur une telle surface de jeu. Tout l'enjeu pour les Roud Léiwen, qui se sont entraînés à Stegen sur une aire de jeu... quasi similaire - les granulés noirs en moins - consistera à dompter cet impondérable.

«Pour moi, on parle d'un football complètement différent», analyse Luc Holtz. «Il faudra encore plus de précision dans les transmissions, dans le jeu en possession de balle, car la balle va beaucoup plus vite. Il conviendra aussi de limiter les pertes de balle. Puis, tout dépendra aussi en grande partie de l'arrosage ou non de la surface de jeu. Les Lituaniens ont forcément plus l'habitude que nous de jouer là-dessus, mais j'admets que par rapport aux qualités intrinsèques de mes joueurs, ce n'est pas nécessairement un désavantage», explique le sélectionneur.

«Comme on me l'avait annoncé, le synthétique ici est fort différent de celui sur lequel nous nous sommes entraînés en semaine à Stegen», constate Holtz. «Mais en aucun cas, nous ne changerons notre philosophie de jeu par rapport aux autres matches pour autant. Le football se joue davantage au sol. Et comme toujours, nous aurons l'ambition de prendre des points.»

Du côté du dernier rempart, Anthony Moris (29 ans, 19 sélections) avoue que l'herbe artificielle n'est pas sa tasse de thé. «Les granulés restent accrochés au ballon, et c'est très compliqué de le capter en un temps. Ce sera donc la plupart du temps en deux temps. Je me souviens du terrain à Saint-Marin, qui n'était pas génial non plus: mi-naturel, mi-synthétique.» A l'inverse, Olivier Thill (22 ans, 14 sélections) est lui un habitué de ce type d'aire de jeu, sur laquelle il se produit toutes les deux semaines avec son club du FK Oufa. «Personnellement, j'aime bien», avoue le - il est vrai - très fin technicien de la Premier League russe.

Les internationaux à l'entraînement jeudi soir sur la pelouse artificielle du LFF Stadionas
Les internationaux à l'entraînement jeudi soir sur la pelouse artificielle du LFF Stadionas
Photo: Jean-François Colin

En face, la Lituanie, en grande souffrance, sort de douze matches sans gagner et est toujours coincée à zéro point, après, il est vrai, une seule rencontre jouée, dans le groupe B. Devant leur public, les hommes de Valdas Urbonas ne pourront se permettre l'humiliation d'un second revers en deux mois et demi face au Luxembourg.

A tout le moins, même si sur le plan du talent et des qualités pures, le Luxembourg semble supérieur à son adversaire, les Baltes devraient afficher une mentalité de vainqueurs et un «fighting spirit» sans faille durant 90 minutes. Question d'honneur! L'attaquant du Dinamo Moscou, Fedor Chernykh (28 ans), et ses huit buts inscrits en 43 matches, reste le danger principal.

Adversaire en Premier League russe, Olivier Thill connaît forcément bien le prolifique attaquant lituanien: «Je me souviens que nous avions perdu contre lui (Dinamo Moscou, ndlr) en championnat. C'est un joueur très dangereux, qui avait d'ailleurs marqué contre nous à l'aller, mais il n'est pas le seul. C'est sûr, il faudra rester vigilants et concentrés à 100%», commente le frère aîné de Vincent.

«L'adversaire possède des qualités athlétiques intéressantes, et puis il aura à coeur de nous battre, de prendre sa revanche à la maison», fait remarquer Holtz. Et l'Ettelbruckois de conclure: «Il nous faudra être efficaces dans les temps forts, et surtout être solides dans nos temps faibles.»

LE CADRE DU LUXEMBOURG (23 joueurs)

Gardiens (3)

Anthony Moris (Excelsior Virton/BEL, 29 ans/19/0), Ralph Schon (UNA Strassen, 29 ans/9/0), Tim Kips (1.FC Magdebourg U19 / ALL, 18 ans/0/0).

Défenseurs (7)

Dirk Carlson (Grasshopper Zurich II/SUI, 21 ans/16/0), Laurent Jans (FC Metz/FRA, 26 ans/55/1), Enes Mahmutovic (Middlesbrough FC/GBR, 22 ans/11/0), Kevin Malget (F91 Dudelange, 28 ans/32/2)Mathias Jänisch (FC Differdange 03, 28 ans/58/1), Marvin Martins (Progrès Niederkorn, 24 ans/5/1), Vahid Selimovic (Apollon Limassol/CYP, 22 ans/1/1).

Milieux de terrain (8)

Leandro Barreiro (FSV Mayence/ALL,19 ans/9/1), Lars Gerson (IFK Norrköping/SUE, 29 ans/66/4), Christopher Martins (ESTAC Troyes/FRA, 22 ans/36/1)Mario Mutsch (Progrès Niederkorn, 34 ans/101/4), Danel Sinani (F91 Dudelange, 22 ans/14/3)Aldin Skenderovic (SV Elversberg/ALL, 21 ans/10/0), Olivier Thill (FK Oufa/RUS, 22 ans/14/2), Vincent Thill (Pau FC/FRA, 19 ans/21/3).

Attaquants (5)

Stefano Bensi (Fola Esch, 30 ans/45/5), Daniel Da Mota (Racing FCUL, 33 ans/93/7), Gerson Rodrigues (Jubilo Iwata/JAP, 23 ans/16/1), Dave Turpel (F91 Dudelange, 26 ans/44/4), Kevin Holtz (Etzella Ettelbruck, 26 ans/1/0).

Sélectionneur

Luc Holtz (49 ans, en poste depuis le 4 août 2010 – 80 matches avec le Luxembourg)

LE CADRE DE LA LITUANIE (23 joueurs)

Gardiens (3)

Marius Adamonis (Casertana/ITA (Serie C), 22 ans/0/0), Ernestas Setkus (Hapoël Haïfa/ISR/22/0), Tomas Svedkauskas (FK Riteriai, 24 ans/1/0).

Défenseurs (8)

Vytautas Andriuskevicius (FK Suduva Marijampole, 28 ans/28/0), Rolandas Baravykas (Zalgiris Vilnius, 23 ans/11/1), Edvinas Girdvainis (Keshla FK/AZE, 26 ans/14/0), Algis Jankauskas (FK Suduva Marijampole, 36 ans/10/0), Linas Klimavicius (Dinamo Bucarest/ROU, 30 ans/18/0), Markus (Mindaugas) Palionis (Jahn Ratisbonne/ALL, 32 ans/3/0), Vaidas Slavickas (FK Suduva Marijampole, 33 ans/16/0), Karolis Chvedukas (Waterford FC/IRL, 28 ans/19/0).

Milieux de terrain (9)

Paulius Golubickas (FK Suduva Marijampole,19 ans/0/0), Donatas Kazlauskas (FK Riteriai, 25 ans/7/0), Mantas Kuklys (FK Zhetysu Taldykorhan/KAZ, 31 ans/30/0), Saulius Mikoliunas (Zalgiris Vilnius, 35 ans/74/5), Arvydas Novikovas (Jagiellonia Bialystok/POL, 28 ans/47/5), Deimantas Petravicius (Falkirk FC/SCO, 23 ans/9/0), Vykintas Slivka (Hibernian Edimbourg/SCO, 24 ans/29/2), Modestas Vorobjovas (Zalgiris Vilnius, 23 ans/7/0), Arturas Zulpa (Tobol Kostanay/KAZ, 28 ans/29/1).

Attaquants (3)

Fedor Chernykh (Dinamo Moscou/RUS, 28 ans/43/8), Karolis Laukzemis (NK Istra Pula/CRO, 27 ans/0/0), Nerijus Valskis (Hapoël Tel-Aviv/ISR, 31 ans/19/1).

Sélectionneur

Valdas Urbonas (51 ans, en poste depuis le 2 février 2019 --- 2 matches avec la Lituanie)

Arbitrage: Ádám Farkas, assisté de György Ring et Balázs Szert (Hongrie)

Coup d'envoi: 20h45 (21h45 locales).

Le point du groupe B

1. Ukraine 4 points (2 matches)

2. Luxembourg 3 (2)

3. Portugal 2 (2)

4. Serbie 1 (1)

5. Lituanie 0 (1)

Matches déjà joués

Luxembourg - Lituanie 2-1

Portugal - Serbie 0-0

Luxembourg - Ukraine 1-2

Portugal - Serbie 1-1

Au programme ces vendredi et lundi

Vendredi à 20h45

Lituanie - Luxembourg à Vilnius

Ukraine - Serbie à Lviv

Lundi 10 juin à 20h45

Serbie - Lituanie à Belgrade

Ukraine - Luxembourg à Lviv