Changer d'édition

Qui seront les Luxembourgeois au départ du Tour de France ?
Sport 5 min. 21.06.2022
Cyclisme

Qui seront les Luxembourgeois au départ du Tour de France ?

Au Tour de Suisse, Bob Jungels a livré des arguments de poids.
Cyclisme

Qui seront les Luxembourgeois au départ du Tour de France ?

Au Tour de Suisse, Bob Jungels a livré des arguments de poids.
Photo: Getty Images
Sport 5 min. 21.06.2022
Cyclisme

Qui seront les Luxembourgeois au départ du Tour de France ?

Joe GEIMER
Joe GEIMER
176 coureurs participeront au 109e Tour de France. Il devrait y avoir au moins un Luxembourgeois. Peut-être même trois.

Le compte à rebours a commencé. La tension monte lentement. Dans dix jours, le 109e Tour de France débutera à Copenhague. Avant que le peloton ne se lance dans trois semaines d'épreuves, les fans locaux s'intéressent surtout à une chose : quel Luxembourgeois fera partie des 176 coureurs ? Une chose est (presque) sûre : il n'y aura pas de scénario aussi triste qu'en 2019 et 2021. À l'époque, la Grande Boucle s'était déroulée sans participant grand-ducal, ce qui avait longtemps semblé impossible.


Tour de France general director Christian Prudhomme delivers a speech during the official presentation of the 2022 Tour de France cycling race, in Paris, on October 14, 2021. (Photo by Anne-Christine POUJOULAT / AFP)
Le Tour de France 2022 passera aux portes du Luxembourg
La prochaine édition de la Grande Boucle, qui partira du Danemark le 1er juillet, fera étape à Longwy, ville d'arrivée de la sixième étape. Le parcours prévoit également une arrivée au sommet de l'Alpe d'Huez, le 14 juillet.

Les souvenirs de l'année dernière, en particulier, sont encore frais : Bob Jungels (AG2R) avait été sélectionné, mais il avait dû déclarer forfait à la dernière seconde, sur blessure, tandis que Jempy Drucker (Cofidis) et Alex Kirsch (Trek) ont été ignorés par leurs managers d'équipe dans la dernière ligne droite, pour des raisons incompréhensibles.

Je suis soulagé de faire à nouveau partie des plus forts et j'espère le confirmer dans les semaines à venir.

Bob Jungels

Le Tour de Suisse a libéré Bob Jungels. On ne s'attendait pas à ce que le coureur de 29 ans termine sixième de ce dernier test grandeur nature avant le Tour de France. La semaine dernière, il a dépassé ses propres attentes. «C'était une semaine fantastique. Je suis très heureux d'être de retour. Je suis soulagé de compter à nouveau parmi les plus forts et j'espère le confirmer dans les semaines à venir», explique-t-il. 

En soutien de O'Connor

L'ancien sixième du Giro d'Italie n'avait plus roulé aussi fort en Suisse depuis des années. En 2015, il avait déjà terminé sixième du Tour de Suisse. Son dernier meilleur résultat remonte à mars 2020, lorsqu'il avait terminé quatrième d'une étape de Paris-Nice.

Bob Jungels s'est présenté en bonne condition physique au Tour de Suisse.
Bob Jungels s'est présenté en bonne condition physique au Tour de Suisse.
Photo: Getty Images

Des mois de déceptions et de revers ont ensuite suivi. Jusqu'à ce que, finalement, un diagnostic d'endofibrose fournisse une explication à la stagnation des performances de Bob Jungels. Il y a presque exactement un an, il a dû passer sous le bistouri et a été opéré des deux jambes. Il s'en est suivi une pause de plusieurs mois. En 2022, il voulait repartir avec une nouvelle motivation. Mais retrouver l'élite mondiale n'était pas gagné d'avance. Lors des classiques du printemps, on a pu constater une amélioration, mais le retour tant attendu au premier plan n'a pas eu lieu.


Le Luxembourgeois Niels Michotte remporte Paris-Roubaix juniors
Le jeune coureur Niels Michotte fête son plus grand succès à ce jour dans une course cycliste.

Le camp d'entraînement de trois semaines dans la Sierra Nevada (Espagne) en mai semble finalement avoir eu l'effet escompté. En effet, lors du Tour de Suisse, Bob Jungels était compétitif dès le premier jour : «Le tracé était difficile et il faisait très chaud. Pourtant, tout s'est bien passé dès le premier jour. Mon seul regret est d'avoir perdu un peu de temps le deuxième et le quatrième jour. J'ai pu progresser vers la fin», déclare-t-il.

Le retour de Jungels au plus haut niveau tombe à point nommé. Même si sa sixième place a été favorisée par quelques défaillances de ses concurrents dues à des infections au Covid, il est difficile d'imaginer que les responsables de l'équipe, autour de Vincent Lavenu, ignorent son regain de forme.

Le capitaine de l'équipe AG2R-Citroën sera Ben O'Connor (Australie), quatrième l'an dernier. Il devrait être épaulé par Greg van Avermaet (Belgique), Oliver Naesen (Belgique), Benoît Cosnefroy (France) et Aurélien Paret-Peintre (France). Les autres places pourraient revenir à Geoffrey Bouchard (France), Clément Champoussin (France) et, donc, Bob Jungels. Ce dernier en serait très heureux. Pour le Luxembourgeois, ce serait la quatrième participation à la plus grande et la plus importante course cycliste après celle de 2015 (27e), 2018 (11e) et 2020 (43e).

Kirsch et Geniets ont bon espoir

Alex Kirsch, quant à lui, n'a pas encore d'expérience du Tour de France. Le coureur de 30 ans aimerait changer cela le 1er juillet. Sa forme est bonne. Il n'a certes pas pris le départ des deux courses préparatoires classiques, le Critérium du Dauphiné et le Tour de Suisse, mais il ne s'est pas ménagé non plus. Avec Mads Pedersen (Danemark), sur lequel l'équipe Trek-Segafredo compte en France, il a brillé au Tour de Belgique et auparavant en Norvège. Entre-temps, il a peaufiné sa condition physique en Andorre, où il vit depuis près d'un an.

Avec une huitième place dans le contre-la-montre individuel du Tour de Belgique, Alex Kirsch a envoyé un signal fort.
Avec une huitième place dans le contre-la-montre individuel du Tour de Belgique, Alex Kirsch a envoyé un signal fort.
Photo: Getty Images

Alex Kirsch est prêt. Il n'a rien à se reprocher. Il réalise une bonne saison et a répondu aux attentes placées en lui en tant qu'équipier irréprochable - entre autres lors des classiques. Ne pas être sélectionné pour le Tour de France serait une déception. L'ancien champion du monde Mads Pedersen se réjouirait de la nomination de son ami. C'est également le cas de Giulio Ciccone (Italie), Bauke Mollema (Pays-Bas) et Jasper Stuyven (Belgique), qui ont déjà été sélectionnés.

En 2015, Laurent Didier, Ben Gastauer et Bob Jungels étaient trois Luxembourgeois au départ du Tour de France : ce scénario pourrait se répéter en 2022. Kevin Geniets (Groupama) est tout près de sa première personnelle. Dès l'hiver, le coureur de 25 ans avait fait de la participation au Tour l'un de ses objectifs de la saison. La première moitié de la saison a été une véritable réussite. Le champion national en titre, qui s'entraîne en ce moment à Tignes et qui a renoncé au contre-la-montre individuel prévu vendredi lors des championnats nationaux à Nospelt, a été le plus fort de tous les cyclistes professionnels luxembourgeois. Son nom figure sur la liste élargie du Tour de France.

Kevin Geniets réalise une saison solide. Cela suffira-t-il pour être retenu pour le Tour de France ?
Kevin Geniets réalise une saison solide. Cela suffira-t-il pour être retenu pour le Tour de France ?
Photo: Getty Images

Cinq noms sont déjà connus au sein de son équipe Groupama-FDJ : David Gaudu (France), Stefan Küng (Suisse), Valentin Madouas (France), Thibaut Pinot (France) et Michael Storer (Australie). Kevin Geniets ne serait que trop heureux de faire ses débuts. Il a dissipé les derniers doutes avec une performance impeccable au Critérium du Dauphiné. Cela a-t-il convaincu son directeur sportif Marc Madiot ?

Les supporters luxembourgeois doivent encore faire preuve d'un peu de patience. Mais ils peuvent être confiants. Au moins un compatriote devrait être présent au grand départ de Copenhague.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Belge Remco Evenepoel (Quick-Step) a remporté dimanche Liège-Bastogne-Liège, qui a été privée prématurément du champion du monde Julian Alaphilippe blessé dans une chute.
24.04.2022, Belgien, Lüttich: Radsport: UCI WorldTour - Lüttich-Bastogne-Lüttich, 257,20 km, Männer: Julian Alaphilippe (l) aus Frankreich vom Team Quick-Step Alpha Vinyl und Remco Evenepoel aus Belgien vom Team Quick-Step Alpha Vinyl in Aktion. Foto: Eric Lalmand/BELGA/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
A 22 ans, le leader du Tour de France écrase tellement ses adversaires que le Slovène traîne désormais des soupçons de dopage derrière son vélo. Pas de quoi entamer la confiance du dernier vainqueur luxembourgeois de la Grande Boucle.
Team UAE Emirates' Tadej Pogacar of Slovenia wears the leader yellow jersey on podium after 8th stage of the 108th edition of the Tour de France cycling race, 150 km between Oyonnax and Le Grand-Bornand, on July 03, 2021. (Photo by Philippe LOPEZ / AFP)
A compter du 1er mai, le vainqueur de l'Amstel Gold Race pédalera pour la Fédération luxembourgeoise de cyclisme. A 41 ans, il endosse le maillot de coordinateur national pour promouvoir son sport auprès du grand public.
Fränk Schleck (Trek Factory Racing)