Changer d'édition

Quatre points et 150 minutes dans le dur
Sport 4 min. 18.11.2019 Cet article est archivé

Quatre points et 150 minutes dans le dur

Le Luxembourg a pris ses quatre points contre la Lituanie. C'est aussi lors du match retour contre le pays balte qu'il peut nourrir le plus de regrets.

Quatre points et 150 minutes dans le dur

Le Luxembourg a pris ses quatre points contre la Lituanie. C'est aussi lors du match retour contre le pays balte qu'il peut nourrir le plus de regrets.
Photo: Elvis Zaldaris
Sport 4 min. 18.11.2019 Cet article est archivé

Quatre points et 150 minutes dans le dur

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
La sélection luxembourgeoise a bouclé dimanche contre le Portugal sa campagne qualificative pour l'Euro 2020. Les Roud Léiwen totalisent quatre unités et n'ont réellement souffert qu'à Lisbonne, une mi-temps à Belgrade et un quart d'heure à Lviv.

1. Quatre points au final

Sur un plan strictement comptable, que penser de ce total de quatre unités, toutes récoltées contre la modeste Lituanie, lanterne rouge finale du groupe B avec un point? Cette collecte s'inscrit dans la lignée des qualifications pour les Euros 2012 et 2016 - avec là aussi quatre points au compteur, mais en deçà des campagnes «mondiales» 2014 et 2018 où les hommes de Luc Holtz avaient glané six unités.

Cette quatrième place (sur cinq) appuie la dernière campagne de Ligue des Nations, où le Luxembourg avait démontré avec ses dix points et sa deuxième place du groupe 2 en Division D son appartenance au haut du chapeau des «petits d'Europe».

Désormais, des nations comme la Lituanie, la Moldavie ou, bien sûr Saint-Marin, se situent clairement derrière le Grand-Duché, qui a franchi un palier. A lui de le prouver lors de la seconde édition de la Ligue des Nations, programmée à l'automne 2020, et où les Roud Léiwen émargeront cette fois à la Division C, avec comme adversaires potentiels la Grèce, l'Albanie, le Monténégro ou encore la Slovénie.

Le principal regret réside dans le match nul (1-1) décroché le 7 juin sur la pelouse synthétique de Vilnius face à une formation lituanienne réduite à dix pendant plus d'une mi-temps et où les hommes de Luc Holtz n'ont pas été capables de préserver, ni encore moins de faire fructifier, l'avantage pris au marquoir dès la 21e minute via Gerson Rodrigues. Un point de gagné, mais surtout deux de perdus.

2. Dominés à Lisbonne et, partiellement à Belgrade et Lviv

Si Luc Holtz parlait dimanche à l'issue de la défaite face au Portugal de «la meilleure campagne jamais réussie par le Luxembourg», il faisait évidemment référence à la qualité du jeu proposé par les Roud Léiwen, leur capacité à «presser et jouer haut» et à prendre de plus en plus souvent «la maîtrise du jeu».

Clairement, sur ses huit rencontres du groupe B, le Luxembourg s'est retrouvé en grande difficulté lors de son match à Lisbonne (défaite 0-3), la première période à Belgrade (score de 0-2 à la pause, 2-3 au final) et durant le premier quart d'heure à Lviv (but de Yaremchuk dès la 6e minute, score final 0-1).


Ce Luxembourg-là méritait mieux
Cueilli à froid par un but rapide de Yaremchuk (6e), le Luxembourg a très bien réagi ensuite pour faire jeu égal avec l'Ukraine. Il repart de Lviv avec une courte défaite 0-1, mais surtout la tête haute après une prestation de grande tenue.

A domicile par contre, que ce soit contre l'Ukraine (1-2), la Serbie (1-3) ou face au Portugal (0-2), le Luxembourg a systématiquement fait preuve de courage, d'audace et de discipline. «On a beaucoup moins subi que par le passé», opine Holtz.

3. La disette est d'abord offensive

Avec 16 buts encaissés, la sélection grand-ducale navigue à une honnête moyenne de deux buts encaissés par match lors de cette campagne 2020. Par contre, les sept buts inscrits témoignent d'une indigence offensive qui place les hommes de Luc Holtz sous la barre d'un but marqué par rencontre. Trop peu pour envisager franchir un nouveau cap.

«Nous manquons d'efficacité en zone de finition», expliquait l'Ettelbruckois à l'issue du débat face au Portugal dimanche. Et le sélectionneur d'appuyer son assertion, chiffres à l'appui: «Si je prends en exemple le match à domicile contre la Serbie, nous tirons 14 fois au but, contre sept pour les Serbes. Et à l'arrivée, on s'incline 1-3...»

Luc Holtz a essentiellement utilisé trois attaquants spécifiques dans cette campagne 2012: Dave Turpel, Dan Da Mota et Maurice Deville
Luc Holtz a essentiellement utilisé trois attaquants spécifiques dans cette campagne 2012: Dave Turpel, Dan Da Mota et Maurice Deville
Photo: Ben Majerus

Seuls trois joueurs ont trouvé le chemin des filets lors de cette campagne: Dave Turpel et Gerson Rodrigues, chacun à trois reprises, ainsi que Leandro Barreiro, auteur du tout premier but à domicile contre la Lituanie le 22 mars.

Oscillant essentiellement entre des animations en 4-2-3-1 et en 4-1-4-1, Holtz a d'abord privilégié une alternance aux avant-postes entre Daniel Da Mota et Dave Turpel au printemps, lors des doubles confrontations face à la Lituanie et l'Ukraine. Puis, quand sont venus les duels contre la Serbie et le Portugal à l'automne, c'est entre Dave Turpel et Maurice Deville que le choix s'est opéré pour le poste d'attaquant de pointe.

Dave Turpel est sans doute l'attaquant grand-ducal le plus régulier
Dave Turpel est sans doute l'attaquant grand-ducal le plus régulier
Photo: Yann Hellers

Si le Virtonais Turpel et Rodrigues, venu en plongée de la seconde ligne, se sont montrés les plus efficaces, aucun des quatre attaquants utilisés n'émarge à la catégorie des «tueurs de rectangle». 

Et comme Aurélien Joachim et ses 14 buts en sélection, qui n'a joué que... 14 minutes dans cette campagne 2020 (cinq face à la Serbie et neuf contre le Portugal), ne représente plus vraiment une solution d'avenir avec ses 33 ans, on saisit rapidement où se situe le chantier principal de la sélection dans les prochains mois.   


Sur le même sujet

Fin de campagne en apothéose. Pour leur dernière sortie dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2020, les Roud Léiwen se sont inclinés avec les honneurs face aux champions d'Europe qui terminent deuxièmes du groupe B.
Gerson Rodrigues (Luxemburg – 11) – José Fonte (Portugal – 6) / Fussball, Qualifikation Europameisterschaft 2020, Gruppe B, Spieltag 10 / 17.11.2019 / Luxemburg – Portugal / Stade Josy Barthel / Foto: Yann Hellers
A l'occasion de l'avant-dernier match de la campagne des éliminatoires de l'Euro 2020, le Luxembourg s'est incliné 2-3 en Serbie. Mitrovic a de nouveau frappé deux fois. Rodrigues et Turpel ont marqué pour les Roud Léiwen.
Deux buts de Bernardo Silva et Guedes et une 94e réalisation de Cristiano Ronaldo avec le Portugal ont permis à la Seleção de venir à bout d'une sélection luxembourgeoise dominée mais entreprenante.
Portugal's forward Bernardo Silva celebrates after scoring a goal during the Euro 2020 qualifier football match between Portugal and Luxembourg at the Jose Alvalade stadium in Lisbon on October 11, 2019. (Photo by CARLOS COSTA / AFP)
Le Luxembourg accueille ce mardi soir au stade Josy Barthel (20h45) la Serbie dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2020. Battus samedi face au Portugal, les Serbes n'ont plus le droit à l'erreur et sont sous pression. La chance pour les hommes de Luc Holtz?
Les joueurs luxembourgeois en conciliabule. Quel sort sera réservé à la Serbie ce mardi soir?
Cueilli à froid par un but rapide de Yaremchuk (6e), le Luxembourg a très bien réagi ensuite pour faire jeu égal avec l'Ukraine. Il repart de Lviv avec une courte défaite 0-1, mais surtout la tête haute après une prestation de grande tenue.
En supériorité numérique durant plus d'une mi-temps, la sélection luxembourgeoise a dû se contenter d'un match nul (1-1) logique, vendredi à Vilnius contre la Lituanie dans le groupe B des éliminatoires de l'Euro 2020.
Le Luxembourg s'est incliné (1-2) dans les arrêts de jeu face à l'Ukraine pour son deuxième match de la campagne. Une défaite cruelle tant les Lions Rouges ont séduit. Rodrigues, flamboyant, s'est transformé en héros malheureux en marquant contre son camp.
Kevin Malget, ici en duel avec Matviyenko s'est dépensé sans compter et s'est aussi offert une occasion trois étoiles.
En dominant la Lituanie 2 à 1 avec des buts géniaux de Barreiro et Rodrigues après avoir été mené, le Luxembourg a pleinement réussi son entrée dans le groupe B en éliminatoires de l'Euro 2020, vendredi au stade Josy Barthel. Ce devrait être une autre paire de manches lundi (20h45) contre l'Ukraine.
Gerson Rodrigues (Luxemburg - 6) - Luc Holtz (Luxemburg - Trainer) / Fussball Europameisterschaft 2020 Qualifikation, 1. Spieltag / 22.03.2019 / Luxemburg - Litauen / Stade Josy Barthel / Foto: Yann Hellers