Changer d'édition

Promotion d'Honneur: le maintien ou plus si affinités...
Sport 2 min. 14.08.2018 Cet article est archivé

Promotion d'Honneur: le maintien ou plus si affinités...

L'après Mroch a débuté à Wormeldange et Adis Omerovic va devoir trouver les bons réglages.

Promotion d'Honneur: le maintien ou plus si affinités...

L'après Mroch a débuté à Wormeldange et Adis Omerovic va devoir trouver les bons réglages.
Photo: Michel Dell'Aiera
Sport 2 min. 14.08.2018 Cet article est archivé

Promotion d'Honneur: le maintien ou plus si affinités...

Le championnat de Promotion d’Honneur reprend par un duel entre promus, Bissen-Junglinster, samedi soir. Cinq autres formations: Wormeldange, Mamer, Sandweiler, Mertert-Wasserbillig et Erpeldange sont prêtes à bagarrer pour ne pas descendre en D1.

Par Vincent Lommel

J-3. Trois jours à patienter. Le coup d’envoi de la nouvelle saison approche. Tous les joueurs de Promotion d’Honneur sont dans les starting-blocks. L’impatience les gagne. Une attente encore plus compréhensible dans le chef des promus Bissen, Junglinster et Wormeldange dont l’unique souhait est de renouveler leur bail en mai 2019.

Entraîné par Johann Bourgadel, Junglinster se prend au jeu. Qu'on se le dise. «Le souhait est, au plus vite, de monter sur la pelouse l’esprit libéré du stress pesant de la descente. Il y a toujours une surprise au cours d’une saison. Si c’est mon équipe toujours joueuse, je suis preneur.»

La Jeunesse semble capable de passer aux actes. «Nous avons travaillé main dans la main pour réussir la campagne des transferts. Certains joueurs ne sont pas (encore) prêts mais ils le seront… rapidement. Les départs ont été peu nombreux. C’est un avantage.»

Le premier adversaire sera Bissen de retour en Promotion douze mois à peine après en avoir pris congé. Le mentor Paul Hunnewald est confiant. «Les nouveaux venus, Mroch, Gonçalves et Yougbare, constituent de vrais renforts. Ils ont évolué à ce niveau ou même plus haut. Le jeune Freitas a du talent à revendre.»

Très facile vainqueur 4-1 de Norden 02 lors du match de barrage disputé à Lintgen, Wormeldange a perdu son buteur et atout numéro 1, le Polonais Mroch. La tuile. Ainsi va le monde du ballon rond. Philosophe, le coach Adis Omerovic veut pérenniser le FC Koeppchen en PH, et continuer à intégrer la jeune classe. Un des secrets de la réussite sera d’afficher une solidarité rarement prise en défaut. Tirer dans le même sens est la consigne du FCK.

Nouveau départ pour Mamer et Sandweiler

Chantier colossal pour Tidiane Sacko et un FC Mamer en perpétuel mouvement.
Chantier colossal pour Tidiane Sacko et un FC Mamer en perpétuel mouvement.
Photo: Stéphane Guillaume

L’emblématique Andrea Fiorani parti après huit années de bons et loyaux services, Mamer entame une nouvelle ère. Le président Guy Dauphin a jeté son dévolu sur Georges Menster pour diriger un groupe mêlant garçons chevronnés et jeunes avides d’amener de la folie. Le mix est intéressant mais la sauce doit prendre. Passer une campagne tranquille est le voeu le plus cher avec, secrètement, l’espoir de mettre des bâtons dans les roues des ténors.

La remarque vaut pour Sandweiler qui a pris bonne note du départ (après cinq ans) de Vitor Pereira. Le duo Tutucci - Rippinger lui succède. Là aussi, le club part d’une feuille (quasi) blanche avec ses nombreuses incertitudes.

Erpeldange et Mertert-Wasserbillig dans la continuité

Avec Charel Leweck et Marcus Weiss à la barre du navire, respectivement Erpeldange et Mertert-Wasserbillig ont le souhait de réaliser des coups fumants. L'Union a cependant perdu Augustyn, Krings et Tsuchihashi.

La régularité n’est pas le point fort de ces formations toujours difficiles à manoeuvrer, et ce encore davantage dans leurs installations. Elles commenceront par un périlleux déplacement, à Kaërjéng pour le premier et au Swift pour le deuxième. Idéal pour se jauger.