Changer d'édition

Première pour Schouweiler, Hausman jette le gant en D2
Sport 21 4 min. 15.04.2019 Cet article est archivé

Première pour Schouweiler, Hausman jette le gant en D2

Yann Bartzen et l'Etoile Sportive Schouweiler ont battu Merl sur le score de 4-2.

Première pour Schouweiler, Hausman jette le gant en D2

Yann Bartzen et l'Etoile Sportive Schouweiler ont battu Merl sur le score de 4-2.
Photo: Stéphane Guillaume
Sport 21 4 min. 15.04.2019 Cet article est archivé

Première pour Schouweiler, Hausman jette le gant en D2

Déjà condamné, Schouweiler a pris la mesure de Merl lors de la vingtième journée de Division 2. Après le départ d’Eric Braun, Belvaux a besoin de calme. En Série 1, Harlange-Tarchamps se cherche un nouveau coach après le départ de Joël Hausman.

 Par Vincent Lommel

Promue en D2, l’Etoile Sportive Schouweiler vit une saison pourrie, synonyme de retour en D3 à la rentrée prochaine. A l’unique point engrangé contre Ehnen (13e et descendant) le 18 novembre dernier s’en ajoutent… trois. Merl-Belair, douzième et barragiste, qui n’avait plus marqué depuis trois matches a trouvé l’ouverture à deux reprises (2-4).

«Les garçons ont, enfin, été récompensés de leurs efforts», souligne l’entraîneur Joël Schneider. Buteurs, Gaspar, Tria, Simon et Antunes ont mis un terme à huit joutes sans trouver la faille. «On menait 2-0 au repos...» C’était 2-2 à l’heure de jeu. «Vu notre sort (scellé) au classement et le fait d’avoir été rejoints au marquoir, les garçons auraient pu céder au découragement. Ils ont eu les ressources pour réagir.» Chapeau bas.

«Je suis fier d’eux. 4-2 est un score mérité.» Il reste six adversaires: Walferdange, Itzig, Ehnen, Luna Oberkorn, Biwer et Belvaux pour tenter de faire fructifier le bilan. «On prépare la prochaine campagne. L’effectif est jeune, motivé. Il possède une marge de progression. Retrouver la D2 sera un objectif avoué.»

Une fois n’est pas coutume, le top 6 l’a emporté de concert.

Série 1: Joël Hausman en a ras-le-bol

Facile vainqueur de Boevange/Attert, Feulen conforte son leadership en raison de la contre-performance d’Hosingen à Rambrouch (0-0). Diekirch est toujours troisième.

Très loin d’être mêlés à la lutte pour la montée, les Green Boys Harlange-Tarchamps pointent à un modeste neuvième rang. Le fait de n’avoir plus grand-chose à perdre ni à gagner ne prive pas le mentor Joël Hausman de tirer sa révérence. «Le bilan de neuf sur douze lors des quatre rencontres (Perlé, Hosingen, Vianden et Wincrange) disputées à la reprise était très bon», souligne l’ex-entraîneur. «Respectivement face à Grevels, Rambrouch et Pratzerthal/Redange, j’aspirais à mieux qu’un point sur neuf. Mes attentes ne correspondent pas au niveau des engagements: vacances, absences sans prévenir, blessures inconnues, et cetera.»

Ce laisser-aller n’est pas sans conséquence. «J’ai remis ma démission. Je ne veux pas être tenu responsable de ce dont je ne suis pas.» 

Plus de cinq mois après sa dernière victoire, Larochette reprend espoir après avoir, dans les arrêts de jeu, dicté sa loi à Ell. Pratzerthal-Redange a mis Harlange-Tarchamps à terre et reste barragiste. Battu pour la sixième fois en huit sorties, le promu Perlé recule dangereusement. Son avance reste confortable (+8) sur Pratz, mais une réaction s’impose. Vianden a fait le job à Grevels. L’Orania est aux anges car son dernier succès remontait au 24 février.

Dimanche de Pâques oblige, la 21e journée est programmée samedi prochain. 

Ils ont dit

Tom Kopecky (entraîneur d’Hosingen): «Une prestation faiblarde. Ce score nul et vierge me satisfait car Rambrouch était meilleur. Il faut continuer à travailler sans trop se projeter.» Rambrouch - Hosingen 0-0

Celso Tavares (entraîneur de Gilsdorf): «Un véritable derby! D’innombrables occasions ont été manquées par chaque équipe. C’était 0-0 à la 70e, 3-0 à la 80e et 3-2 cinq minutes plus tard. Nous avons failli égaliser. Mon effectif était réduit mais il est arrivé à faire douter une équipe à la bagarre pour monter. Mon gardien Tiago Duarte a réalisé une excellente prestation.»  Diekirch - Gilsdorf 3-2

Nuno Filipe Da Conceicao (entraîneur Vinesca Ehnen): «On a bien fermé les espaces en première mi-temps. Tactiquement, c’était parfait. Le souhait était de marquer en deuxième période. Hélas, une erreur défensive a servi la cause adverse sur le 1-0 (74e). Nous avons pris des risques pour égaliser. L’efficacité a fait défaut.» Avenir Beggen - Vinesca 2-0

Thomas Weis (président de Belvaux): «On s’incline sur un penalty. C’est comme ça. Mike Rea assure l’intérim jusqu’en fin de saison. Concernant le départ d’Eric Braun, j’ai encore eu notre ancien entraîneur au téléphone lundi matin. Il n’y a rien à ajouter. Nous allons tout régler en interne. La priorité est de retrouver du calme au sein du club.»  Belvaux - Luna Oberkorn 0-1

Les chiffres de la journée

6: après avoir terrassé Merl sur le score de 6-0, Koerich a été humilié… 0-6 par Walferdange. Invraisemblable. Sixième match nul pour Hosingen, deuxième en Série 1. C’est beaucoup!

8: huit victoires lors des neuf derniers matches pour Walferdange, ambitieux troisième en Série 2. La Résidence en découdra sous peu avec le CS Oberkorn. Un match pour la montée.

Prochainement à l'affiche

En Série 2, le Luna Oberkorn (5e) n’aura pas le droit à l’erreur lors de la réception de l’Avenir Beggen (1er) samedi à 18h. Forger une victoire est quasiment un impératif pour entretenir l’espoir de terminer sur le podium. Le bilan de 28 sur 33 incite à l’optimisme. Beggen en est à 26 sur 33.


Sur le même sujet

Boevange frustre Ell en Division 2, Itzig stoppe le CSO
Les équipes de Division 2 disputent une semaine anglaise. La 23e a vu Boevange ramener un point de Ell. Wincrange revient à trois longueurs de Diekirch qu'il accueille dimanche prochain. En série 2, Belvaux connaît son nouveau coach.
Jose Monteiro (Boevange) tente de partir seul.
Larochette dans le dur, Beggen doit se réveiller
Battu pour la dixième fois en 19 matches, le Rupensia Larochette espère toujours accrocher la place de barragiste. En Série 2, l’Avenir Beggen a concédé son cinquième match nul à Itzig. Les Canaris tardent à reprendre leur envol.
Michael Cacao et Gilsdorf ont dominé Larochette.
Ehnen dédramatise, bonne affaire pour Itzig, Larochette en faute
Douze semaines après le dernier match, les équipes de Division 2 ont renoué avec la compétition. Walferdange n'est pas tombé dans le piège tendu par Ehnen qui garde confiance. Itzig a dompté Echternach. En Série 1, Pratzerthal/Rédange a porté réclamation contre Larochette.
Ehnen - Walferdange 0-2. David Promme, le gardien du Vinesca ne peut rien faire sur le second but visiteur.
D2: le CSO et le Luna Oberkorn partagent, Feulen impardonnable
La 13e journée était le dernier devoir de l’année pour les footballeurs de D2. Le derby d’Oberkorn n’a pas désigné de vainqueur. «Je suis content avec le point du nul», opine le nouveau coach du CSO, Anibal Santos da Graca. En Série 1, Ell - Perlé a été arrêté en raison de la pluie battante, tandis que Feulen, en supériorité numérique, a subi la loi de Vianden.
Beggen et sa défense de fer, Feulen creuse l'écart
La journée a été propice pour l'Avenir Beggen difficile vainqueur 1-0 de Belval en série 2. Echternach (2e) a été surpris par Merl (1-1). Schouweiler a décroché sa première unité. En série 1, les ambitieux Diekirch et Hosingen ont partagé.
Beggen s'est imposé sur le plus petit score face à Belvaux ce week-end.
Division 2: Pratzerthal à la ramasse, Belvaux en plein doute
L’entraîneur de Pratzerthal/Redange, Patrick Wagner, fait grise mine. Subir deux déculottées en huit jours fait mal. « Le premier tour sera très compliqué », prévient-il. Battu 2-3, Gilsdorf méritait mieux contre Vianden. En Série 2, FC The Belval Belvaux a connu un jour sans au CS Oberkorn.
Damian Dabrowski et Vianden ont pris le meilleur sur la Jeunesse Gilsdorf de Pedro Lages.