Changer d'édition

Première journée en PH: Bissen et Junglinster ne veulent rien lâcher
Sport 4 min. 17.08.2018

Première journée en PH: Bissen et Junglinster ne veulent rien lâcher

Renéb Yougbaré a troqué le maillot de Norden 02 pour vivre une nouvelle aventure en PH à l'Atert Bissen

Première journée en PH: Bissen et Junglinster ne veulent rien lâcher

Renéb Yougbaré a troqué le maillot de Norden 02 pour vivre une nouvelle aventure en PH à l'Atert Bissen
Photo: Christian Kemp
Sport 4 min. 17.08.2018

Première journée en PH: Bissen et Junglinster ne veulent rien lâcher

La première journée en Promotion d’Honneur propose un duel entre des promus: l'Atert Bissen accueille la Jeunesse Junglinster ce samedi à 20 heures. Nouveaux venus au club, René Yougbaré (28 ans, Bissen) et Jérémy Mendes (22 ans, Junglinster) livrent leurs premières impressions. Interview croisée.

Propos recueillis par Vincent Lommel

Messieurs, que retenez-vous de la défunte saison et que pensez-vous de votre nouveau club?

René Yougbaré (Bissen): «Il s’est passé pas mal de choses qui ont déstabilisé mon ancien club, le FF Norden 02, qui est finalement descendu en D1. Point, pas la peine d'en dire davantage. J’ai rencontré le président de Bissen, Arnold Lies, et l’entraîneur Paul Hunnewald, qui m’ont tous deux exposé un projet séduisant. Bissen est en reconstruction: les nouvelles installations ne sont pas encore terminées, mais elles sont splendides. J’ai été très bien accueilli. Malgré quelques absents lors de la préparation, Monsieur Hunnewald a géré de main de maître le groupe que je trouve de qualité, sérieux et focalisé sur les premiers matches de championnat. L’objectif est d’assurer le maintien. On y arrivera par un travail continu, une concentration pointue, mais aussi en affichant de la solidarité lors des périodes plus compliquées.»

Jérémy Mendes (Junglinster): «La saison passée à Hostert, je n’avais guère la confiance de l’entraîneur, Henri Bossi. J’ai été titulaire, par exemple, contre Differdange 03, ou contre le Fola, mais pas face à des adversaires en théorie plus abordables. Comprenne qui pourra. Mon temps de jeu fut limité à l'USH et, pour ne rien arranger, je me suis cassé la main, ce qui m’a valu de manquer le dernier mois et demi de compétition. Johann Bourgadel me connaissait suite à mon passage au Racing - le directeur technique de Junglinster n'est autre que Philippe Dilmann, passé par le RFCUL. Il m’a contacté. Il y a tout à Junglinster pour réussir une belle saison. De tous les clubs par lesquels je suis passé, mon intégration ici fut, sans conteste, la plus réussie. C’est comme si j'avais été au club depuis des années! L’effectif est large, tous les postes sont doublés. La Jeunesse a gagné énormément de matches en 2017-2018 et devra réapprendre à perdre. Il ne faudra pas se décourager lors des moments faibles.»

Jeremy Mendes (à g., en vert et blanc): «La saison passée à Hostert, je n’avais guère la confiance de l’entraîneur, Henri Bossi.»
Jeremy Mendes (à g., en vert et blanc): «La saison passée à Hostert, je n’avais guère la confiance de l’entraîneur, Henri Bossi.»
Photo: Ben Majerus

Le grand public ne vous connaît pas vraiment. Présentez-vous et livrez-nous vos souhaits pour cette saison...

R.Y.: «Natif du Burkina Faso, j’ai été professionnel durant six saisons au Portugal au sein de clubs de D2 - Espinho, Gondomar, Mondinense -, avant de rallier l'Europe en 2016. Mon poste de prédilection est défenseur central. Je suis marié à une Portugaise. J’ai transité sept mois par le FC Malines (Belgique), où j’évoluais avec l’équipe réserve. Ensuite, j’ai posé mon sac au Luxembourg, plus précisément à Norden, en 2017, et à présent à Bissen. Mon envie est claire: retrouver le haut niveau, et pourquoi pas dans un club disputant des matches de Coupe d’Europe? Pourquoi ne pas amener Bissen en BGL Ligue?»

J.M.: «Je suis parti du Cap-Vert il y a huit ans, et je n’y suis pas encore retourné depuis! Je reste au Luxembourg en juillet/août afin d'être présent pour la préparation estivale. À mon arrivée en 2010, je me suis affilié à Mühlenbach, puis j’ai pris la direction du Racing, que j’ai quitté (en juniors) pour le FC Mondercange (sous la houlette de Jacques Muller) en 2015. Arrière-gauche est ma place préférée. Sandweiler (avec Vitor Pereira) et Hostert (sous la conduite d'Henri Bossi) ont été mes derniers ports d’attache. Après avoir connu quatre clubs en quatre ans, j’aspire à me stabiliser. Mon désir est de figurer dans le onze de base le plus souvent possible à Junglinster, et de livrer de bonnes prestations pour me faire un nom au Luxembourg. Junglinster rêve, tôt ou tard, de se produire en BGL Ligue. Avec moi?»

Avec ce Bissen - Junglinster en ouverture, à quel genre de match doit-on s’attendre?

R.Y.: «Cela se profile comme un duel serré. Le premier match de la saison constitue toujours un saut dans l’inconnu. On a l’avantage de jouer à domicile. Je perçois de l’anxiété parmi mes coéquipiers. C’est un bon test, mais qui, en aucune façon, ne définira la suite du championnat. Bissen est prêt.»

J.M.: «Commencer en déplacement ne facilite rien, et complique même la donne. C’est comme ça. Il s’agit d’un saut dans l’inconnu. J’avais croisé le fer naguère avec Sandweiler contre Bissen, et il s’agit d’une formation plutôt provocatrice. Il y aura des duels.»

Le programme de la 1re journée de Promotion d'Honneur

Samedi à 20 heures

Atert Bissen - Jeunesse Junglinster

Dimanche à 16 heures

FC Mamer - US Sandweiler

Koeppchen Wormeldange - Blue Boys Mühlenbach

US Esch - Jeunesse Canach

Swift Hesperange - Union Mertert-Wasserbillig

FC Wiltz - FC Rodange

Dimanche à 18 heures

UN Kaërjéng - FC 72 Erpeldange


Sur le même sujet

Promotion d'Honneur: ils rêvent de prendre de la hauteur
Plusieurs clubs aspirent livrer une excellente saison 2018-2019 et ne seraient pas contre retrouver la BGL Ligue. Rodange, l’US Esch, Canach, Käerjéng, Wiltz et le Swift sont concernés. On parle peu de Mühlenbach mais Fahrudin Kuduzovic a de la suite dans les idées.
Serge Wolf et le Swift prêts à franchir un cap?
Promotion d'Honneur: le maintien ou plus si affinités...
Le championnat de Promotion d’Honneur reprend par un duel entre promus, Bissen-Junglinster, samedi soir. Cinq autres formations: Wormeldange, Mamer, Sandweiler, Mertert-Wasserbillig et Erpeldange sont prêtes à bagarrer pour ne pas descendre en D1.
L'après Mroch a débuté à Wormeldange et Adis Omerovic va devoir trouver les bons réglages.
BGL Ligue: Differdange 03: pourquoi ça coince!
La rechute à Hostert dimanche (2-1) a rejeté Differdange à la septième place du classement de BGL Ligue à deux journées de la fin du premier tour. Brillant la saison dernière, le club de la Cité du Fer broie du noir. Tentative d'explications.
Gauthier Caron tente de subtiliser le ballon à Thomas Battaglia. Le retour en pointe du Differdangeois ne s'est pas soldé par un succès.